Retour à Oxford

Christ Church college

Comme l’an passé, la « French flying schola » vient assurer le chant liturgique, au lutrin de Merton college, lors de la session de la Latin Mass Society visant à apprendre à des prêtres à dire la messe selon le rit extraordinaire. Nous sommes arrivés ce samedi et profitons pleinement d’Oxford, avant le démarrage proprement dit de la session ce prochain lundi.

Christ Church college

Dans cette cité qui vit fleurir au XIXème siècle le retour à des formes liturgiques élevées, et, par cette voie, le retour à l’Eglise catholique de Newman et de beaucoup de ses amis de l’Oxford Movement, nous aurons à cœur de célébrer les saints offices dans leur perfection traditionnelle – force véritable et toujours actuelle de conversion. Nous aurons à cœur de prier le vénérable John Henry, cardinal Newman – dont la béatification est donnée pour prochaine -, à la fois pour la renaissance des inspirations du Mouvement d’Oxford, et donc aussi pour le retour dans la barque de Pierre de nos frères anglicans dont les structures ecclésiales sont actuellement profondément en crise. Il semble du reste qu’on s’achemine dans les mois à venir vers la création d’une structure ecclésiale spéciale pour accueillir de nombreux anglicans traditionalistes souhaitant rejoindre l’Eglise catholique (probablement une extension du système de la Pastoral Provision que nous avions exposé l’an passé). La Traditional Anglican Communion – élément moteur de la Conférence de Jérusalem (conférence rivale opposée à la Conférence de Lambeth de l’anglicanisme officiel et regroupant tout de même 1148 évêques) et qui demande son entrée dans l’Eglise catholique depuis l’an passé – parait avoir reçu des signes encourageants du cardinal Levada (The Messanger du 25 juillet 2008).

En fin de journée, profitant d’un temps libre, j’ai pu retourner à la cathédrale orthodoxe d’Oxford pour assister aux vigiles dominicales :

Cathédrale orthodoxe d

Ce lieu somme toute assez modeste avait pourtant été pour moi le lieu d’une épiphanie de Dieu à l’âge de 15 ans, et ce n’est pas sans émotion et joie spirituelle que j’y reviens comme l’an passé prier l’office de rit byzantin.

VT VNVM SINT

Laisser un commentaire