Guillaume-Gabriel Nivers, Ecce venimus adorare – Motet de la Feste de l’Epiphanie

Guillaume-Gabriel Nivers (c. 1632 † 1714), organiste de Saint-Sulpice, maître de musique de la Maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr.
Ecce venimus adorare – « Motet de la Feste de l’Epiphanie ».
2 voix égales (SA) et basse continue.
1 page.

Ce petit motet pour la fête de l’Epiphanie a été écrit par Nivers à l’attention des damoiselles de la Maison royale d’éducation de Saint-Cyr, fondée par Madame de Maintenon.

En voici le texte & la traduction :

Ecce vénimus adoráre
Regem regum,
in Oriénte stellam vídimus ;
Voici que nous venons adorer
le Roi des rois.
Nous avons vu l’étoile en Orient.
R/.  O lux, o lux miránda cœléstibus !
Perge, perge, duc nos ad præsepe.
O lumière admirable dans les cieux
Continue ! Conduis-nous vers la crèche.
Et tu Béthleem terra Juda,
non es mínima,
ex te Salvátor noster éxiit ;
Et toi Bethléem, terre de Juda,
Tu n’est pas la plus petite,
Car de toi sort notre Sauveur.

Les premières mesures de cette partition :

Guillaume-Gabriel Nivers - Ecce venimus adorare - Motet de la Feste de l’Epiphanie

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur l’un des réseaux sociaux ci-dessous. Le lien apparaîtra ensuite.

7 commentaires à propos de “Guillaume-Gabriel Nivers, Ecce venimus adorare – Motet de la Feste de l’Epiphanie

Laisser un commentaire