Programme du dimanche du Paralytique – ton 3

Dimanche du Paralytique

>Télécharger le livret du dimanche du Paralytique (textes propres & musique)

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 25 avril 2010, divine liturgie de 9h15.

Après avoir fêté l’Apôtre Thomas le IInd dimanche de Pâques, les femmes myrophores avec Nicodème et Joseph d’Arimathie le IIIème dimanche de Pâques, la liturgie byzantine propose à l’édification des fidèles les trois dimanches qui suivent des épisodes de la vie du Christ s’étant déroulés au cours des Cinquante Jours, la Pentecôte hébraïque :

  • la guérison du Paralytique à la piscine de Bethesda,
  • la conversion de la Samaritaine,
  • la guérison de l’Aveugle-né.
  • L’origine de la célébration de la guérison du Paralytique au IVème dimanche de Pâques est constantinopolitaine ; dans la tradition de Jérusalem, l’évangile de ce jour était lu le dimanche suivant.

    L’hymnographie de ce dimanche est donc essentiellement d’origine constantinopolitaine, comme du reste l’essentiel du Pentecostaire.

    A LA PETITE ENTREE

  • I. Tropaire du dimanche Ton 3
    Que les cieux se réjouissent ! que la terre exulte d’allégresse !
car le Seigneur a fait merveille par la force de son bras, 
terrassant la mort par sa propre mort et devenant le Premier-né d’entre les morts !
 Du sein de l’Enfer, Il nous a tous sauvés, accordant au monde la grande miséricorde.
  • II. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
  • III. Kondakion du Paralytique Ton 3
    Relève, Seigneur, mon âme cruellement paralysée par toutes sortes de péchés * & d’actions insensées, * par ta divine sollicitude, * de même que jadis Tu as relevé le paralytique, * afin que sauvé, je te clame : ** Ô Christ compatissant, gloire à ta puissance.
  • IV. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
  • V. Kondakion de Pâques Ton 8
    Lorsque tu gisais dans le tombeau, Seigneur immortel, tu as brisé la puissance de l’Enfer, et tu es ressuscité victorieusement, ô Christ notre Dieu, ordonnant aux Myrophores de se réjouir, visitant tes Apôtres et leur donnant la paix, toi qui nous sauves en nous accordant la résurrection.
  • PROKIMENON TON 1
    R/. Sur nous, Seigneur, soit ton amour, * ainsi qu’en toi fut notre espoir !
    V/. Justes, exultez dans le Seigneur, aux cœurs droits la louange va bien.

    APOTRE : ACTE DES APOTRES, 9, 32-42

    ALLELUIA TON 5
    V/. L’amour du Seigneur, à jamais je le chante, d’âge en âge, ma bouche annonce ta vérité.
    V/. Car tu as dit : l’amour est bâti à jamais, aux cieux est établie ta vérité.

    EVANGILE : JEAN, 5-15

    A LA COMMEMORAISON DE LA TRES-SAINTE MERE DE DIEU DURANT L’ANAPHORE EUCHARISTIQUE
    L’ange chanta à la Pleine de grâce : Réjouis-toi, Vierge très pure, je répète, réjouis-toi ! Ton Fils en vérité est ressuscité après trois passés dans le tombeau ; et Il a redressé les morts : fidèles, soyez dans l’allégresse !
    Resplendis, resplendis, nouvelle Jérusalem, car sur toi la gloire du Seigneur s’est levée. Réjouis-toi et exulte, Sion, et toi, Mère de Dieu très pure, réjouis-toi, car ton Fils est ressuscité ! Alléluia !

    KOINONIKA

  • I. Verset de communion de Pâques
    Recevez le corps du Christ, goûtez à la source immortelle.
  • II. Verset de communion du dimanche
    Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. Alleluia, alleluia, alleluia.
  • 5 commentaires à propos de “Programme du dimanche du Paralytique – ton 3

    1. Parmi les particularités liturgiques de ce dimanche, on peut noter la présence de tropaires au saint archange Michel au canon des matines. Selon la tradition liturgique, il s'agit de l'ange qui descendait agiter l'eau de la piscine, mentionné dans l'Évangile lu ce dimanche (selon st Jean, V, 4).

    2. Parmi les particularités liturgiques de ce dimanche, on peut noter la présence de tropaires au saint archange Michel au canon des matines. Selon la tradition liturgique, il s'agit de l'ange qui descendait agiter l'eau de la piscine, mentionné dans l'Évangile lu ce dimanche (selon st Jean, V, 4).

    Laisser un commentaire