Plain-chant dominicain – Fête du saint Nom de Marie – Cantilène de l’épître

Die 12 Septembris
In festo Sanctissimi Nominis Mariæ
Epistola

Proposition de cantilène de l’épître, selon les règles du plain-chant dominicain (cf. Processionarium juxta ritum S. Ordinis Prædicatorum Apostolica auctoritate approbatum Reverendissimi in Christo Patris Fratris Hyacinthi Mariæ Cormier, Rome, 1913, pp. 414-424) :

Epître du Très-Saint Nom de Marie - cantilène dominicaine

Epître du Très-Saint Nom de Marie - cantilène dominicaine

Léctio Libri Sapiéntiæ.

Ecclésiastique. XXIV, 23-31

Ego quasi vitis fructificávi suavitátem odóris : et flores mei fructus honóris et honestátis. Ego mater pulchræ dilectiónis et timóris et agnitiónis et sanctæ spei. In me grátia omnis viæ et veritátis : in me omnis spes vitæ et virtútis. Transíte ad me, omnes qui concupíscitis me, et a generatiónibus meis implémini. Spíritus enim meus super mel dulcis, et heréditas mea super mel et favum. Memória mea in generatiónes sæculórum. Qui edunt me, adhuc esúrient : et qui bibunt me, adhuc sítient. Qui audit me, non confundétur : et qui operántur in me, non peccábunt. Qui elúcidant me, vitam ætérnam habébunt. Comme la vigne, j’ai produits des fleurs d’une agréable odeur, et mes fleurs ont don-né des fruits de gloire et de richesse. Je suis la mère du pur amour, de la crainte, de la science et de la sainte espérance. En moi est toute la grâce de la voie et de la vérité, en moi toute l’espérance de la vie et de la vertu. Venez à moi, vous tous qui me désirez, et rassasiez-vous de mes fruits. Car mon esprit est plus doux que le miel et mon héritage plus suave que le rayon de miel. Ma mémoire passera de génération en génération. Ceux qui me mangent auront encore faim, et ceux qui me boivent auront encore soif. Ceux qui m’écoutent ne seront pas confondus, et ceux qui agissent avec moi ne pécheront point. Ceux qui me font connaître auront la vie éternelle.

Livret téléchargeable.

Un commentaire à propos de “Plain-chant dominicain – Fête du saint Nom de Marie – Cantilène de l’épître

Laisser un commentaire