Virgines & vos pueri vicissim – Hymne des vêpres de saint Eugène – plain-chant de Coutances

Virgines & vos pueri vicissim - Hymne des vêpres de saint Eugène

Virgines, & vos pueri vicissim
Nunc juvat sacro celebrare plectro,
Martyrem cujus fuit hicce Pagus,
Sanguinem tinctus.
Chastes vierges & vous, pieux enfants, chantez aujourd’hui tour à tour, sur vos lyres sacrées, le martyr qui a versé son sang pour Jésus-Christ dans ce village de Deuil.
Jam suum felix sibi Roma civem.
Vindicet. Dicit, repetitque jure
Martyrem nostræ fidei factorem
Gallia tota.
Que l’heureuse Rome le revendique pour son citoyen. Pour nous, toute la France l’appelle & le regarde avec justice comme le père de notre foi.
Ecce cum lecta procerum caterva
Huc adest. Omnes hebet unus ardor :
Luce jam pura recreant sedentes
Mortis umbra.
Eugène arrive ici à la tête d’une troupe choisie de saints personnages. Je les vois tous animés du même zèle ; déjà ils répandent une lumière céleste sur ceux qui reposent dans l’ombre de la mort.
Non furor dirus studium moratur.
Non minæ terrent gladii, necesque
Corda sic urit studiosa cœli
Ardor amoris
La persécution la plus cruelle ne ralentit point leur courage : ils ne craignent ni les menaces, ni les glaives, ni les différents genres de mort : c’est ainsi que le feu de l’amour divin enflamme les cœurs qui ne respirent que le Ciel.
Mentibus firmis adeunt tyrannos.
At pugil Christi micat inter omnes,
Sanctus Eugenius, velut inter ignes
Luna minores.
Ils se présentent aux tyrans avec intrépidité. Mais saint Eugène, très digne soldat de Jésus-Christ, brille au-dessus de ses compagnons, comme la lune parmi les astres.
Emori lætus, caput immolandum
Pro Dei causa statuit sub ense.
Sic mori pulchrum ! Meliore cœli
Luce potimur.
Joyeux de mourir, il présente à l’épée sa tête, qui doit être immolée pour la cause de Jésus-Christ. Qu’il est beau de mourir d’une telle mort ! On jouit dans le ciel d’une meilleure vie.
Spargit incassum fera gens per undas
Membra. Solvet vir sacer hinc cadaver :
Rite reddetur tumulo, piosque
Reddet honores.
C’est en vain qu’une nation cruelle ordonne de jeter son corps dans l’eau. Hercold, homme consacré à la piété, aura soin de retirer son corps de ce bourbier, fera élever sur le lieu de son sacrifice un tombeau digne du saint martyr, & lui rendra les honneurs religieux.
Huc volat fidens populus salutis :
Dum colit patris cineres verendi,
Corporis morbos animique pellunt
Numine pleni.
Le peuple, dans la confiance d’obtenir la santé du corps et de l’âme, vole à son tombeau : & tandis qu’il honore les cendres d’un père aussi respectable, ces reliques pleines encore de la vertu du Dieu vivant, chassent leurs maladies corporelles et spirituelles.
Summa laus Patri, genitoque Verbo ;
Et tibi compar, utriusque Nexus :
Nos velis, tanto duce, per beatos
Tangere portus.
Amen.
Gloire souveraine au Père et au Verbe qu’il a engendré : gloire égale à vous, Saint-Esprit, qui êtes le lien du Père & du Fils ; faites que nous arrivions à l’heureux port du salut, en suivant l’exemple d’un si grand modèle. Ainsi soit-il.

2 thoughts on “Virgines & vos pueri vicissim – Hymne des vêpres de saint Eugène – plain-chant de Coutances”

Laisser un commentaire