Photos du dimanche des Rameaux 2012 à Saint-Eugène

Bénédiction des Rameaux.

Bénedic, + quæsumus, Dómine, hos palmárum aut aliárum árborum ramos : † et præsta : ut, quod pópulus tuus in tui veneratiónem hodiérno die corporáliter agit, hoc spirituáliter summa devotióne perfíciat, * de hoste victóriam reportándo, et opus misericórdiæ summópere diligéndo.
Bénis, nous te le demandons, Seigneur, ces rameaux de palmier ou d’autres arbres, et fais que ces acclamations extérieures dont ton peuple t’honore aujourd’hui trouvent leur achèvement spirituel dans le don total du cœur, dans la victoire sur l’ennemi et dans un attachement plein d’amour à l’œuvre miséricordieuse du salut.

Distribution des palmes.

Púeri Hebræórum, portántes ramos olivárum, obviavérunt Dómino, clamántes et dicéntes : Hosánna in excélsis.
Les enfants des Hébreux, portant des rameaux d’olivier, allèrent au-devant du Seigneur, criant et disant : « Hosanna au plus haut des Cieux ! »

Distribution des palmes.

Púeri Hebræórum vestiménta prosternébant in via, et clamábant dicéntes: Hosánna filio David; benedíctus qui venit in nómine Dómini.
Les enfants des Hébreux étendaient leurs vêtements sur le chemin, et criaient en disant : « Hosanna au plus haut des Cieux ! »

Chant de l’évangile des Rameaux (Matthieu, 21, 1-6).

Hoc autem totum factum est, ut adimplerétur quod dictum est per Prophétam, dicéntem : Dícite fíliæ Sion : Ecce, Rex tuus venit tibi mansuétus, sedens super ásinam, et pullum, fílium subjugális.
Or ceci advint afin que s’accomplît ce qui fut dit par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici que ton roi vient à toi, humble, et monté sur un âne, et sur un ânon, le petit d’une ânesse.

Dialogue parisien de l’ouverture des portes.

Attóllite portas príncipes vestras, & elevámini, portæ æternáles ; & introíbit Rex glóriæ.
Elevez vos portes, ô princes, et vous, élevez-vous, portes éternelles, et il entrera, le Roi de gloire.

Chant de l’introït de la messe des Rameaux.

Dómine, * ne longe fácias auxílium tuum a me, ad defensiónem meam áspice : líbera me de ore leónis, et a córnibus unicórnium humilitátem meam.
Seigneur, n’éloigne pas de moi ton secours : prends soin de ma défense ; délivre-moi de la gueule du lion, et ma vie humiliée des cornes des licornes. (Psaume 21, 20-22)

Chant de l’introït de la messe des Rameaux.

Deus, Deus meus, réspice in me, * quare me dereliquísti ? longe a salúte mea verba delictórum meórum.
Dieu, mon Dieu, regardemoi, pourquoi m’avoir abandonné ? La clameur de mes péchés éloigne de moi le salut. (Psaume 21, 1)

Pendant le chant de la Passion selon saint Matthieu.

Altera autem die, quæ est post Parasceven, convenerunt principes sacerdotum, et Pharisæi ad Pilatum, dicentes : Dómine, recordati sumus, quia seductor ille dixit adhuc vivens : post tres dies resurgam. Jube ergo custodiri sepulchrum usque in diem tertium : ne forte veniant discipuli ejus, et furentur eum, et dicant plebi : surrexit a mortuis : et erit novissimus error pejor priore. Ait illis Pilatus : habetis custodiam, ite, custodite sicut scitis. Illi autem abeuntes, munierunt sepulchrum, signantes lapidem, cum custodibus.
Le lendemain de ce jour qui est appelé Parascève, les princes des prêtres et les pharisiens s’assemblèrent chez Pilate, disant : « Seigneur, nous nous sommes rappelés que cet imposteur a dit de son vivant : « Après trois jours je ressusciterai. » Ordonne donc que le sépulcre soit gardé jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent le dérober, et ne disent au peuple : Il est ressuscité d’entre les morts ; et cette dernière erreur serait pire que la première. » Pilate leur dit : « Vous avez une garde ; allez, faites-le garder comme vous l’entendez. » Ils s’en allèrent donc ; pour s’assurer du sépulcre, ils en scellèrent la pierre, et y mirent des gardes. (Final de la Passion).

Toutes les photos de cette cérémonie sur la page Facebook de la Schola Sainte Cécile.

Crédit photo : Constance C. de J. & Fanny B., à qui vont tous nos remerciements pour ces magnifiques photographies.

Un commentaire à propos de “Photos du dimanche des Rameaux 2012 à Saint-Eugène

Laisser un commentaire