Le Saint Siège & l’avenir écologique de la création

Plan du Vatican

21-07-2007
LE CO2 ET LES VISEES ECOLOGIQUES DU VATICAN

Le Vatican va devenir le premier Etat « neutre » en matière d’émissions de gaz carbonique grâce à la plantation en son nom d’une forêt en Hongrie par une entreprise américano-hongroise.

Une convention entre le Vatican et la société Planktos-Klimafa a été signée le 5 juillet au Vatican. Planktos-Klimafa, engagée dans la reforestation à grande échelle, a offert au Vatican de planter en son nom 7.000 hectares d’arbres dans un parc national en Hongrie, a indiqué sur Radio Vatican Mgr José Sanchez de Toca y Alameda, sous-secrétaire du Conseil pontifical pour la culture.

Grâce à ce don, « on peut dire en exagérant un peu que le Vatican devient ainsi le premier Etat à équilibrer au niveau zéro ses émissions polluantes », a-t-il dit. Il a cependant relevé que les émissions de CO2 du Vatican « sont très faibles, car il n’a pas de grosses entreprises polluantes ».

Selon le protocole de Kyoto, il est possible pour un Etat d’obtenir des crédits d’émission de gaz à effet de serre en investissant dans l’écologie dans d’autres pays. « Le Vatican veut apporter sa petite pierre à la lutte contre la pollution sur Terre et contribuer à améliorer la planète que Dieu a donnée aux hommes afin qu’ils soient les serviteurs de la Création et non ses maîtres », a déclaré Mgr Sanchez de Toca y Alameda.

Une autre initiative à visée écologique a été annoncée récemment par l’administration du Vatican : l’installation en 2008 de panneaux solaires sur le toit de l’immense salle Paul VI, où ont lieu les audiences générales du pape, pour en assurer l’éclairage et la climatisation.
(Source : Infocatho)

Laisser un commentaire