AXIOS, AXIOS, AXIOS !

« Il est digne ! Il est digne ! Il est digne ! » C’est par cette acclamation solennelle que les 700 prélats de l’Eglise orthodoxe russe ont ratifié l’intronisation du nouveau Patriarche de toutes les Russies, Kirill Ier, ancien métropolite de Kaliningrad et de Smolensk le 1er février dernier dans la cathédrale du Saint-Sauveur à Moscou. Elu par 508 suffrages contre 169 par le synode des évêques russes réuni le 27 janvier dernier, le nouveau Patriarche entend bien poursuivre l’œuvre de consolidation de son prédécesseur, Alexis II, décédé en décembre 2008.

Kirill Ier, Patriarche de toutes les Russies, donnant la bénédiction après son élection au siège patriarcal

Le métropolite Kirill de Smolensk et de Kaliningrad donnant sa bénédiction après son élection au siège patriarcal de Moscou

Intronisation de Kirill Ier dans la cathédrale moscovite du Saint-Sauveur

Intronisation du nouveau Patriarche de Moscou et de toutes les Russies, Kirill Ier dans la cathédrale moscovite du Saint-Sauveur

En ce sens, il est déterminé à affirmer et à affermir les droits de l’Eglise au sein même de la société russe et son engagement dans la définition d’une doctrine sociale de l’Eglise orthodoxe semble être un de ses objectifs majeurs. En outre, ce bon connaisseur de la pensée de Joseph Ratzinger – Benoît XVI et du dialogue œcuménique, spécialement avec l’Eglise catholique romaine, ambitionne d’œuvrer dans le rapprochement de ces deux Eglises sœurs qui partagent non seulement une tradition théologique commune par maints aspects, mais aussi une même vision de la société moderne marquée par la sécularisation.

Cette élection doit réjouir les Catholiques et tous ceux qui sont attachés à la Tradition chrétienne et à sa pérennité. Gageons que Benoît XVI et Kirill Ier ne se ménageront pas pour parvenir à une unité sacramentelle dans la vérité et dans le respect des privilèges que l’Evangile même confère au successeur de l’apôtre Pierre.

Kirill de Smolensk - devenu depuis Kirill Ier de toutes les Russies - et Benoit XVI à Rome en 2008

Laisser un commentaire