Programme du XXIVème dimanche après la Pentecôte – sainte Anastasie – saint Abramios – ton 7

Martyre de sainte Anastasie la Romaine, Vierge.Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 11 novembre 2018 du calendrier grégorien – 29 octobre 2018 du calendrier julien, tierce & sexte à 8h55, divine liturgie de saint Jean Chrysostome à 9h15.

Dimanche du ton VII de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour la vénérable martyre Anastasie la Romaine.

Sainte Anastasie, née au IIIème siècle de parents chrétiens et nobles et dont le nom signifie « résurrection », appartenait à l’ordre des Vierges de l’Eglise de Rome. Valérien, qui avait accédé à l’empire en 253 et qui s’était tout d’abord montré favorable aux Chrétiens, se mit à les persécuter violemment à partir du mois d’août 257 jusqu’en 258. Anastasie fut parmi les victimes de cette persécution courte mais violente, comme le pape saint Sixte Ier, le diacre saint Laurent de Rome ou encore saint Cyprien de Carthage. Sainte Anastasie souffrit divers supplices : battue, on disloqua ses membres en brûlant ses flancs avec des torches ardentes. On lui arracha les ongles et les dents, et on lui tira les seins avec des tenailles. Comme la sainte persistait à louer à haute voix Dieu & à le bénir au milieu de ses tourments, le préfet romain lui fit couper la langue, puis également les pieds et les mains et enfin la fit décapiter. Un Chrétien qui lui avait apporté de l’eau à la sainte au milieu de son martyre fut également décapité avec elle.

*

Saint Abramios le ReclusLe même jour, nous fêtons également notre vénérable Père Abramios le Reclus.

Saint Abramios (forme hellénisée d’Abraham) naquit vers 290 dans la région d’Edesse. Le jour de son mariage, il quitta sa fiancée et alla s’établir comme ermite, reclus dans une grotte – d’où son surnom -, grotte qu’il ne quitta qu’à deux reprises : pour baptiser tout un village païen des environs, et pour arracher au péché sa nièce Marie qui était tombée par désespoir dans la prostitution (il se déguisa sous l’apparence d’un soldat pour lui parler et lui rappela que la miséricorde de Dieu est infiniment supérieure au plus grand des péchés et que le seul péché qui empêchait le pardon était le désespoir en cette bonté divine). Après la mort de ses parents, Abramios distribua son héritage aux pauvres. Ayant achevé le cours de sa vie érémitique, il naquit au ciel vers 360-366. Sa vie fut chantée par saint Ephrem. Il est aussi honoré à la même date – avec sa nièce Marie – par les martyrologes occidentaux.

*

Aux heures
A tierce : Tropaire du dimanche. Gloire au Père. Tropaire du Vénérable Père. Et maintenant. Theotokion de l’heure. Kondakion : seulement du dimanche.
A sexte : Tropaire du dimanche. Gloire au Père. Tropaire de la Vénérable Martyre. Et maintenant. Theotokion de l’heure. Kondakion : seulement du dimanche.

A LA DIVINE LITURGIE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME

Tropaires des Béatitudes : huit tropaires du ton dominical :
1. Il est beau à voir & bon à manger, * le fruit qui a causé mon trépas ; * mais le Christ est cet arbre de vie * dont je puis manger sans mourir ; * & je crie avec le bon Larron : ** Souviens-toi de moi, Seigneur, dans ton royaume.
2. Dieu de tendresse, mis en croix, tu effaças * la cédule de l’antique péché d’Adam ; * de l’erreur tu sauvas l’ensemble des mortels : ** aussi nous te chantons, Bienfaiteur & Seigneur.
3. Sur le croix, Dieu de tendresse, tu clouas nos péchés, * par ta mort tu triomphas de la mort ; * d’entre les morts tu éveillas les trépassés ; ** aussi nous nous prosternons devant ta sainte Résurrection.
4. Dans les oreilles d’Eve le serpent injecta son venin, * mais le Christ sur l’arbre de la croix * fit jaillir pour le monde la douceur de la vie. ** Souviens-toi de moi, Seigneur, dans ton royaume.
5. Au sépulchre on te dépose comme un mortel, * ô Christ, universelle Vie, * mais de l’Enfer ayant brisé les verrous, * tu ressuscites le troisième jour * avec gloire & puissance, illuminant le monde entier : ** gloire, Seigneur, à ta sainte Résurrection.
6. Ressuscité d’entre les morts le troisième jour, * le Seigneur donne aux Disciples sa paix ; * les bénissants, il les envoie et leur dit : ** Amenez tous les hommes au royaume de Dieu.
7. Lumière est le Père, lumière le Fils, * lumière aussi le Saint-Esprit, * mais une seule lumière est en eux trois, * car en trois personnes il n’y a qu’un seul Dieu * consubstantiel & coéternel ** sans division ni confusion depuis toujours & à jamais.
8. Tu mis au monde dans la chair * le Fils & Verbe du Père éternel * d’une manière que lui seul connaît ; * aussi, Vierge Mère de Dieu, * nous qui par toi fûmes divinisés, ** nous te crions : Réjouis-toi, espérance des chrétiens.

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 7 : Tu as détruit la mort par ta croix, * ouvert au Larron le Paradis ; * changé en joie les pleurs des myrrophores * et ordonné aux apôtres de prêcher. * Tu es ressuscité, ô Christ Dieu, ** donnant au monde ta grande miséricorde !
2. Tropaire de la Vénérable Martyre, ton 4 : Ta brebis, ô Jésus, Anastasie, * crie d’une voix forte : * « Mon époux, c’est toi que j’aime, * c’est pour te chercher que je combats, * c’est avec toi que je suis crucifiée * et ensevelie par ton baptême. * Pour toi je souffre, afin de régner avec toi. * Pour toi je meurs, afin de vivre en toi. * Accueille, comme victime sans tache, * celle qui par amour est immolée pour Toi ». ** Par son intercession, parce que tu es miséricordieux, sauve nos âmes.
3. Tropaire du Vénérable Père, ton 8 : En toi, Père, la création à l’image de Dieu a été vraiment sauvegardée, * car ayant pris ta croix, tu as suivi le Christ * et tu as enseigné par tes actes à dédaigner la chair car elle passe, * et à prendre soin de l’âme qui est immortelle ; ** c’est pourquoi avec les anges se réjouit, Vénérable Père Abramios, ton esprit.
4. Kondakion de la Vénérable Martyre, ton 3 : Purifiée par les eaux de la virginité, ô bienheureuse,* tu fus couronnée par le sang du martyre, Anastasie, * et tu accordes à ceux qui sont malades la guérison et à ceux qui s’approchent de toi de tout leur cœur, le salut ; * le Christ t’en a donné la puissance, ** faisant perpétuellement sourdre la grâce.
5. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
6. Kondakion du Vénérable Père, ton 8 : Tu te manifestas dans la chair comme un ange sur terre, * et par le jeûne tu fus planté comme un arbre * qui crût vigoureusement par l’eau de la continence. * Par le flot de tes larmes tu lavas la souillure ; ** aussi tu fus un réceptacle divin de l’Esprit, ô Abramios.
7. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
8. Kondakion du dimanche, ton 7 : La puissance de la mort ne peut plus retenir les hommes, * car le Christ est descendu pour briser et détruire sa force. * Les enfers sont enchaînés, * les prophètes en chœur se réjouissent et disent : * Le Sauveur est apparu aux croyants. ** Venez, fidèles, prendre part à la Résurrection.

Prokimen
Du dimanche, ton 7 :
R/. Le Seigneur donne la puissance à son peuple, le Seigneur bénit son peuple dans la paix (Psaume 28, 11).
V/. Rendez au Seigneur, fils de Dieu, rendez au Seigneur la puissance & la gloire (Psaume 28, 1).
[Du Vénérable Père, ton 7 :
R/. Elle a du prix aux yeux du Seigneur, la mort de ses serviteurs (Psaume 115, 5).]

Мф., 43 зач., XI, 27–30.
Epîtres
Du dimanche : Ephésiens (§ 221) II, 14-22.
Car c’est par Lui que nous avons accès les uns et les autres auprès du Père dans un même Esprit.
[Du Vénérable Père : Galates (§ 213), V, 22 – VI, 2.
Les fruits de l’Esprit sont la charité, la joie, la paix, la patience, l’humanité, la bonté, la longanimité, la douceur, la foi, la modestie, la continence, la chasteté.

Alleluia
Du dimanche, ton 7 :
V/. Il est bon de rendre grâce au Seigneur, de chanter pour ton Nom, ô Très-Haut, (Psaume 91, 1)
V/. de publier au matin ton amour, ta fidélité au long des nuits (Psaume 91, 2).
[Du Vénérable Père, ton 6 :
V/. Bienheureux l’homme qui craint le Seigneur, et qui a une grande affection pour ses commandements (Psaume 111, 1).]

Evangiles
Du dimanche : Luc (§ 38) VIII, 26-39.
Les démons étant donc sortis de cet homme, entrèrent dans les pourceaux ; et aussitôt le troupeau courut avec violence se précipiter dans le lac, où ils se noyèrent.
[Du vénérable Père : Matthieu (§ 43) XI, 27-30.
Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes.]

Hymne à la Mère de Dieu pendant l’anaphore
Il est digne en vérité, ton 7.

Verset de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1).
[Du Vénérable Père : La mémoire du juste sera éternelle (Psaume 111, 6).] Alleluia, alleluia, alleluia.

Télécharger le livret des choristes pour ce dimanche.

Laisser un commentaire