Photos du dimanche de Lætare (3 avril 2011)

L’Eglise latine, vers la moitié du Carême, tempère la discipline de celui-ci en introduisant un avant-goût de la joie pascale. Cette pointe de blanc dans le violet de la pénitence induit l’usage en ce jour des ornements liturgiques roses, souvenir également de la rose d’or que le pape bénissait ce dimanche et qu’il offrait en présent à une princesse catholique.

L’introït du jour, du Vème ton, a donné son nom au dimanche.

En ce jour de fête, on peut à nouveau orner de fleurs les autels, les grandes orgues peuvent se faire entendre, les ministres sacrés peuvent user des dalmatiques & tuniques.

A l’introït de la messe :
LÆTARE * Jerusalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ. – Ps. Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : * in domum Dómini íbimus.
Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie, vous qui étiez dans la tristesse : exultez, et rassasiez-vous aux sources de votre consolation. – Ps. Je me suis réjoui de ce qu’on m’a dit : Nous allons vers la maison du Seigneur.

Offrande du pain.

Encensements de l’offertoire.
Laudáte * Dóminum, quia benígnus est : psállite nómini ejus, quóniam suávis est : ómnia quæcúmque vóluit, fecit in cælo, et in terra.
Louez le Seigneur, car il est bon ; chantez son nom, car il est doux ; tout ce qu’il a voulu, il l’a fait au ciel et sur la terre.

Encensement du célébrant à l’offertoire.

Chant de la préface de Carême.
VERE dignum et justum est, æquum et salutáre, nos tibi semper, et ubíque grátias ágere : Dómine sancte, Pater omnípotens, ætérne Deus : Qui corporáli jejúnio vítia cómprimis, mentem élevas, virtútem largíris, et præmia : per Christum Dóminum nostrum.
Vraiment il est digne et juste, c’est notre devoir et c’est notre salut, de te rendre grâces, toujours et en tout lieu, à toi, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel. Qui, par le jeûne corporel réprime les passions, élève les âmes, accorde la vertu et les récompenses, par le Christ notre Seigneur.

Petite élévation à la fin du canon.

Communion du prêtre.
Jerusalem, * quæ ædificátur ut cívitas, cujus participátio ejus in idípsum : illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, ad confiténdum nómini tuo, Dómine.
Jérusalem, qui est édifiée comme une cité où toutes les parties ne font qu’une ! C’est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur, pour célébrer ton nom, Seigneur.

Le maître-autel de Saint-Eugène paré de rose après la messe du dimanche de Lætare.

Toutes les photos du dimanche de Lætare sur le blog des Photos de Saint-Eugène. Un grand merci à Constance pour ce travail magnifique !

Laisser un commentaire