Programme de la solennité de saint Eugène, premier évêque de Tolède & martyr, patron

Le martyre de saint Eugène - fresque de Francisco Bayeu y Subías (1734 † 1795) - cloître de la cathédrale de TolèdeSaint-Eugène, le dimanche 18 novembre 2018, procession des reliques de saint Eugène & messe solennelle de 11h. Secondes vêpres & salut du Très-Saint Sacrement à 17h45.

Saint Eugène est mis au nombre des disciples ou des compagnons de saint Denys Ier, évêque de Paris, dans plusieurs actes des martyrs. Ce saint évêque l’envoya dans plusieurs lieux pour visiter les Eglises confiées à ses soins. Revenu de ses visites après le martyr de saint Denys, lorsque la persécution était encore des plus vives, il fut pris dans un village qu’on appelle Deuil, qui est à trois lieues de Paris ; et là, après avoir donné des marques éclatantes de sa foi, il fut condamné à avoir la tête tranchée, par la sentence du gouverneur Sisinnius Fescenninus. Son corps fut jeté par les gentils dans un certain lac, dit le lac Marchais. Hercold, homme d’une grande considération, qui avait déjà fait bâtir une église sur le tombeau de saint Denys, le chercha dans ce lac, et l’ayant trouvé, l’ensevelit honorablement, à l’endroit même où il avait souffert le martyre, et il y fit élever un magnifique oratoire. Son corps ayant été transporté, avant le Xe siècle, dans le monastère de saint Denys en France, plusieurs portions de ses reliques furent envoyées dans différentes églises de France et d’Espagne, où elles sont en grande vénération.
Du Propre de Paris, au 15 novembre, IVe leçon du IInd nocturne de l’office de la nuit, en la fête de saint Eugène.

A la messe :

IIndes vêpres de la solennité de saint Eugène. Au salut du Très-Saint Sacrement :

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des secondes vêpres & du salut au format PDF.
Télécharger le feuillet de la mémoire des secondes vêpres du XXVIème dimanche après la Pentecôte (VIème dimanche restant après l’Epiphanie transféré) au format PDF.
Histoire de saint Eugène et de ses reliques

Les 180 enfants de Saint-Eugène morts pour la France durant la Grande Guerre (1914-1919)

Les morts pour la France de Saint-Eugène

Souvenez-vous dans vos prières de :

  1. Georges ABADIE († 1914)
  2. Joseph ANDRIEU, aspirant († 1918)
  3. René AGOUST († 1915)
  4. Jean BADIER († 1915)
  5. René BALAUX, caporal († 1914)
  6. Hubert BALAUX († 1918)
  7. Marcel BALIN († 1915)
  8. Marcel BAUD († 1915)
  9. Henri BAUER († 1914)
  10. Fernand BEAUJON († 1914)
  11. Marcel BERGERY († 1914)
  12. Victor-Louis BERNAERT († 1915)
  13. André BERNARDDEL, sergent († 1918)
  14. Fernand BERTHELOT († 1915)
  15. Pierre BETHE († 1915)
  16. Marcel BLANCHE († 1916)
  17. Edouard BLOTIN († 1915)
  18. Félix BOIRÉ († 1916)
  19. Georges BOIZOT, caporal († 1917)
  20. Léon BONNET († 1914)
  21. Raymond BOSSARD, caporal († 1917)
  22. Auguste BOUCHER, lieutenant († 1918)
  23. Alexandre BRINGUIER († 1916)
  24. Adolphe BUCHET († 1916)
  25. Henri CADENNES († 1916)
  26. Jean CADET († 1917)
  27. Maurice CAILLAT († 1917)
  28. Raymond CAMURAT, caporal († 1915)
  29. Eugène CARLIER († 1917)
  30. Julien CHAMBON († 1917)
  31. Ferdinand CHANUDET († 1918)
  32. René CHAMPETIER DE RIBES († 1914)
  33. Alfred CHAMPETIER DE RIBES († 1916)
  34. P. CHANVALLON († 1914)
  35. Georges CHAPERON († 1916)
  36. Virgile CHARMOILLAUX, sergent († 1915)
  37. Emile CHEVALIER († 1914)
  38. Henri CHEVILLARD († 1916)
  39. René CLAIR, lieutenant († 1914)
  40. Jean-Auguste CLAIRSIN († 1918)
  41. Joseph CLANET, lieutenant († 1914)
  42. Edmond COILLY († 1916)
  43. Joseph COLIN, sergent († 1916)
  44. Jean E. COLLIGNON († 1918)
  45. Charles CORNÉ, sous-lieutenant († 1915)
  46. Léon CORNET, caporal († 1917)
  47. Georges COSTA († 1914)
  48. Emile CROSTE, lieutenant († 1918)
  49. Louis DA COSTA, adjudant († 1916)
  50. André DAJON († 1915)
  51. Marcel DAUFRESNE DE LA CHEVALERIE, lieutenant († 1916)
  52. Antoine DÉLÉANS († 1915)
  53. René DELPY, sergent († 1916)
  54. Georges-Marie-Léon DEMASUR, sergent († 1915)
  55. Alphonse DIEN († 1916)
  56. Charles-Henri DOHAN († 1914)
  57. Alfred DREUX († 1914)
  58. Albert DROUANT († 1915)
  59. Raymond DROUET, caporal († 1918)
  60. Henri DUBOIS († 1914)
  61. Robert DUPONCHEL, caporal († 1914)
  62. Jules DURUPT († 1915)
  63. Henri DUVERGER († 1916)
  64. René FAILLE, sergent († 1916)
  65. Paul FAILLE († 1918)
  66. Jules FERREZ († 1915)
  67. Gaston FESSARD, caporal († 1915)
  68. Henri FIORASKI, lieutenant († 1914)
  69. Marcel FOURDRIQUIER († 1916)
  70. Laurent FRANCK († 1914)
  71. Maurice FREYGEFOND († 1917)
  72. Lucien FREYGEFOND († 1918)
  73. Louis GARNIER, caporal († 1915)
  74. Fernand GAUSS († 1916)
  75. Henri GAUTRON, sergent († 1916)
  76. Georges GAVET († 1915)
  77. Louis GEOFFROY, sergent († 1916)
  78. Jean GERARD, caporal († 1916)
  79. Paul GÉRICOT († 1917)
  80. Maurice GIRARD († 1918)
  81. Louis GIRARDIN († 1918)
  82. Julien GOULLEY († 1917)
  83. Henri GROSSET-MAGAGNE († 1918)
  84. Louis GROULT († 1914)
  85. Marcel GUÉRÉMY († 1915)
  86. Maxime GUICHARD († 1918)
  87. Robert GUILLAUME, caporal († 1915)
  88. Léonce GUILLEMOT († 1914)
  89. Jean GUILLOT († 1916)
  90. Eugène HARDY († 1918)
  91. Georges HARDY († 1918)
  92. René HAREN († 1915)
  93. Marcel HERVÉ († 1918)
  94. Georges HUBRY († 1915)
  95. Gaston HURBRET († 1914)
  96. Gustave JOUCLAR († 1915)
  97. Paul JOUANNET († 1918)
  98. Abel LACROIX († 1917)
  99. Julien LACROIX († 1918)
  100. Honoré LAGIER († 1914)
  101. Robert LAILLEN († 1919)
  102. Albert LALLOUETTE († 1918)
  103. Léon LAURENT († 1915)
  104. Armand LECHALLE († 1915)
  105. Alexis LE DOURNER, caporal († 1916)
  106. Emile LEMARCHAND († 1914)
  107. Henri LEMARINIER, lieutenant († 1914)
  108. Maurice LEROY, sous-lieutenant († 1917)
  109. Abbé Félix LESEIBLE, lieutenant († 1918), vicaire à Pantin
  110. Robert LEVENT, caporal († 1915)
  111. Marcel LIBERGE, sergent († 1916)
  112. Henri LOGEARD, sergent († 1915)
  113. Henri LOISEL, sous-lieutenant († 1915)
  114. Emile MAGNIEN († 1915)
  115. Eugène MAHAULT († 1914)
  116. Ernest MAHY, caporal († 1917)
  117. Marcel MANGIN, sous-lieutenant († 1918)
  118. Raoul MAQUARD, sergent († 1914)
  119. Raphaël MAQUARD, caporal († 1914)
  120. Jean-Baptiste MARIANI, lieutenant († 1918)
  121. Jean MASSET, capitaine († 1918)
  122. Gustave MELIGNER, caporal († 1917)
  123. Louis MELIN, aspirant († 1915)
  124. Emile MERMINOD, sous-lieutenant († 1914)
  125. Henri MEUNIER, sergent († 1915)
  126. Jean MIGNON († 1915)
  127. Ernest MILLION († 1915)
  128. Jean MONTANARI († 1915)
  129. Henri MORISE († 1915)
  130. Guillaume MONTFORT († 1916)
  131. MOUREYRE († 1915)
  132. Paul MOUTON († 1917)
  133. Henri MUSY, pilote-aviateur († 1917)
  134. Raymond NAIS, caporal († 1916)
  135. Marcel PETEY († 1915)
  136. Pierre PERRICHET († 1917)
  137. Raoul PETIT, caporal († 1916)
  138. Georges PICHON, maréchal des logis († 1918)
  139. Charles PIRIOUX († 1915)
  140. Henri PLUMET, caporal († 1916)
  141. André POIRIER, sergent († 1916)
  142. Pierre POIRIER († 1915)
  143. Paul POMEYROL († 1915)
  144. Maurice POTTIER, caporal († 1914)
  145. Gustave POULLIN († 1916)
  146. Dr Jean-Marie POURTHOU, aide-major († 1915)
  147. Eugène PRÉVOTEAU († 1916)
  148. Georges PRIEUR, caporal († 1915)
  149. Louis RACINE († 1916)
  150. Frédéric RACINE († 1917)
  151. Jean REBECK, sergent († 1914)
  152. Antonin REBECK, sergent († 1915)
  153. André RICHAUME († 1916)
  154. Pierre RIGAULT, sergent († 1916)
  155. Lucien ROBILLARD, caporal († 1916)
  156. Philippe ROCQUES, sergent († 1914)
  157. Félix ROCQUES, sergent († 1915)
  158. Edouard ROUILLARD, sous-lieutenant († 1916)
  159. Antony ROUSSEAU, lieutenant († 1915)
  160. Aimé ROZ († 1916)
  161. J. R. M. SABOURDIN († 1914)
  162. H. J. SABOURDIN († 1918)
  163. Ange SICOT († 1918)
  164. Théodore SOREAU († 1916)
  165. Joseph SCHERER († 1916)
  166. François TAVERNIER († 1915)
  167. René TOURNÉ († 1915)
  168. Emile TROUPEL, caporal († 1916)
  169. Lucien UCCIANI, caporal († 1916)
  170. Joseph ULRICH († 1917)
  171. Jean VAISSADE († 1916)
  172. Léon VAN-DICK, pilote († 1918)
  173. Louis VASLET († 1917)
  174. Edouard VENGEON († 1915)
  175. Jules VERNE († 1916)
  176. Raoul VERNE, caporal († 1918)
  177. Félix VERNE, sous-lieutenant († 1918)
  178. Edouard VETEH, aspirant († 1918)
  179. André VUILLERMOZ († 1914)
  180. Joseph VUILLERMOZ, sergent († 1915)

REQUIESCANT IN PACE

Les morts pour la France de Saint-Eugène : priez pour eux !

Programme du XXIVème dimanche après la Pentecôte

Vème dimanche après l'Epiphanie : le bon grain & l'ivraieSaint-Eugène, le dimanche 4 novembre 2018, grand’messe de 11h. Secondes vêpres & salut du Très-Saint Sacrement à 17h45.

Oraisons & lectures reprises du IVème dimanche après l’Epiphanie.
La tempête apaisée.

Lui, cependant, dormait. Mais ils vinrent l’éveiller en disant : ‘Seigneur, sauve nous.’ » Nous lisons dans Jonas une figure de ce miracle : alors que tous les autres sont en danger, lui-même dort, tranquille ; on le réveille ; par son ordre et par le signe symbolique de sa passion, il délivre ceux qui l’ont réveillé. « Alors, se levant, il menaça les vents et la mer. » Ce passage nous donne à comprendre que toutes les créatures reconnaissent le Créateur. On les gronde, on leur commande ; elles reconnaissent le maître non parce que toutes choses sont animées, comme le pensent à tort certains hérétiques, mais parce que la majesté du Créateur lui rend sensibles les choses qui pour nous sont insensibles.
Homélie de saint Jérôme, prêtre, VIIIème leçon des vigiles nocturnes de ce dimanche, au troisième nocturne.

A la messe :

IIndes vêpres du XXIVème dimanche après la Pentecôte. Au salut du Très-Saint Sacrement :

  • Motet d’exposition : Panis angelicus, du Ier ton
  • A la Bienheureuse Vierge Marie : Salve regina, du Ier ton
  • Prière pour Notre Saint Père le Pape : Exaudi Christe – extrait des Laudes regiæ – ton de Reims.
  • A la bénédiction du Très-Saint Sacrement : Tantum ergo du IIIème ton.
  • Chant d’action de grâces : Te laudamus Domine – Transitus (antienne de communion) de la liturgie ambrosienne pour le IVème dimanche après l’Epiphanie

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des chants des dimanches après la Pentecôte au format PDF.
Télécharger le livret des IIndes vêpres du dimanche.
Télécharger le livret des IIndes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement propre à ce dimanche au format PDF.

Commémoraison de tous les fidèles défunts

Messe de funéraillesSaint-Eugène, le vendredi 2 novembre 2018, Requiem de 19h.
Répétition pour les choristes à partir de 18h30.

Catéchisme sur le Purgatoire & sur la prière pour les morts

La prière pour les morts existe dès les premiers temps du christianisme. A côté de la célébration d’offices pour tel et tel défunt se développèrent par la suite des offices célébrés de façon plus générale (en particulier pour tous les bienfaiteurs défunts d’un monastère). Au VIIIème siècle, le monastère de Fulda célébrait chaque mois une commémoraison générale des fidèles défunts.

La célébration annuelle de l’office pour tous les fidèles défunts au 2 novembre, au lendemain de la Toussaint remonte à saint Odilon, abbé de Cluny. Celui-ci ordonne par un édit de 998 pour la centaine de monastères de sa congrégation que le 1er novembre, après les vêpres solennelles de la Toussaint, les cloches sonnent le glas funèbre et que les moines célèbrent au chœur l’office des défunts. Le lendemain, tous les prêtres doivent offrir à Dieu le divin sacrifice pro requiem omnium defunctorum. Diffusé dans toute l’Europe par les moines de Cluny, cet usage fut accueilli très vite par des diocèses (dès 1008 pour Liège) et finit par devenir général au XIVème siècle.

En raison des ravages causés dans la chrétienté par la Ière guerre mondiale, S.S. le Pape Benoît XV a autorisé tous les prêtres à célébrer le 2 novembre 3 messes pour les défunts, étendant un privilège que le Pape Benoît XIV avait accordé initialement aux états dépendants de la couronne d’Espagne. A cette occasion fut insérée dans le Missel Romain la préface pour les défunts, composition moderne inspirée d’une préface similaire en usage de longue date dans les diocèses français & qui figure au propre de Paris (hélas, de ce vénérable & antique texte, seule la sublime phrase vita mutatur non tollitur a été conservée intacte).

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Programme de la fête de tous les saints

Page de garde d'un martyrologe romainSaint-Eugène, le jeudi 1er novembre 2018, grand’messe en rit romain traditionnel de 11h. Secondes vêpres, salut du Très-Saint Sacrement & vêpres des morts à 17h45.

Catéchisme sur la fête de tous les saints

Aujourd’hui, bien-aimés frères, nous célébrons, dans l’allégresse d’une solennité commune, la fête de tous les Saints. Leur société réjouit les cieux, leur protection console la terre, leur triomphe couronne la sainte Église. Plus la profession de leur foi a été ferme dans les tourments, plus ils ont d’éclat dans la gloire. Car la violence du combat s’augmentant, l’honneur des combattants s’est aussi accru. Les diverses tortures du martyre rehaussent le triomphe, et des souffrances plus affreuses ont procuré de plus délicieuses récompenses. Notre mère l’Église catholique, répandue au loin dans tout l’univers, à qui Jésus-Christ, son chef, apprit par son exemple à ne craindre ni les outrages, ni les croix, ni la mort, s’est de plus en plus fortifiée, non par la résistance, mais par la patience. Pour encourager toutes ces légions d’illustres athlètes, jetés en prison comme des criminels, et pour les animer tous à soutenir le combat avec la même ardeur et un courage égal, elle leur a inspiré la sainte ambition d’un glorieux triomphe.
Sermon de saint Bède le Vénérable, prêtre, IVème leçon des vigiles nocturnes de cette fête, au second nocturne.

A la messe :

  • Propre grégorien du jour
  • Kyrie IV – Cunctipotens Genitor Deus
  • Gloria IV
  • Séquence parisienne : Sponsa Christi, quæ per orbem – selon la tradition, l’orgue figure les versets impairs
  • Credo III
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Laudáte Dóminum – Psaume CXVI du IInd ton – Henri de Villiers
  • Sanctus IV
  • Après la Consécration : O salutaris – Michel Imbert, maître de musique de l’Eglise de Sens (Méthode de serpent de 1780)
  • Agnus Dei IV
  • Pendant la communion : Christe Redémptor ómnium – hymne de la fête, à vêpres. Texte d’Helisachar (IXème siècle), Abbé de Saint-Riquier, chancelier de Louis le Pieux. Alternances d’orgue de Guillaume-Gabriel Nivers (1632 † 1714), organiste de Saint Sulpice et des damoiselles de Saint-Cyr (strophes 1 & 3) – improvisations Touve Ratovondrahety (strophes 5 et 7)
  • Ite missa est IV
  • Pendant le dernier Evangile : Salve Regina
  • Procession de sortie : orgue

IIndes vêpres de la Toussaint suivies du salut du Très-Saint Sacrement et des vêpres des morts. Au salut du Très-Saint Sacrement :

  • Motet d’exposition : ave verum, VIème ton – Prose du Très-Saint Sacrement du XIVème siècle, attribuée au pape Innocent VI († 1362)
  • A la Bienheureuse Vierge Marie : Ave Maria, du Ier ton
  • Prière pour Notre Saint Père le Pape : Exaudi Christe – extrait des Laudes regiæ – ton de Reims.
  • A la bénédiction du Très-Saint Sacrement : Tantum ergo nancéen – mélodie du Ier ton en usage dans le diocèse de Nancy
  • Chant d’action de grâces : O salutaris hostia sacra – motet au Très-Saint Sacrement, pour les défunts – plain-chant musical de François de La Feillée (Méthode de plain-chant de 1748)

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des IIndes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement au format PDF.