Photos : dimanche de Lætare 2017

L’Eglise latine, vers la moitié du Carême, tempère la discipline de celui-ci en introduisant un avant-goût de la joie pascale. Cette pointe de blanc dans le violet de la pénitence induit l’usage en ce jour des ornements liturgiques roses, souvenir également de la rose d’or que le pape bénissait ce dimanche et qu’il offrait en présent à une princesse catholique.

L’introït du jour, du Vème ton, a donné son nom au dimanche :
LÆTARE * Jerusalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ. – Ps. Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : * in domum Dómini íbimus.
Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie, vous qui étiez dans la tristesse : exultez, et rassasiez-vous aux sources de votre consolation. – Ps. Je me suis réjoui de ce qu’on m’a dit : Nous allons vers la maison du Seigneur.

En ce jour de fête, on peut à nouveau orner de fleurs les autels, les grandes orgues peuvent se faire entendre, les ministres sacrés peuvent user des dalmatiques & tuniques.

Voici quelques photos du dimanche de Lætare – 26 mars 2017 – à Saint-Eugène :

Chant de l’évangile de la Multiplication des pains face au Nord.

Ut autem impléti sunt, dixit discípulis suis : Collígite quæ superavérunt fragménta, ne péreant.
Quand ils furent rassasiés, il dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne soit perdu. »

Encensements de l’offertoire.

Laudáte * Dóminum, quia benígnus est : psállite nómini ejus, quóniam suávis est : ómnia quæcúmque vóluit, fecit in cælo, et in terra.
Louez le Seigneur, car il est bon ; chantez son nom, car il est doux ; tout ce qu’il a voulu, il l’a fait au ciel et sur la terre.

Après le lavabo de l’offertoire.

Pes meus stetit in dirécto : in ecclésiis benedícam te, Dómine.
Mon pied se tient en droit chemin ; Je vous bénis dans les églises.

Elévation du Corps du Seigneur.

O Salutáris Hóstia, Quæ cœli pandis óstium.
Ô victime salutaire, Qui nous ouvrez la porte du ciel,

Elévation du Sang du Seigneur.

Bella premunt hostília ; Da robur, fer auxílium.
L’ennemi nous livre la guerre, Donnez-nous force, portez-nous secours.

Avant la communion des fidèles.

Percéptio Córporis tui, Dómine Jesu Christe, quod ego indígnus súmere præsúmo, non mihi provéniat in judícium et condemnatiónem : sed pro tua pietáte prosit mihi ad tutaméntum mentis et córporis, et ad medélam percipiéndam.
Si j’ose recevoir votre Corps malgré mon indignité, Seigneur Jésus-Christ, que cela n’entraîne pour moi ni jugement [62] ni condamnation, mais par votre miséricorde me serve de sauvegarde et de remède pour l’âme et pour le corps.

Ostension du Corps du Christ aux fidèles avant la communion.

Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccata mundi.
Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui ôte les péchés du monde.

Au dernier évangile.

Erat lux vera, quæ illúminat omnem hóminem veniéntem in hunc mundum.
Il était la lumière véritable, qui éclaire tout homme venant dans ce monde.

Un grand merci à Fanny B. pour ces belles photos !

Enregistrement : témoignage de Mgr Daoud, archevêque syriaque de Mossoul – « Nous avons subi un génocide »

Mgr Nicodemus Daoud Sharaf, archevêque syriaque de Mossoul, témoigne à Saint-Eugène

Devant une assistance nombreuse, Son Excellence Mor Nicodemus Daoud Matti Sharaf, archevêque syriaque de Mossoul en exil à Arbèles (Erbil) au Kurdistan irakien, témoignait des souffrances de son peuple hier 19 mai à Saint-Eugène. Commençant par prier le Notre Père en araméen – la langue même de Notre Seigneur Jésus-Christ, dont la survie est en question en raison du génocide en cours -, l’archevêque de Mossoul termina son témoignage en chantant une hymne à la Très-Sainte Vierge Marie et donna sa bénédictions aux fidèles assemblés dans Saint-Eugène.

https://twitter.com/scholastececile/status/733379909075271680