Nicolas-Mammès Couturier – Cantique pour l’Epiphanie – Adressons nos hommages

Chanoine Nicolas-Mammès Couturier (1840 † 1911), maître de chapelle de la cathédrale de Langres.
Adressons nos hommages – Cantique pour la fête de l’Epiphanie sur le noël « Or nous dites Marie« .
4 voix (SATB).
1 page.

Ce petit cantique pour l’Epiphanie du chanoine Couturier utilise la très belle et nostalgique mélodie du très beau noël du XVème siècle « Or nous dites Marie » (la mélodie de ce noël étant elle-même encore plus ancienne). Le chant, confié au dessus, reçoit une harmonisation simple mais de bon goût. Couturier cependant invente une mélodie nouvelle pour le couplet, laquelle gagne à être pensée à 2 temps. Le texte de ce couplet est emprunté quant à lui à l’abondante production de noëls écrits par l’Abbé Simon-Joseph Pellegrin (1663 + 1745) (in Noels nouveaux et Cantiques spirituels, sur divers passages de l’Evangile composés sur les plus beaux chants des Noëls anciens, sur des Airs d’Opéra, Airs nouveaux & Vaudevilles choisis, notés pour en faciliter le chant, par Monsieur l’Abbé Pellegrin, nouvelle édition revue & corrigée. Paris, Nicolas Le Clerc, 1728, p. 387.). Voici le texte de ce cantique, nous y ajoutons les autres strophes de l’Abbé Pellegrin qui ne sont pas sur la partition :

℟. Adressons nos hommages
A notre divin Roi.
Offrons avec les Mages
Les dons de notre foi. (bis)
L’or de l’amour sincère
Que l’on doit à Jésus,
L’encens de la prière,
La myrrhe des vertus.
1. Adorons le divin maître
A l’exemple des trois Rois ;
Du moment qu’il vient de naître
Tout doit révérer ses Lois ;
Chacun doit le reconnaître,
Rois & peuples à la fois.
Adorons le divin maître
A l’exemple des trois Rois.
2. Que pour lui chacun soupire,
Il soupire aussi pour nous :
Rangeons-nous sous son Empire ;
Il n’en est point de si doux,
Que l’ardeur qu’il nous inspire,
A jamais nous brule tous.
Que pour lui chacun soupire,
Il soupire aussi pour nous.
3. Il se livre à mille peines,
Mais c’est pour nous rendre heureux ;
Il se charge de nos chaînes,
De nos maux les plus affreux ;
Nos alarmes seraient vaines,
Puisqu’il a comblé nos vœux.
Il se livre à mille peines,
Mais c’est pour nous rendre heureux.
4. Dans le plus profond abîme
L’homme était précipité,
Dès longtemps contre son crime
Le Ciel était irrité ;
Un Dieu devient sa victime
Par l’excès de sa bonté.
Dans le plus profond abîme
L’homme était précipité.
5. Que l’on chante sa victoire,
Il triomphe des Enfers ;
De son nom & de sa gloire,
Il remplit tout l’Univers ;
Qu’on célèbre la mémoire
Du grand jour qu’il rompt nos fers.
Que l’on chante sa victoire,
Il triomphe des Enfers.

Les premières mesures de cette partition :

Cantique pour l'Epiphanie : Adressons nos hommages

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur les réseaux sociaux, en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous. Le lien vers la partition apparaîtra ensuite.

7 thoughts on “Nicolas-Mammès Couturier – Cantique pour l’Epiphanie – Adressons nos hommages”

Laisser un commentaire