Saint-Eugène – Sainte-Cécile en pèlerinage à Saint-Roch

Mercredi 18 octobre, la paroisse Saint-Eugène – Sainte Cécile était en pèlerinage à l’église saint-Roch. Pour la fête de l’évangéliste Saint Luc, nous avons été accueillis par le curé, monsieur l’abbé Laurent.

Dans cette église riche de l’histoire de Paris, le curé avait mis à notre disposition des ornements offerts par le roi Charles X. La messe a été célébrée dans la chapelle de la Vierge qui a subi des dégradations pendant la Révolution, elle est ornée d’une nativité venant du Val de Grâce et d’une Gloire oeuvre de Falconnet. La coupole de la chapelle représente l’Assomption de la Vierge-Marie, il nous a été donné de la contempler le jour de la fête du celui dont « une tradition fait le peintre de la Vierge. Il est sûr en tout cas qu’il a su peindre avec délicatesse, mieux que tout autre, la profondeur des sentiments qui animaient les personnages du Nouveau Testament, et en particulier ceux de la Vierge Marie, au point que l’on a pu dire de lui qu’il était « l’évangéliste de la Miséricorde ». » pour reprendre quelques mots de l’homélie de l’abbé Eric Iborra.

Quelques photos de la messe :

Photos : messe solennelle de la fête du Précieux Sang

Voici quelques photos de la belle messe solennelle de la fête du Précieux Sang chantée ce samedi 1er juillet à Saint-Eugène.

Fête du Précieux Sang -  Les prières au bas de l'autel.

Les prières au bas de l’autel.

Emítte lucem tuam et veritátem tuam : ipsa me deduxérunt et adduxérunt in montem sanctum tuum, et in tabernácula tua.
Envoie ta lumière et ta vérité : elles m’ont conduit et m’ont amené à ta montagne sainte et dans tes palais.

Fête du Précieux Sang -  Chant de l'évangile par le diacre.

Chant de l’évangile par le diacre.

Sed unus mílitum láncea latus ejus apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.
Mais un des soldats lui perça le côté d’un coup de lance ; et aussitôt, il sortit du sang & de l’eau.

Fête du Précieux Sang -  Au début du canon.

Au début du canon.

Te ígitur, clementíssime Pater, per Iesum Christum, Fílium tuum, Dóminum nostrum, súpplices rogámus ac pétimus, uti accépta hábeas, et benedícas, hæc dona, hæc múnera, hæc sacrifícia illibáta.
Toi donc, Père très bon, nous te prions humblement et nous te demandons par Jésus-Christ ton Fils, notre Seigneur, d’accepter et de bénir ces dons, ces présents, ces offrandes saintes et sans tache.

Fête du Précieux Sang -  Elévation du Corps du Seigneur.

Elévation du Corps du Seigneur.

O Salutáris Hóstia, Quæ cœli pandis óstium : Bella premunt hostília ; Da robur, fer auxílium.
Ô victime salutaire, Qui nous ouvres la porte du ciel, L’ennemi nous livre combat, Donne-nous puissance, force et secours.

Fête du Précieux Sang -  Elévation du Sang du Seigneur.

Elévation du Sang du Seigneur.

O vere digna Hostia, Spes única fidélium : In te confídit Fráncia ; Da pacem, serva lílium.
Ô vraiment digne Hostie Unique espoir des fidèles, En toi se confie la France, Donne-lui la paix, conserve le lys.

Fête du Précieux Sang -  Adoration des Saints Mystères.

Adoration des Saints Mystères.

Adoramus te Christe et benedicimus tibi, quia per sanctam crucem tuam redemisti mundum.
Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

Fête du Précieux Sang -  Après le Pater.

Après le Pater.

Da propítius pacem in diébus nostris : ut, ope misericórdiæ tuæ adjúti, et a peccáto simus semper líberi et ab omni perturbatióne secúri.
Daignes nous accorder la paix en notre temps, qu’avec le soutien de ta miséricorde nous soyons à jamais délivrés du péché et préservés de toute sorte de troubles.

Fête du Précieux Sang -  Troisième Confiteor avant la communion.

Troisième Confiteor avant la communion.

Confíteor Deo omnipoténti, beátæ Maríæ semper Vírgini, beáto Michaéli Archángelo, beáto Ioánni Baptístæ, sanctis Apóstolis Petro et Páulo, ómnibus Sanctis, et vobis, fratres : quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, et ópere.
Je confesse à Dieu tout-puissant, à la bienheureuse Marie toujours vierge, au bienheureux Michel Archange, au bienheureux Jean-Baptiste, aux saints Apôtres Pierre et Paul, à tous les saints et à vous mon père, que j’ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions.

Merci à Fanny B. pour ces magnifiques photos.

Photos & vidéo : solennité de la Fête-Dieu

La messe de la solennité du Très-Saint Sacrement

Vêpres solennelles de la Fête-Dieu devant le Très-Saint Sacrement exposé

Procession du Saint Sacrement dans les rues de Paris

Salut final du Saint Sacrement

Vidéo de l’intégralité de la messe de la solennité de la Fête-Dieu

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Un grand merci à Fanny B. pour les magnifiques photos et à Alexis H. pour la vidéo !

Photos : dimanche de Lætare 2017

L’Eglise latine, vers la moitié du Carême, tempère la discipline de celui-ci en introduisant un avant-goût de la joie pascale. Cette pointe de blanc dans le violet de la pénitence induit l’usage en ce jour des ornements liturgiques roses, souvenir également de la rose d’or que le pape bénissait ce dimanche et qu’il offrait en présent à une princesse catholique.

L’introït du jour, du Vème ton, a donné son nom au dimanche :
LÆTARE * Jerusalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ. – Ps. Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : * in domum Dómini íbimus.
Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie, vous qui étiez dans la tristesse : exultez, et rassasiez-vous aux sources de votre consolation. – Ps. Je me suis réjoui de ce qu’on m’a dit : Nous allons vers la maison du Seigneur.

En ce jour de fête, on peut à nouveau orner de fleurs les autels, les grandes orgues peuvent se faire entendre, les ministres sacrés peuvent user des dalmatiques & tuniques.

Voici quelques photos du dimanche de Lætare – 26 mars 2017 – à Saint-Eugène :

Chant de l’évangile de la Multiplication des pains face au Nord.

Ut autem impléti sunt, dixit discípulis suis : Collígite quæ superavérunt fragménta, ne péreant.
Quand ils furent rassasiés, il dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne soit perdu. »

Encensements de l’offertoire.

Laudáte * Dóminum, quia benígnus est : psállite nómini ejus, quóniam suávis est : ómnia quæcúmque vóluit, fecit in cælo, et in terra.
Louez le Seigneur, car il est bon ; chantez son nom, car il est doux ; tout ce qu’il a voulu, il l’a fait au ciel et sur la terre.

Après le lavabo de l’offertoire.

Pes meus stetit in dirécto : in ecclésiis benedícam te, Dómine.
Mon pied se tient en droit chemin ; Je vous bénis dans les églises.

Elévation du Corps du Seigneur.

O Salutáris Hóstia, Quæ cœli pandis óstium.
Ô victime salutaire, Qui nous ouvrez la porte du ciel,

Elévation du Sang du Seigneur.

Bella premunt hostília ; Da robur, fer auxílium.
L’ennemi nous livre la guerre, Donnez-nous force, portez-nous secours.

Avant la communion des fidèles.

Percéptio Córporis tui, Dómine Jesu Christe, quod ego indígnus súmere præsúmo, non mihi provéniat in judícium et condemnatiónem : sed pro tua pietáte prosit mihi ad tutaméntum mentis et córporis, et ad medélam percipiéndam.
Si j’ose recevoir votre Corps malgré mon indignité, Seigneur Jésus-Christ, que cela n’entraîne pour moi ni jugement [62] ni condamnation, mais par votre miséricorde me serve de sauvegarde et de remède pour l’âme et pour le corps.

Ostension du Corps du Christ aux fidèles avant la communion.

Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccata mundi.
Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui ôte les péchés du monde.

Au dernier évangile.

Erat lux vera, quæ illúminat omnem hóminem veniéntem in hunc mundum.
Il était la lumière véritable, qui éclaire tout homme venant dans ce monde.

Un grand merci à Fanny B. pour ces belles photos !

Photos : messe solennelle en rit dominicain du second dimanche de Carême

Ce dimanche 12 mars 2017, Saint-Eugène – Sainte-Cécile avait l’honneur de recevoir le R.P. Louis-Marie de Blignères venu célébrer la sainte messe dans le rit dominicain, assisté par les RR.PP. Réginald-Marie Rivoire & Ambroise-Marie Pellaumail (ancien granc-clerc de Saint-Eugène), de la Fraternité Saint Vincent Ferrier, faisant fonctions de diacre & de sous-diacre.

Nous avons pu goûter les admirables cérémonies de la messe solennelle dominicaine, quelques peu plus complexes que celles du rit romain, mais qui, accomplies avec un infini respect, calme et douceur, ne lassent pas d’imprimer une paix surnaturelle dans les âmes. Vous trouverez ici le livret de cette messe distribué aux fidèles.

Chant de l’épître par le diacre. Notez que le chant se fait en dehors du chœur, face à l’autel. C’est un souvenir de l’ancien béma des toutes premières églises de Palestine & de Syrie, sorte d’estrade au milieu de la nef sur laquelle se faisaient les lectures dans la primitive Eglise.

Chant des deux traits de ce second dimanche de Carême par les chantres de la Schola Sainte Cécile. Le rit dominicain – exactement comme l’ancien rit de Paris – chante en ce jour les traits De necessitatibus & Confitemini, et, exceptionnellement, il n’y a pas de graduel en ce dimanche. Vous pouvez visualiser ici le livret des chantres, avec le plain-chant dominicain de ce dimanche.

Le sous-diacre dépose le calice sur l’autel.
Entre le chant de l’épître et le chant de l’évangile, a lieu une série d’actions liturgiques tout à fait originales à la liturgie solennelle dominicaine : le diacre commence par déplier le corporal à l’autel, puis le sous-diacre présente le calice au prêtre à la banquette pour le garnir puis remonte à l’autel déposer le calice avant de revenir à la banquette. Les acolytes vont chercher la croix à la sacristie pour la procession de l’évangile. Une fois revenus au chœur avec le crucifère et le thuriféraire, ce dernier demande la bénédiction de l’encens au prêtre à la banquette. Le diacre devant proclamer l’évangile demande la bénédiction au prêtre à la banquette. Tous les ministres processionnent ensuite jusqu’au lieu de l’évangile.

Pendant le chant des deux traits par le chœur, les acolytes et le thuriféraire vont chercher la croix à la sacristie. La croix va être placée devant le diacre qui proclame l’évangile.

Chant de l’évangile de la Transfiguration par le diacre, face à la croix encadrée par les cierges des acolytes. Le diacre pose l’évangéliaire sur un pupitre (le sous-diacre soutient l’évangéliaire au rit romain). Le diacre chante face au Nord, comme dans le rit romain, pour proclamer symboliquement la lumière de l’Evangile devant illuminer les ténèbres barbares.

Prédication du R.P. de Blignères.

Prédication du R.P. de Blignères, qui portait sur les apparitions de la Vierge Marie à Fatima (dont nous fêtons le centenaire cette année), et en particulier sur la prière que la Mère de Dieu a appris aux trois petits voyants : « O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez nous du feu de l’Enfer, prenez en Paradis toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde ».

Inclinaison profonde des ministres devant l’autel. Le rit dominicain a conservé des dispositions plus antiques : on ne génuflecte qu’en arrivant au début de la messe et à la fin de celle-ci. L’inclinaison profonde marque le reste du temps l’adoration. Le rit romain l’a remplacé à l’époque moderne par la génuflexion.

Pendant les encensements de l’offertoire. Notons que l’autel n’est pas encensé au début de la messe dominicaine. En Occident, l’encensement de l’autel à l’offertoire est une pratique plus ancienne que celui de l’introït (les premiers Ordines Romani – les plus anciens documents qui décrivent la liturgie du Pape à Rome – ne mentionnent l’encensement de l’autel qu’à l’offertoire ; du reste, la messe des morts romaine, qui a eu tendance à conserver les structures liturgiques plus anciennes, ne connait pas non plus l’encensement de l’autel au début de la messe).

Encensement de l’autel à l’offertoire.

Lavabo à l’offertoire. Notons que ce sont le diacre & le sous-diacre qui sont alors ministres du célébrant (ce sont les acolytes au rit romain).

Avant la consécration.

Elévation du Corps Très-Saint de Notre Seigneur.

A l’élévation du Corps du Seigneur. Notez la position du diacre et du sous-diacre de part & d’autre du célébrant (dans le rit romain, le sous-diacre se tient derrière le célébrant).

Le diacre porte la paix au chœur, en présentant à chacun un instrument de paix à baiser. Le diacre souhaite la paix avec l’antique formule, autrefois en usage aussi dans le rit parisien et qui provient peut-être de l’ancien rit des Gaules :

Pax tibi et Ecclesiae Dei sanctae. – Paix à toi & à la sainte Eglise de Dieu.
R/. Et cum spiritu tuo. – R/. Et avec ton esprit.

Diacre, prêtre & sous-diacre. Notez le missel posé sur un coussin, un usage semblable est également possible dans le rit romain (quoique peu fréquemment pratiqué).

Inclinaison profonde du célébrant et de son diacre devant les saints oblats.

Dominus vobiscum. Dans le rit dominicain, lorsque le tabernacle est sur l’autel où est célébrée la messe et si il contient le Corps du Seigneur, le célébrant, en se retournant, se décale sur le côté pour ne pas tourner le dos au Très-Saint Sacrement.

Bénédiction finale du célébrant.

Les Pères de la Fraternité Saint Vincent Ferrier sont en train de construire la nouvelle grande & magnifique église de leur couvent de Chéméré-Le-Roi en Mayenne. N’hésitez pas à suivre ce chantier & à y contribuer.

Enregistrement & photos : première messe de M. l’Abbé Zucchi

Ce dimanche 26 juin, M. l’Abbé José Zucchi, ibp, ordonné prêtre la veille à Bordeaux par S.E. Mgr François Bacqué, nonce apostolique et archevêque titulaire de Gradisca, célébrait à Saint-Eugène – Sainte-Cécile sa première messe.

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des IIndes vêpres du dimanche.
Télécharger le livret des IIndes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement propre à ce dimanche au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Voici quelques belles photos de cette première messe :

Les prières au bas de l'autel.

Les prières au bas de l’autel.

Les prières au bas de l'autel.

Les prières au bas de l’autel.

Vue de la nef durant les prières au bas de l'autel.

Vue de la nef durant les prières au bas de l’autel.

les prières au bas de l'autel

Au Gloria Patri de l’introït.

Imposition de l'encens.

Imposition de l’encens.

Bénédiction du diacre devant chanter l'évangile.

Bénédiction du diacre devant chanter l’évangile.

Bénédiction du diacre devant chanter l'évangile.

Bénédiction du diacre devant chanter l’évangile.

Pendant le chant de l'évangile par le diacre.

Pendant le chant de l’évangile par le diacre.

pendant le chant de l'évangile par le diacre.

pendant le chant de l’évangile par le diacre.

Le sous-diacre fait baiser l'évangeliaire au célébrant.

Le sous-diacre fait baiser l’évangeliaire au célébrant.

Homélie de M. l'Abbé Guelfucci, curé de Saint-Eugène.

Homélie de M. l’Abbé Guelfucci, curé de Saint-Eugène.

A la consécration.

A la consécration.

Adoration du Corps du Seigneur.

Adoration du Corps du Seigneur.

Elévation du Corps du Seigneur.

Elévation du Corps du Seigneur.

Elévation du Sang du Seigneur.

Elévation du Sang du Seigneur.

Indulgentiam du célébrant avant la communion des fidèles.

Confiteor, Misereatur & Indulgentiam du célébrant avant la communion des fidèles.

Enregistrement, photos & vidéos : solennité de la Fête-Dieu

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des vêpres, de la procession & du salut du Très-Saint Sacrement au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Voici quelques belles photos de ces cérémonies :

La messe solennelle :

Les vêpres devant le Saint Sacrement exposé, la procession et le salut de la Fête-Dieu :

Vidéos YouTube de ce dimanche :