Vous êtes chanteurs ou instrumentistes et vous souhaitez vous engager au service de la liturgie traditionnelle, n’hésitez pas à nous rejoindre !

La Schola Sainte Cécile chante dans la basilique Saint-Pierre de Rome au Vatican

Nous offrons des cours de chant gratuits chaque samedi de 16h30 à 17h30 : travail du souffle, pose de voix, vocalises, découverte du chant grégorien et du chant polyphonique.

Les Petits Chantres de Sainte Cécile - maîtrise d'enfants

Votre enfant a entre 8 et 15 ans et souhaite chanter ? Inscrivez-le aux Petits Chantres de Sainte Cécile (filles et garçons). Répétitions le mercredi à 18h30 et le dimanche à 10h30.

Retrouvez les partitions que nous éditons, classées par temps liturgique ou par compositeur. Elles sont téléchargeables gracieusement.

Programme du premier dimanche de Carême

Les trois tentations de N.S. - Le Miroir de l'humaine condition, Ecole française du XVe siècleSaint-Eugène, le dimanche 1er mars 2009, grand’messe de 11h.

  • Procession d’entrée : Audi benigne Conditor, hymne du Carême, à vêpres – alternances polyphoniques de Jean de Bournonville (1585 † 1632), maître de chapelle des cathédrales d’Abbeville et d’Amiens, et de la Sainte Chapelle de Paris
  • Kyrie XVII – Kyrie Salve
  • Graduel : Conformément au propre du diocèse, le graduel Angelis suis est aujourd’hui chanté sur une mélodie propre du 3ème ton, constamment en usage à Paris depuis au moins le IXème siècle
  • Trait : Faux-bourdon du 2nd ton à l’usage de l’Eglise de Paris (édition de 1739)
  • Credo I
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Répons Emendemus in melius – polyphonie anonyme française de 1529
  • Sanctus XV
  • Après la Consécration : O salutaris sur le ton de l’hymne du Carême Audi benigne Conditor, d’après Jean de Bournonville
  • Agnus Dei XV
  • Pendant la communion : Miserere sur le ton parisien – faux-bourdon de Sébastien de Brossard (1655 † 1730), maître de chapelle des cathédrales de Strasbourg, puis de Meaux (sous Bossuet)
  • Prière pour la France, faux-bourdon parisien du IIIème ton (édition de 1739)
  • Ite missa est XV
  • Au dernier Evangile : Ave Regina cœlorum
  • Procession de sortie : Attende, Domine – plain-chant musical français, harmonisation de M. le chanoine Gaston Roussel, curé du Port-Marly, maître de chapelle de la cathédrale de Versailles. Versets modernes, repris d’une ancienne litanie du rit mozarabe
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Programme du dimanche de la Quinquagésime

    Jérusalem & le Temple par Philippe de Champaigne

    Saint-Eugène, le dimanche 22 février 2009, grand’messe de 11h.

  • Procession d’entrée : Trisaghion, polyphonie polonaise du XVIème siècle
  • Introït : plain-chant et reprise en polyphonie (d’après Maxime Kovalevsky (1903 † 1988), maître de chapelle à Paris
  • Kyrie XVII – Kyrie salve
  • Trait : faux-bourdon du 8ème ton à l’usage de l’Eglise de Paris (édition de 1739)
  • Credo I
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Media vita, répons pour le temps de la Septuagésime, composé par Notker le Bègue, moine de Saint-Gall († 912)
  • Sanctus XV
  • Après la Consécration : O salutaris – adaptation depuis un Cherouvikon russe tiré du recueil dit du “Vieux Siméon” (1903)
  • Agnus Dei XV
  • Pendant la communion : Première suite du Ier ton de Jean Adam Guilain (c. 1680 † c. 1739)
  • Ite missa est XV
  • Au dernier Evangile : Ave Regina cœlorum
  • Procession de sortie : Toccata en ré mineur de Jean-Sébastien Bach
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Programme du dimanche de la Sexagésime

    La parabole du semeur, sermons de Maurice de Sully, manuscrit du XIVème siècle

    Saint-Eugène, le dimanche 15 février 2009, grand’messe de 11h.

    Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Programme du Requiem pour S.M. le roi Louis XVI

    Louis XVI

    Saint-Eugène, le lundi 21 janvier 2008, grand’messe de 19h.
    (raccord pour les choristes à compter de 18h30).

    • Procession d’entrée : De profundis parisien – psaume 129 – faux-bourdon attribué à André Campra (1660 † 1744), maître de chapelle de Notre-Dame de Paris et de Louis XV à Versailles
    • Requiem de Claudio Casciolini (1697 † 1760), chantre de Saint-Laurent in Damaso à Rome
    • Séquence Dies iræ – de la Missa pro defunctis de l’Abbé Homet, maître de chapelle de Notre-Dame de Paris et de Saint-Germain L’Auxerrois (XVIIIème siècle)
    • Lecture du Testament de Louis XVI
    • Sanctus XVIII
    • Après la Consécration : Pie Iesu du chevalier Sigismond Ritter von Neukomm (1778 † 1858), maître de chapelle du roi du Brésil
    • Pendant la communion : De profundis de la Messe de Requiem des évêques de Langres, de Nicolas-Mammès Couturier (1840 † 1911), maître de chapelle de la cathédrale de Langres
    • Requiescant in pace. ℟. Amen
    • Absoute
    • Procession de sortie : Prière pour le roi, de la Messe “Gaudete in Domino semper” du Sacre de Louis XVI (célébré en la Cathédrale de Reims, le dimanche de la Trinité, 11 juin 1775), par François Giroust (1737 † 1799), son maître de chapelle

    Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Programme de la messe de minuit

    La Nativité - Philippe de Champaigne

    Saint-Eugène, le mercredi 24 décembre 2008, veillée de 23h, grand’messe de 23h30.

    Veillée

  • Noël d’orgue – Joseph est bien marié – Claude Bénigne Balbastre (1727 † 1799), organiste de Notre-Dame de Paris et de Saint-Roch
  • Biber – Sonate du Rosaire – L’Annonciation – Première des quinze sonates du Rosaire pour violon et basse continue d’Heinrich Ignaz Franz Biber (1644 † 1704). Ces sonates ont été écrites dans les années 1670-74 et sont dédiées au prince arche-vêque de Salzburg Max Gandolph Graf von Kuenburg. – Præludium, Aria & variatio, Adagio, Finale
  • Dans une étable obscure – adaptation française par A. Mahot du motet Flos de radice Jesse de Michael Prætorius
  • Christe Redemptor omnium – hymne des matines de Noël – Texte du VIème siècle – Musique d’après Michel Richard de Lalande (1657 † 1726), sous-maître de la chapelle des rois Louis XIV & Louis XV
  • Joseph est bien marié – noël de Champagne et de Bourgogne, du XVIème siècle
  • Silence, ciel ! silence, terre ! – noël de Normandie du XVIIIème siècle
  • Entrée du clergé – Les anges dans nos campagnes – noël du Lanquedoc du XIXème siècle
  • Généalogie de Notre Seigneur Jésus-Christ selon Matthieu
  • Messe de minuit

  • Kyrie VIII – De Angelis
  • Gloria VIII – De Angelis
  • Procession à la crèche après l’évangile : Adeste fideles – cantique du XVIIIème siècle, harmonisation de Théodore Dubois
  • Credo III
  • Et incarnatus est de la Messe de Minuit pour Noël de Marc-Antoine Charpentier
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Tollite hostias, chœur final de l’Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns (1835 † 1921), organiste de La Madeleine
  • Sanctus VIII – De Angelis
  • Après la Consécration : O salutaris sur le vieux noël « A la venue de Noël » – Henri de Villiers
  • Agnus Dei de la Messe de Minuit de Marc-Antoine Charpentier, sur « A Minuit fut fait un réveil »
  • Pendant la communion : Salve puerule, chœur final de l’oratorio de Noël « In Nativitatem Domini nostri Iesu Christi Canticum » (H. 414) de Marc Antoine Charpentier
  • Ite missa est VIII
  • Au dernier Evangile : Alma Redemptoris Mater
  • Procession de sortie : Il est né le divin enfant – Noël du XIXème siècle, sur une sonnerie du XVIIIème siècle – harmonisation de Maxime Kovalevsky (1903 † 1988), maître de chapelle à Paris
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Programme du second dimanche de l’Avent

    Le Christ & saint Jean Baptiste - école flamande

    Catéchisme de l’Avent

    Saint-Eugène, le dimanche 7 décembre 2008, grand’messe de 11h.

  • Kyriale : selon les anciens usages parisiens
  • Procession d’entrée : Conditor alme siderum – hymne de l’Avent, à vêpres – texte du IXème siècle, polyphonie de Virgile Le Blanc (1592) extraite de « La Doctrine chrestienne » du R.P. Coyssard, s.j.
  • Kyrie XV
  • Credo I
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Veni, veni Emmanuel, Hymne de l’Avent – texte du XVIIIème siècle sur un plain-chant du XVème siècle, polyphonie adaptée d’après Zoltan Kodaly (1882 + 1967) – cet hymne énumère les 7 noms divins chantés par les grandes antiennes d’O, antiennes qui se chantent aux Magnificat des vêpres des 7 derniers jours avant Noël
  • Préface de l’Avent au propre de l’archidiocèse de Paris
  • Sanctus XV
  • Après la Consécration : O salutaris sur le ton de Conditor alme siderum – d’après Virgile Le Blanc (1592)
  • Agnus Dei XV
  • Pendant la communion : Rorate cœli, plain-chant de l’Oratoire de France – 1615 – harmonisations du refrain : traditions de Langres et d’Avignon – chant des versets : tradition de Rouen
  • Antienne de communion chantée avec son psaume 147
  • Prière pour la France, faux-bourdon du IInd ton à l’usage de l’Eglise de Paris (édition de 1739)
  • Ite missa est XV
  • Au dernier Evangile : Alma Redemptoris Mater
  • Procession de sortie : Venez, divin Messie – texte (1701) de l’abbé Simon-Joseph Pellegrin (1663 + 1745), sur le vieux noël « Laissez paistre vos bestes » ; harmonisation de M. l’abbé Lambert (Versailles, 1845)
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Sacre de Mgr Batut le samedi 10 janvier à Lyon

    La paroisse Saint-Eugène – Sainte-Cécile constitue un groupe disposant de 40 billets AR pour se rendre à Lyon au prix de 67,10 €.
    Ces billets seront mis en vente dès dimanche prochain après les messes.

    Aller
    Départ à 9h54 de Paris Gare de Lyon
    Arrivée 12h09 Lyon Perrache

    Retour
    Départ 19h46 Lyon Perrache
    Arrivée à 22h03 à Paris.

    Ceux qui veulent prendre leurs billets par leurs propres moyens peuvent bien sûr s’agréger à ce groupe pour l’aller ou le retour.

    Programme du premier dimanche de l’Avent

    Jugement dernier - cathédrale de Fribourg

    Catéchisme de l’Avent

    Saint-Eugène, le dimanche 30 novembre 2008, grand’messe de 11h.

  • Kyriale : selon les anciens usages parisiens
  • Procession d’entrée : Conditor alme siderum – hymne de l’Avent, à vêpres – texte du IXème siècle, polyphonie de Virgile Le Blanc (1592) extraite de « La Doctrine chrestienne » du R.P. Coyssard, s.j.
  • Trope de l’introït : Sanctissimus namque Gregorius – VIIIème ton – XIème-XIIème siècles
  • Kyrie XIV Iesu Redemptor – Selon l’antique tradition parisienne, on chante aujourd’hui ce Kyrie
  • Credo I
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Mœsta Sion, prose de l’Avent de l’ancien rit de Lisieux, du 1er ton
  • Préface de l’Avent au propre de l’archidiocèse de Paris
  • Sanctus XI
  • Après la Consécration : O salutaris sur le ton de Conditor alme siderum – d’après Virgile Le Blanc (1592)
  • Agnus Dei XVII
  • Pendant la communion :
    – Rorate cœli, plain-chant de l’Oratoire de France – 1615 – harmonisations du refrain : traditions de Langres et d’Avignon – chant des versets : tradition de Rouen
    – Salus æterna, séquence du premier dimanche de l’Avent (XIème siècle) des anciens missels parisiens
  • Prière pour la France, faux-bourdon du 1er ton à l’usage de l’Eglise de Paris (édition de 1739)
  • Ite missa est XIV
  • Au dernier Evangile : Alma Redemptoris Mater
  • Procession de sortie : Venez, divin Messie – texte (1701) de l’abbé Simon-Joseph Pellegrin (1663 + 1745), sur le vieux noël « Laissez paistre vos bestes » ; harmonisation de M. l’abbé Lambert (Versailles, 1845)
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Notre curé nommé évêque !!!

    Mgr Batut à Saint-Eugène lors de la vigile pascale 2008

    Mgr Batut à Saint-Eugène lors de la vigile pascale 2008

    Le Saint-Père a nommé M. l’abbé Batut, curé de Saint-Eugène – Sainte-Cécile (Paris IX), évêque auxiliaire de Lyon.

    Mgr Batut était curé depuis un an à Saint-Eugène. Il y était arrivé le 2 septembre 2007.

    Il a notamment célébré la messe traditionnelle à plusieurs reprises hors de sa paroisse lors de pélerinages paroissiaux qui rencontrèrent un vif succès :
    à la Chapelle de la Médaille Miraculeuse (27 novembre 2007),
    à Notre-Dame des Victoires (16 janvier 2008),
    à Notre-Dame de Paris (17 juin 2008).

    Son sacre épiscopal devrait intervenir le 10 janvier prochain.

    AD MVLTOS ANNOS !!!

    C’est avec tristesse que nous perdons un bon pasteur, mais cette peine est compensée par la joie de ce qu’il pourra œuvrer pour l’Eglise de France.

    Réf : Site de l’Eglise de Lyon