Zapatero rouvre de vieilles plaies espagnoles

Je signale une brève analyse très intéressante de l’abbé Finigan – que j’ai rencontré en septembre dernier à Oxford – sur son blog, dont je suis depuis longtemps un lecteur assidu : The hermeneutic of continuity).

Le parlement espagnol doit examiner une proposition de « loi sur la mémoire historique », qui doit débarrasser l’Espagne de tout relent de franquisme.

Du fait de cette loi, l’Eglise catholique d’Espagne cesserait de recevoir toute aide gouvernementale si n’étaient pas supprimées les nombreuses plaques commémoratives donnant sous le titre « Tombés pour Dieu & pour l’Espagne » la liste des combattants catholiques durant la guerre civile espagnole, martyrs de la foi catholique face à la persécution communiste.

Laisser un commentaire