Rit parisien – Répons Adduxi vos per desertum – IVème dimanche de Carême

Dominica IV in Quadragesima
In tertio nocturno, Resp. tertius

Addúxi vos per desértum quadragínta annos, ego Dóminus ; non sunt attríta vestiménta vestra : * Manna de cœlo plui vobis, & oblíti estis me, dicit Dóminus. Je vous ai menés à travers le désert pendant quarante ans, moi, le Seigneur, & vos vêtements ne se sont pas usés : * J’ai fait pleuvoir du ciel pour vous la manne, & vous m’avez oublié, dit le Seigneur.
(Deutéronome XXIX, 5)
V/. Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui ? Respónde mihi. Quia ego edúxi vos de terra Ægypti. V/. Mon peuple, que t’ai-je fait ? Ou en quoi t’ai-je été désagréable ? Réponds-moi.
(Michée VI, 3)
* Manna de cœlo plui vobis, & oblíti estis me, dicit Dóminus. * J’ai fait pleuvoir du ciel pour vous la manne, & vous m’avez oublié, dit le Seigneur.
Glória Patri, & Fílio, & Spirítui Sancto. * Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.

Source : Antiphonaire de Notre-Dame de Paris (c. 1300) – F-Pn lat. 15181 f°222 r°. – Cantus ID : 006529 & 006529a.

Ce répons, le troisième du troisième nocturne du IVème dimanche de Carême dans l’ancien rit parisien, était également repris au cours de la procession qui précédait à Paris la grand-messe de ce dimanche. Son texte est tiré du Deutéronome et son verset, emprunté au prophète Michée, sera repris dans les Impropères du Vendredi saint. Ce répons fait partie du fond ancien du répertoire romano-franc : il figure dans l’Antiphonaire de Compiègne du IXème siècle (le plus ancien témoin complet du cursus romain de l’office divin) comme ultime répons de l’office nocture du IVème dimanche de Carême. Présents dans de très nombreux manuscrits médiévaux un peu partout en Europe, il n’a pas été retenu dans le Bréviaire romain de saint Pie V.

Kyrie IV – Cunctipotens Genitor Deus

Kyrie eleison. Seigneur, aie pitié.
Christe eleison. Christ, aie pitié.
Kyrie eleison. Seigneur, aie pitié.

Gloria IV

GLORIA IN EXCELSIS DEO. Gloire à Dieu au plus haut des cieux.
Et in terra pax homínibus bonæ voluntátis. Et sur terre paix aux hommes de sa bienveillance.
Laudámus te. Nous te louons.
Benedícimus te. Nous te bénissons.
Adorámus te. Nous t’adorons.
Glorificámus te. Nous te glorifions.
Grátias ágimus tibi propter magnam glóriam tuam. Nous te rendons grâces pour ta grande gloire.
Dómine Deus, Rex cœléstis, Deus Pater omnípotens. Seigneur Dieu, Roi céleste, Dieu le Père tout-puissant.
Dómine Fili unigénite, Jesu Christe. Seigneur Fils unique, Jésus-Christ.
Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris. Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, Fils du Père.
Qui tollis peccáta mundi, miserére nobis. Qui ôtes les péchés du monde, aie pitié de nous.
Qui tollis peccáta mundi, súscipe deprecatiónem nostram. Qui ôtes les péchés du monde, reçois notre prière.
Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis. Qui siège à la dextre du Père, aie pitié de nous.
Quóniam tu solus Sanctus. Car toi seul es Saint.
Tu solus Dóminus. Toi seul es Seigneur.
Tu solus Altíssimus, Jesu Christe. Toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ.
Cum Sancto Spíritu in glória Dei Patris. Avec le Saint-Esprit, dans la gloire de Dieu le Père.
Amen. Amen.

Sanctus IV

SANCTVS, Sanctus, Sanctus, Dóminus Deus Sábaoth. Saint, Saint, Saint, le Seigneur, Dieu des Armées.
Pleni sunt cæli, et terra glória tua. Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire.
Hosanna in excélsis. Hosanna au plus haut des cieux.
BENEDICTVS qui venit in nómine Dómini. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.
Hósanna in excélsis. Hosanna au plus haut des cieux.

Agnus Dei IV

AGNVS DEI, qui tollis peccáta mundi : miserére nobis. Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde : aie pitié de nous.
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi : miserére nobis. Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde : aie pitié de nous.
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi : dona nobis pacem. Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde : donne-nous la paix.

Ite, missa est IV

Ite, missa est. Allez, c’est l’envoi.
Deo grátias. Rendons grâces à Dieu.

Credo III

Credo in unum deum. Je crois en un seul Dieu.
Patrem omnipoténtem, factórem cæli et terræ, visibílium ómnium, et invisibílium. Le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de toutes choses visibles et invisibles.
Et in unum Dóminum Jesum Christum, Fílium Dei unigénitum. Et en un seul Seigneur Jésus-Christ, Fils unique de Dieu.
Et ex Patre natum ante ómnia sæcula. Né du Père avant tous les siècles.
Deum de Deo, lumen de lúmine, Deum verum de Deo vero. Dieu né de Dieu, lumière née de la lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu.
Génitum, non factum, consubstantiálem Patri : per quem ómnia facta sunt. Engendré, non fait, consubstantiel au Père, par qui tout a été fait.
Qui propter nos hómines, et propter nostram salútem descéndit de cælis. Qui pour nous, hommes, et pour notre salut, est descendu des cieux.
Et incarnátus est de Spíritu Sancto ex María Vírgine : ET HOMO FACTVS EST. Et s’est incarné par l’Esprit-Saint de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
Crucifíxus étiam pro nobis : sub Póntio Piláto passus, et sepúltus est. Puis crucifié pour nous, sous Ponce Pilate, il souffrit et fut enseveli.
Et resurréxit tértia die, secúndum Scriptúras. Et il ressuscita le troisième jour, selon les Ecritures.
Et ascéndit in cælum : sedet ad déxteram Patris. Et il monta au ciel, il siège à la dextre du Père.
Et íterum ventúrus est cum glória judicáre vivos, et mórtuos : cujus regni non erit finis. Et il viendra de nouveau avec gloire juger les vivants et les morts ; lui dont le règne n’aura pas de fin.
Et in Spíritum Sanctum, Dóminum, et vivificántem : qui ex Patre, Filióque procédit. Et en l’Esprit-Saint, Seigneur, et donnant la vie, qui procède du Père et du Fils.
Qui cum Patre et Fílio simul adorátur, et conglorificátur : qui locútus est per Prophétas. Qui, avec le Père et le Fils, est de même adoré et glorifié, qui a parlé par les prophètes.
Et unam sanctam cathólicam et apostólicam Ecclésiam. Et à l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Confíteor unum baptísma in remissiónem peccatórum. Je confesse un seul baptême pour la rémission des péchés.
Et expécto resurrectiónem mortuórum. Et j’attends la résurrection des morts.
Et vitam ventúri sæculi. Et la vie du siècle à venir.
Amen. Amen.