Chroniques d’Arequipa V – Troisième jour de festival

Chaque jour, des concerts, des masters classes, des cours.

Hier mardi, j’étais heureux de pouvoir écouter l’ensemble français Diabolus in Musica, qui recueille d’ordinaire d’excellentes critiques dans Diapason. Ils présentaient un programme de chansons françaises de Guillaume du Faÿ, intéressante découverte pour moi qui connaît surtout les œuvres sacrées de ce fameux compositeur du XVIème siècle.

De tous les concerts du festival, celui de ce mercredi soir, par l’ensemble Belge La Roza Enflorese est celui que j’ai préféré. Quel talent ! Quelle sensibilité ! Quelle musicalité ! De retour à Paris, je me précipite à la FNAC pour acheter leurs disques.

campana01.jpg

Le concert a lieu dans l’ancien collège des Jésuites, la Compania, qui est sans nul doute possible la plus belle église d’Arequipa. Elle est surtout fameuse pour sa chapelle de saint Ignace, entièrement peinte, mais les bois dorés de l’église principale sont magnifiques. C’est une heureuse synthèse (en particulier dans les sculptures du cloître) des arts indiens & espagnols.

campana03.jpg

La Roza Enflorese présentait un programme de chants séfarades.

campana04.jpg

Tout le séminaire s’était déplacé, placé par Serge dans les premiers rangs, Padre Peter en tête.

campana05.jpg

campana06.jpg

campana07.jpg

campana08.jpg

campana09.jpg

Les séminaristes paraissent ravis !

campana10.jpg

Standing ovation finale & trois rappels. Comme tous les concerts du festival, l’église était pleine à craquer, avec des gens debout partout.

Laisser un commentaire