Giovanni Croce – Missa Decantabat Populus, octo vocum duo chori

Giovanni Croce (1557 † 1609), maître de chapelle de la basilique Saint-Marc de Venise.
Missa Decantabat Populus.
8 voix réparties en 2 chœurs (SATB / SATB).
40 pages – Sol mineur.

A la suite d’Andrea Gabrieli et de son neveu Giovanni Gabrieli à la direction de la basilique Saint-Marc de Venise, Giovanni Croce porta le style polychoral vénitien hérité de ces derniers à un haut degré de beauté, en mettant en pratique les nouveaux impératifs d’intelligibilité des textes liturgiques lorsqu’ils sont chantés, clarté demandée expressément par le concile œcuménique de Trente.

Parmi les nombreuses œuvres écrites à double par Croce pour être données dans les deux tribunes des musiciens se faisant face dans la basilique Saint-Marc, on note plusieurs messes, dont celle-ci, écrite selon l’usage de la messe-parodie, d’après la musique d’un motet composé par le même auteur :

Decantabat populus in Israel, alleluia, et universa multitudo Jacob canebat legitime, et David cum cantoribus citharam percutiebat in domo Domini, et laudes Deo canebat, alleluia, alleluia.

Cette messe est écrite dans le second ton (sol mineur). Les effets stéréophoniques des deux chœurs dialoguant sont caractéristiques de la technique des cori spezzati – des chœurs brisés vénitiens.

La partition fut publiée avec deux autres messes – Percussit Paul & Sopra la Battaglia – en 1596 à Venise chez Giacomo Vincenti et cette publication fut dédiée par Croce à Mgr Lorenzo Priuli, patriarche de Venise.

Frontispice de l'édition de 1596 des messes polychorales de Croce

L’édition originale comporte à la suite des 8 voix en parties séparées une basse continue qui reprend simplement les lignes de basses chantantes des deux chœurs. A noter que cette basse continue se tait pour le Crucifixus du Credo – chanté donc a capella par un quatuor de solistes.

Les premières mesures de la partition :

Giovanni Croce - Début de la messe Decantabat Populus (1596) à deux chœurs

Laisser un commentaire