Catéchisme sur sainte Madeleine

Sainte Marie-Madeleine par Guido Reni

Demande. Quelle fête célébrons-nous le 22 juillet prochain ?
Réponse. La fête de sainte Madeleine.

D. D’où était cette sainte ?
R. On ne le sait pas certainement.

D. Sainte Madeleine est-elle cette pécheresse convertie qui répandit des parfums sur les pieds du Sauveur, et la même que Marie, sœur de Lazare ?
R. On manque encore ici de preuves certaines : il n’importe pas beaucoup de le décider.

D. Quelle faveur Notre Seigneur accorda-t-il premièrement à sainte Madeleine ?
R. Il la délivra de sept démons dont elle était possédée.

D. Le démon pourrait-il s’emparer du corps d’une personne qui ne serait pas en péché ?
R. Oui : Dieu peut permettre ce genre d’affliction comme il permet les autres.

D. Quelle est la possession du démon, que nous devons tous appréhender davantage ?
R. C’est celle par laquelle il devient maître de nos âmes quand nous péchons mortellement.

D. Que fit sainte Madeleine après avoir été délivrée du démon ?
R. Elle suivit le Sauveur dans le cours de ses prédications, en contribuant de ses biens pour lui fournir ce dont il avait besoin.

D. Que nous apprend cette conduite de sainte Madeleine ?
R. Trois choses : 1. à être reconnaissants pour les bienfaits que nous recevons ; 2. à être empressés à nous instruire des vérités du salut ; 3. à aider selon notre pouvoir les personnes qui sont dans le besoin.

D. Sainte Madeleine a-t-elle encore donné d’autres preuves de son attachement pour le Sauveur ?
R. Oui, elle a montré l’amour le plus généreux au temps de la Passion du Sauveur.

D. En quoi parut l’amour de sainte Madeleine, à l’occasion de la Passion du Sauveur ?
R. Il parut surtout en deux choses.

D. Quelle est la première chose par où sainte Madeleine fit paraître son amour pour le Sauveur au temps de la Passion ?
R. En l’accompagnant au Calvaire, et en restant au pied de sa croix avec la sainte Vierge et saint Jean.

D. Quelle est la seconde chose par où sainte Madeleine témoigna son grand amour pour Jésus ?
R. En accompagnant son corps quand on le porta au sépulcre, et en prenant des précautions pour lui donner une sépulture honorable.

D. Quelles précautions prit la Sainte pour donner à Jésus une sépulture honorable ?
R. Elle alla à Jérusalem acheter des aromates pour embaumer le corps du Sauveur.

D. L’embauma-t-elle en effet ?
R. Non : lorsqu’elle revint au sépulcre, Jésus était déjà ressuscité.

D. Qu’est-ce que nous apprend le zèle que témoigna sainte Madeleine pour donner au Sauveur une sépulture honorable ?
R. Il nous apprend quelle est l’utilité et le mérite des œuvres de miséricorde qu’on exerce envers les morts.

D. Par quelle faveur Jésus-Christ a-t-il récompensé l’amour que lui a témoigné sainte Madeleine ?
R. En lui apparaissant la première, et en la choisissant pour porter aux Apôtres la consolante nouvelle de sa résurrection.

D. Quel fruit tirerons-nous de la fête de sainte Madeleine, et de ce catéchisme ?
R. Deux principaux : 1. d’avoir une grande dévotion envers sainte Madeleine ; 2. de nous animer à la pratique des vertus dont elle nous donne l’exemple.

D. Pourquoi devons-nous avoir une grande dévotion envers sainte Madeleine ?
R. 1. Parce que c’est pour nous inspirer cette dévotion, que l’Eglise a établi la fête de sainte Madeleine ; 2. parce que, si nous avons de la dévotion envers elle, nous ressentirons l’effet de sa protection.

D. Entre les vertus dont sainte Madeleine nous a donné l’exemple, quelle est celle que tout le monde peut et doit spécialement pratiquer ?
R. C’est un grand amour pour Notre Seigneur.

Abbé Meusy, Cathéchisme des Fêtes, Besançon, 1774

Laisser un commentaire