A Rome ce matin (fête de saint Pierre & saint Paul)

Communion par le pape, le 29 juin 2008

Il semble bien que s’affirme le retour au mode traditionnel d’administration de la communion, à genoux et sur la langue, inauguré lors de la Fête-Dieu dernière.

Monseigneur Guido Marini, cérémoniaire du Saint Père, a rappelé dans un récent entretien à L’Osservatore romano la règle universelle de l’Eglise :

Q/. Lors de la récente visite à Santa Maria di Leuca et à Brindisi le Pape a distribué la communion aux fidèles agenouillés et sur les lèvres. Cette pratique est-elle destinée à devenir habituelle dans les célébrations pontificales ?

R/. Je pense que oui. A cet égard, nous ne devons pas oublier que la distribution de la communion dans la main est toujours, d’un point de vue juridique, un indult par rapport à la loi universelle. [La communion dans la main] a été permise par le Saint-Siège aux conférences épiscopales qui en ont fait la demande. Le mode de distribution de la communion adopté par Benoît XVI vise à souligner la validité de la règle valable pour toute l’Eglise. En outre, nous pourrions peut-être y voir aussi une préférence pour cette manière de distribuer la communion qui, sans s’opposer à l’autre, souligne mieux la vérité de la présence réelle dans l’Eucharistie, contribue à la dévotion des fidèles et introduit plus facilement le sens du mystère. Aspects que d’un point de vue pastoral, à notre époque, il est urgent de souligner et de récupérer. »

neuespallium.jpg

A l’occasion de cette fête des saints Apôtres Pierre et Paul, le Saint Père a aussi revêtu un pallium d’un nouveau genre, qui reprends la forme la plus traditionnelle de cet insigne, laquelle remonte au moins au IXème siècle. Précédemment, Benoît XVI avait porté un large pallium conçu selon des spéculations archéologisantes qui pouvaient être contestables ; en tout cas l’ornement s’était révélé au quotidien peu pratique dans la célébration liturgique.

Voici quelques autres vues de la messe papale de ce matin, laquelle fut célébrée en présence de Sa Béatitude le Patriarche œcuménique Bartholomée Ier de Constantinople :

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

Entrée de la procession avec les sept chandeliers papaux.

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

Entrée conjointe du Pape et du Patriarche œcuménique dans Saint-Pierre-de-Rome.

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

Benoît XVI & Bartholomée Ier arrivent devant la confession de saint Pierre. Durant la messe, le Pape et le Patriarche œcuménique ont proclamé le Symbole de Nicée-Constantinople dans sa rédaction primitive en grec (sans, donc, l’adjonction ultérieure du Filioque).

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

Admirons l’autel papal de la basilique Saint-Pierre, on notera la présence du septième chandelier traditionnel et les splendides statues de saint Pierre et de saint Paul.

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

La statue de saint Pierre est vêtue pontificalement. (Notons qu’on ne l’a pas privé de sa tiare, lui 😉 ).

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

Conformément à la tradition antique des messes papales, l’évangile est chanté en grec et en latin.
Procession de l’évangile, avec le diacre grec et le diacre latin.

Messe de la saint Pierre saint Paul, Rome, le 29 juin 2008

Le pape a conféré le pallium à 40 archevêques métropolitains.

Laisser un commentaire