Annonce du résultat du concours pour la cathédrale orthodoxe russe de Paris

L’agence de presse russe Itar Tass a annoncé cet après-midi dans une dépêche le résultat du concours international d’architecture pour la construction d’une cathédrale orthodoxe et d’un centre culturel russe dans le 7e arrondissement de Paris tout près de la Tour Eiffel. L’équipe gagnante est une équipe franco-russe regroupant les cabinets d’architectes Sade (Manuel Nunez Yanowsky/Miriam Teitelbaum) et Arch Group.

Ce projet avait recueilli par ailleurs les suffrages les plus nombreux des internautes, parmi les 10 candidatures admises à concourir, retenues parmi 444 projets. Il allie un respect des formes architecturales canoniques byzantines (la cathédrale sera orientée) & une ouverture à la modernité par sa voile en verre se développant autour de la cathédrale.

Les différentes images du projet retenu peuvent être consultées ici.

Le terrain, d’une superficie de 4.245 m2, se situe quai Branly au bord de la Seine et était occupé auparavant par les locaux de Météo France. Il est délimité par la rue de l’Université, l’avenue Rapp et le Quai Branly, et offre un angle à très forte visibilité depuis le Pont de l’Alma. En limite séparative ouest, la parcelle est bordée par le Palais de l’Alma, construit en 1861 par l’architecte Jacques-Martin Tétaz et classé monument historique en 2002. Sur ce terrain seront donc édifiés une cathédrale orthodoxe russe pour le diocèse de Chersonèse (patriarcat de Moscou) ainsi que ses locaux administratifs, des salles d’études et des hémicycles destinés au Séminaire orthodoxe russe de Paris, un foyer étudiant et une bibliothèque. L’ensemble se situera dans grand jardin. Les travaux devraient débuter en janvier 2012.

Le diocèse de Chersonèse regroupe les paroisses du patriarcat de Moscou en France, en Espagne, en Suisse et au Portugal. La plupart des paroisses orthodoxes de tradition russe en France relèvent toujours depuis 1931 du patriarcat de Constantinople, l’émigration russe ayant à l’époque pris ses distances avec le patriarcat de Moscou jugé trop inféodé au régime de Staline. Le diocèse de Chersonèse ne disposait pour l’instant à Paris que d’une cathédrale de toute petite dimension, l’Eglise des Trois Saints Docteurs, 5 rue Pétel, dans le XVème arrondissement.

Le terrain de Météo France avait été acheté l’an passé par la Fédération de Russie à la France ; il avait été convoité par l’Arabie Saoudite qui projetait d’y construire une grande mosquée.

Laisser un commentaire