Marc-Antoine Charpentier – Ecce sacerdos magnus – Offertoire pour le sacre d’un évêque (H. 432)

Marc-Antoine Charpentier (1643 † 1704), maître de la musique de Marie de Lorraine, duchesse de Guise, du Dauphin, fils de Louis XIV, des Jésuites & de la Sainte Chapelle.
Ecce sacerdos magnus – Offertoire pour le sacre d’un évêque à 4 parties de voix et d’instruments (H. 432).
4 voix mixtes (SATB), orchestre à 4 parties & basse continue.
12 pages.

Ce motet « Ecce sacerdos magnus » à quatre voix et instruments semble avoir été composé – selon la datation experte de Catherine Cessac – dans les années 1694-1696, alors que Charpentier était employé comme maître de chapelle à l’église Saint-Louis des Jésuites de Paris (actuelle paroisse Saint-Paul – Saint-Louis, Paris IV). Dans les Meslanges</em autographes de Charpentier, cet offertoire fait suite à l’Ouverture pour le sacre d’un évêque pour les violons, flûtes et hautbois (H. 536), les deux œuvres ayant manifestement été composées pour la même cérémonie qui dut en effet se tenir dans l’église majeure des Jésuites de Paris. Notons que Charpentier a laissé également deux autres ouvertures pour le sacre d’un évêque (H. 518 et H. 537).

Le texte de ce motet d’offertoire est tissé de divers extraits de la messe et de l’office des saints pontifes (confesseurs ou martyrs), eux-même inspirés des chapitres XLIV et XLV de l’Ecclésiastiques et du psaume LXXXVIII.

En voici le texte latin et une traduction :

Ecce sacérdos magnus quem Dóminus elégit sibi ad sacrificándum ei hóstiam laudis.

Voici le grand prêtre que le Seigneur s’est choisi pour qu’il lui sacrifie l’hostie de louange.
Amávit eum Dóminus & ornávit eum stolam glóriæ índuit eum, & testaméntum suum super caput ejus confirmávit. Le Seigneur l’a aimé & l’a orné en le revêtant du vêtement de la gloire, & il a confirmé son alliance sur sa tête.

L’œuvre est écrite en ut majeur, qui est classifié comme « gai & guerrier » dans le tableau des énergies des modes de Charpentier. Notre transcription la donne un ton plus bas en si bémol majeur, pour s’accorder plus facilement au diapason actuel des orgues d’églises. Après un prélude de l’orchestre, une basse soliste lance le premier chœur.

Nous vous offrons aussi, outre la partition générale d’Ecce sacerdos magnus, une partition de chœur et les parties séparées instrumentales.

Les premières mesures de cette partition :

Ecce Sacerdos Magnus - Marc-Antoine Charpentier - ouverture instrumentale (H. 432)
Le premier solo et le début du premier chœur :

Ecce Sacerdos Magnus - Marc-Antoine Charpentier (H. 432)

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur l’un des réseaux sociaux ci-dessous. Le lien apparaîtra ensuite.

Ecce Sacerdos Magnus - motet de Marc-Antoine Charpentier (H. 432)

Laisser un commentaire