Attende Domine – Harmonisation du chanoine Gaston Roussel

Attende Domine – supplication pour le temps du Carême
Chanoine Gaston Roussel (1913 † 1985), maître de chapelle de la cathédrale de Versailles, chapelain de la Chapelle royale de Versailles, curé de Saint-Louis du Port-Marly
.
4 voix mixtes (SATB).
2 pages.

Attende Domine est un plain-chant musical créé au début XIXème siècle. Il s’agit d’une supplication pour le temps du Carême. Un peu sur le modèle du Rorate cœli de l’Avent qui lui est antérieur, il comprend un cours refrain – Atténde Dómine, et miserére, quia peccávimus tibi – repris entre des versets plus longs. Il est passé – en raison de sa grande popularité – dans les livres de Solesmes au XXème siècle, mais au prix de deux modifications : il fut privé de son rythme original du plain-chant gallican, et ses versets français primitifs, inspirés de l’Ecriture, furent remplacés par le texte d’un ancien rythme litanique versifié de la liturgie hispanique (il s’agit des Preces de l’office de sexte du mercredi de la cinquième semaine de Carême dans le rit mozarabe), sur lesquels les moines de Solesmes composèrent une nouvelle mélodie.

Le chanoine Roussel a harmonisé le refrain Attende à quatre parties, en confiant le chant liturgique à la basse et en gardant le rythme traditionnel du plain-chant parisien (les versets mozarabes ne sont pas harmonisés). Ce chœur est du reste très typique de son écriture.

Voici le plain-chant d’Attende Domine avec le rythme traditionnel parisien pour le refrain et le chant reçu pour les versets mozarabes :

Attende Domine - plain-chant parisien

Attende Domine - plain-chant parisien - versets 2 & 3

Attende Domine - plain-chant parisien - versets 4 & 5

Voici le texte latin et sa traduction française :

℟.  Atténde Dómine, et miserére, quia peccávimus tibi. ℣.   Ecoutez, Seigneur, et ayez pitié, car nous avons péché contre vous.
℣.  Ad te Rex summe,
Omnium Redémptor,
Oculos nostros
Sublevámus flentes :
Exáudi Christe,
Supplicántum preces.
℣.   Vers vous, roi suprême,
rédempteur de tous,
nous élevons nos yeux
baignés de larmes :
exaucez, ô Christ,
nos prières suppliantes.
℣.  Déxtera Patris,
Lapis anguláris,
Via salútis,
Jánua cœléstis,
Ablue nostri
Máculas delícti.
℣.   Dextre du Père,
Pierre angulaire,
Voie du salut,
Porte du ciel,
lavez-nous
des taches de nos fautes.
℣.  Rogámus, Deus,
Tuam majestátem :
Auribus sacris
Gémitus exáudi :
Crímina nostra
Plácidus indúlge.
℣.   Nous implorons, ô Dieu,
votre majesté :
que vos oreilles sacrées
exaucent nos gémissements.
Pardonnez-nous nos crimes
dans votre bonté.
℣.   Tibi fatémur
Crímina admíssa :
Contríto corde
Pándimus occúlta :
Tua, Redémptor,
Píetas ignóscat.
℣.   Ces crimes, nous les reconnaissons :
d’un cœur contrit,
nous mettons à nu devant vous
nos misères cachées :
ô Rédempteur,
que votre tendresse pardonne.
℣.   Innocens captus,
Nec repúgnans ductus,
Téstibus falsis
Pro ímp(i)is damnátus :
Quos redemísti,
Tu consérva Christe.
℣.   Innocent captif,
emmené sans résistance,
condamné par de faux témoins
pour des méchants:
ceux que vous avez rachetés,
gardez-les, ô Christ.

Les premières mesures de cette partition :
Attende Domine - harmonisation du chanoine Gaston Roussel

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur l’un des réseaux sociaux ci-dessous. Le lien apparaîtra ensuite.

Chanoine Huet / Chanoine Roussel – Chez nous, soyez Reine

Mélodie du chanoine Huet († 1948)
Harmonisation du chanoine Gaston Roussel (1913 † 1985), maître de chapelle de la cathédrale de Versailles, curé de Port-Marly
Chez nous, soyez Reine.
4 voix mixte (SATB).
2 pages – Fa Majeur.

Le chanoine Roussel, l’un des plus fameux musicien d’Eglise de la seconde moitié du XXème siècle, a beaucoup œuvré pour la formation musicale et liturgique du clergé & des fidèles, ainsi que pour la redécouverte du patrimoine artistique français du Grand Siècle, en particulier en redécouvrant les grands motets de Michel-Richard de Lalande. Il a laissé un grand nombre de compositions, en particulier de cantiques harmonisés à 4 voix, dont l’un des plus célèbre est ce « Chez nous, soyez Reine ».

Dans son harmonisation, le chanoine Roussel a placé au ténor la mélodie du refrain (écrite par le chanoine Huet).

Voici le texte de ce cantique à la Sainte Vierge :

℟. Chez nous, soyez Reine,
Nous sommes à vous,
Régnez en souveraine
Chez nous, chez nous.
Soyez la Madone
Qu’on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne
Chez nous, chez nous.
1. L’Archange qui s’incline
Vous loue au nom du ciel,
Donnez la paix divine
A notre cœur mortel.
2. Vous êtes notre Mère,
Portez à votre Fils
La fervente prière
De vos enfants chéris.
3. Gardez, ô Vierge pure,
O Cœur, doux entre tous,
Nos âmes sans souillure,
Nos cœurs vaillants et doux.
4. Dites à ceux qui peinent
Et souffrent sans savoir,
Combien lourde est la haine,
Combien doux est l’espoir.
5. Lorsque la nuit paisible
Nous invite au sommeil,
Près de nous invisible,
Restez jusqu’au réveil.
6. Par vous que votre vie
Soit digne des élus,
Et notre âme ravie,
Au ciel verra Jésus.
7. Soyez pour nous la reine
De douce charité
Et bannissez la haine
De toute la cité.
8. A notre heure dernière
Accueillez dans les cieux,
A la maison du Père,
Notre retour joyeux.

Les premières mesures de cette partition :

Chanoine Huet & Chanoine Roussel - Chez nous, soyez Reine

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur les réseaux sociaux, en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous. Le lien vers la partition apparaîtra ensuite.