Le Motu Proprio libéralisant le rite tridentin a été signé par Benoît XVI.

Le Motu Proprio en vue de libéraliser la messe tridentine a été signé par Benoît XVI et sera très prochainement publié. Une lettre d’explication adressée à tous les évêques du monde accompagnera le texte, ont confirmé des sources vaticanes proches du dossier.

Benoit XVI

Le Motu Proprio permettant la libéralisation de la messe selon le rite de saint Pie V sera « prochainement publié, comme l’a annoncé le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, ont ainsi confirmé des sources vaticanes. Benoit XVI a signé le document « il y a un certain temps », ont-elles confié. Le texte sera naturellement, en même temps, accompagné d’une lettre d’explication adressée à tous les évêques ».

Si « une date précise a été choisie » pour sa publication, a-t-on expliqué à I.MEDIA, elle est encore tenue secrète au Vatican. Si elle est très proche, il semblerait plus judicieux « de parler en termes de semaines plutôt que de jours ».

Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a pour sa part confirmé l’information à I.MEDIA, sans pour autant donner de précision quant à la date de publication. Il n’a pas voulu non plus confirmer le fait que le document pourrait être présenté lors d’une conférence de presse au Vatican. « Je ne peux dire les choses que lorsqu’elles sont confirmées et communicables, ce que je fais habituellement par l’intermédiaire du bulletin du Bureau de presse ».

Le site Internet d’information religieuses www.papanews.it a annoncé, le 14 juin 2007, que le Motu Proprio serait présenté à la presse par les cardinaux Francis Arinze, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, Dario Castrillon Hoyos, président de la Commission Ecclesia Dei, et Julian Herranz, président du Conseil pontifical pour les textes léglatifs, qui ont tous travaillé sur le document.

« Vous pouvez tranquillement écrire que le pape aime la concertation et la collaboration et ne veut pas décider de tout tout seul, et pour cela il a écouté de façon renouvelée différents avis », a confié Mgr Nicola Bux, consulteur à la Congrégation pour la doctrine de la foi, à www.papanews.it. « Mais le Motu Proprio pour la libéralisation de la messe en latin a été signé et sa publication est imminente, je dirais que c’est une question de jours ».

Selon certaines rumeurs au Vatican, le document pourrait étre publié lorsque Benoît XVI commencera ses vacances à Castel Gandolfo, soit à la fin du mois de juillet prochain. Il est déjà arrivé que le Saint-Siège publie des documents importants et délicats durant l’été et les vacances. Tel a été le cas de la Lettre aux évêques sur la collaboration de l’homme et de la femme dans l’Eglise et dans le monde de la Congrégation pour la doctrine de la foi, publiée fin juillet 2004.

Depuis octobre 2006, le pape a beaucoup consulté au sujet de la libéralisation de la messe préconciliaire. En effet, ses projets ont suscité de fortes controverses dans le monde ecclésiastique, notamment en Framce, et, plus récemment, chez les théologiens juifs.

Un premier texte a ainsi pu être retouché afin de favoriser la « réception sereine » du document, comme l »‘a récemment formulé le cardinal Bertone. Dans une interview accordée au quotidien italien Avvenire, le 3 juin dernier, le secrétaire d’Etat du Saint-Siège a aussi confié qu’il « ‘ne faudrait pas attendre beaucoup de temps pour le voir publié », car le pape était « personnellement intéressé »‘ par sa publication.

AR

Source: Agence I.MEDIA – 15 juin 2007

Laisser un commentaire