Rit parisien – Répons Adduxi vos per desertum – IVème dimanche de Carême

Dominica IV in Quadragesima
In tertio nocturno, Resp. tertius

Addúxi vos per desértum quadragínta annos, ego Dóminus ; non sunt attríta vestiménta vestra : * Manna de cœlo plui vobis, & oblíti estis me, dicit Dóminus. Je vous ai menés à travers le désert pendant quarante ans, moi, le Seigneur, & vos vêtements ne se sont pas usés : * J’ai fait pleuvoir du ciel pour vous la manne, & vous m’avez oublié, dit le Seigneur.
(Deutéronome XXIX, 5)
V/. Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui ? Respónde mihi. Quia ego edúxi vos de terra Ægypti. V/. Mon peuple, que t’ai-je fait ? Ou en quoi t’ai-je été désagréable ? Réponds-moi.
(Michée VI, 3)
* Manna de cœlo plui vobis, & oblíti estis me, dicit Dóminus. * J’ai fait pleuvoir du ciel pour vous la manne, & vous m’avez oublié, dit le Seigneur.
Glória Patri, & Fílio, & Spirítui Sancto. * Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.

Source : Antiphonaire de Notre-Dame de Paris (c. 1300) – F-Pn lat. 15181 f°222 r°. – Cantus ID : 006529 & 006529a.

Ce répons, le troisième du troisième nocturne du IVème dimanche de Carême dans l’ancien rit parisien, était également repris au cours de la procession qui précédait à Paris la grand-messe de ce dimanche. Son texte est tiré du Deutéronome et son verset, emprunté au prophète Michée, sera repris dans les Impropères du Vendredi saint. Ce répons fait partie du fond ancien du répertoire romano-franc : il figure dans l’Antiphonaire de Compiègne du IXème siècle (le plus ancien témoin complet du cursus romain de l’office divin) comme ultime répons de l’office nocture du IVème dimanche de Carême. Présents dans de très nombreux manuscrits médiévaux un peu partout en Europe, il n’a pas été retenu dans le Bréviaire romain de saint Pie V.

Guillaume Bouzignac – Ave, Maria

Guillaume Bouzignac (c. 1587 † ap. 1643), maître de chapelle des cathédrales d’Angoulême, de Bourges, de Rodez, de Clermont-Ferrand & de la collégiale Saint-André de Grenoble.
Ave, Maria
Scène sacrée sur l’Annonciation & l’Incarnation – 5 voix mixtes (SSATB).
2 pages – Ré mineur.

Comme il le fait souvent, Guillaume Bouzignac représente l’Incarnation par un dialogue musical, entre l’Archange Gabriel (représenté par un dessus) & la Vierge (représentée par le chœur à 4 voix, les deux protagonistes se rejoignant pour le chœur final à 5 voix). Il reprend pour ce faire le texte de l’Evangile de saint Luc, au premier chapitre. Cette courte page de Bouzignac, comme ses autres scènes sacrées, préfigure l’arrivée ultérieure de l’oratorio.

Le texte du motet :

Angelus :       Ave, María, grátia plena, Dóminus tecum. L’ange :         Je vous salue, Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous.
Chorus :         Quæ cum audísset, turbáta est in sermóne ejus, et cogitábat, qualis esset ista salutátio. Le chœur :     L’ayant entendu, elle fut troublée par ses paroles, et elle se demandait ce que pouvait être cette salutation.
Angelus :       Ne tímeas, María, ecce concípies in útero, et páries fílium, et vocábis nomen ejus Jesum. L’ange :         Ne craignez point, Marie, voici que vous concevrez en votre sein et enfanterez un fils et vous l’appellerez du nom de Jésus.
Chorus :         Quómodo, quómodo fiet istud, quóniam virum non cognósco ? Le chœur :     Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ?
Angelus :       Spíritus Sanctus supervéniet in te, et virtus Altíssimi obumbrábit tibi. L’ange :         L’Esprit Saint viendra en vous, et la puissance du Très-Haut vous couvrira de son ombre.
Chorus :         Ecce ancílla Dómini, fiat mihi secúndum verbum tuum. Le chœur :     Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole.

Les premières mesures de cette partition :

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur les réseaux sociaux, en cliquant sur l’un des 4 boutons ci-dessous. Le lien vers la partition apparaîtra ensuite.

Kyrie IV – Cunctipotens Genitor Deus

Kyrie eleison. Seigneur, aie pitié.
Christe eleison. Christ, aie pitié.
Kyrie eleison. Seigneur, aie pitié.

Gloria IV

GLORIA IN EXCELSIS DEO. Gloire à Dieu au plus haut des cieux.
Et in terra pax homínibus bonæ voluntátis. Et sur terre paix aux hommes de sa bienveillance.
Laudámus te. Nous te louons.
Benedícimus te. Nous te bénissons.
Adorámus te. Nous t’adorons.
Glorificámus te. Nous te glorifions.
Grátias ágimus tibi propter magnam glóriam tuam. Nous te rendons grâces pour ta grande gloire.
Dómine Deus, Rex cœléstis, Deus Pater omnípotens. Seigneur Dieu, Roi céleste, Dieu le Père tout-puissant.
Dómine Fili unigénite, Jesu Christe. Seigneur Fils unique, Jésus-Christ.
Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris. Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, Fils du Père.
Qui tollis peccáta mundi, miserére nobis. Qui ôtes les péchés du monde, aie pitié de nous.
Qui tollis peccáta mundi, súscipe deprecatiónem nostram. Qui ôtes les péchés du monde, reçois notre prière.
Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis. Qui siège à la dextre du Père, aie pitié de nous.
Quóniam tu solus Sanctus. Car toi seul es Saint.
Tu solus Dóminus. Toi seul es Seigneur.
Tu solus Altíssimus, Jesu Christe. Toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ.
Cum Sancto Spíritu in glória Dei Patris. Avec le Saint-Esprit, dans la gloire de Dieu le Père.
Amen. Amen.

Sanctus IV

SANCTVS, Sanctus, Sanctus, Dóminus Deus Sábaoth. Saint, Saint, Saint, le Seigneur, Dieu des Armées.
Pleni sunt cæli, et terra glória tua. Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire.
Hosanna in excélsis. Hosanna au plus haut des cieux.
BENEDICTVS qui venit in nómine Dómini. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.
Hósanna in excélsis. Hosanna au plus haut des cieux.

Agnus Dei IV

AGNVS DEI, qui tollis peccáta mundi : miserére nobis. Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde : aie pitié de nous.
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi : miserére nobis. Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde : aie pitié de nous.
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi : dona nobis pacem. Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde : donne-nous la paix.

Ite, missa est IV

Ite, missa est. Allez, c’est l’envoi.
Deo grátias. Rendons grâces à Dieu.