Programme du pèlerinage paroissial à la basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde de Longpont

Reliques du chef de saint Eugène conservées dans la basilique de Longpont.

Reliques du chef de saint Eugène conservées dans la basilique de Longpont.

Basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde de Longpont (9 Place des Combattants, 91310 Longpont-sur-Orge), le samedi 28 septembre 2019, grand’messe en rit romain traditionnel à 11h, vénération des reliques de saint Eugène puis vêpres votives de saint Eugène & salut du Très-Saint Sacrement à 16h.

La basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde de Longpont est sans doute l’un des plus anciens sanctuaire dédié à la sainte Vierge en Ile-de-France : selon la tradition, les Gaulois païens y vénéraient une statue de la Vierge à l’Enfant, et saint Denys, premier évêque de Paris, en mission sur ces terres, leur indiqua qui était Celle qu’ils vénéraient, leur prêchant la vraie foi. La basilique actuelle fut fondée à la place d’un sanctuaire beaucoup plus ancien par Guy Ier de Montlhéry et son épouse Hodierne de Gometz, la première pierre étant posée en la fête de l’Annonciation 1031 en présence du roi Robert le Pieux et d’Humbert de Vergy, évêque de Paris.

Un monastère fut annexé à cette fondation, et celui-ci accumula au cours des siècles diverses reliques de saint. Ce trésor de reliques, caché à la révolution, fut considérablement mis en valeur à partir de 1843 par le curé, M. l’Abbé Arthaud, qui contribua à un accroissement considérable des reliques détenues par la basilique : on dénombre ainsi aujourd’hui 1294 reliques de 528 saints différents. Parmi les 18 bustes reliquaires figure celui de saint Eugène. Du reste, les reliques de saint Eugène que détient notre paroisse de Paris furent données par la basilique de Longpont au XIXème lors de sa fondation. Notre pèlerinage honorera tout particulièrement ces reliques de notre saint Patron, le glorieux martyr Eugène, disciple de saint Denis, évangélisateur de Longpont.

A la sainte messe :

  • Plain-chant de la Messe votive de la Sainte Vierge au samedi (messe Salve Sancta Parens)
  • Introït Salve Sancta Parens en plain-chant – reprises en polyphonie corse traditionnelle
  • Kyrie IX – Cum jubilo
  • Gloria IX
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Stirps Jesse – répons composé par saint Fulbert, évêque de Chartres († 1028) en l’honneur de la Nativité de Notre Dame, et chanté à l’office nocturne de cette fête – plain-chant tiré de l’Antiphonaire de Notre-Dame de Paris du XIIIème siècle et polyphonie (Henri de Villiers)
  • Sanctus IX
  • Après l’élévation : O salutaris géorgien – Sur l’air de « Shen Khar Venakhi » – « Tu es la vigne » – chant géorgien de l’école de Kakhétie – adaptation : Henri de Villiers
  • Agnus Dei IX
  • Pendant la communion :
    • Tu modo vinea – hymne géorgienne à la Mère de Dieu – « Shen Khar Venakhi » – chant géorgien de l’école de Kakhétie (XIIIème siècle) – poésie de saint Damien (1093 † 1157), dans le monde le roi Démètre Ier de Géorgie – traductions latine & française : Nicolas Vodé Nak-hashidzé – adaptation musicale : Henri de Villiers
    • Ave Maria – Tomás Luis de Victoria (1540 † 1611), maître de chapelle de l’impératrice Marie
  • Ite missa est IX
  • Après le dernier Evangile : Salve Regina
  • Procession de sortie : Je mets ma confiance – Cantique et mélodie du R.P. Lambillotte, s.j. (1796 † 1855), maître de chapelle et directeur de musique de la Compagnie de Jésus – harmonisation de M. le cha-noine Gaston Roussel, maître de chapelle de la cathédrale de Versailles

Vénération des reliques de saint Eugène puis vêpres votives de saint Eugène. Au salut du Très-Saint Sacrement :

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des vêpres & du salut au format PDF.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.