Programme du Pèlerinage paroissial à la cathédrale Notre-Dame de Chartres

Notre Dame de la Belle VerrièreCathédrale de Chartres, crypte de Notre-Dame-de-Sous-Terre, le samedi 28 septembre 2019, grand’messe en rit romain traditionnel de 15h45.

A la sainte messe :

Ordinations ce matin à la cathédrale de Chartres

En ce samedi 28 juin, vigile de la fête des saints Apôtres Pierre & Paul, Son Excellence Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescat & Oloron, a procédé à l’ordination sacerdotale de trois nouveaux prêtres de la Fraternité Saint-Pierre (FSSP), MM. les Abbés Jean de Massia, Olivier de Nedde et Thibault Paris.

La cérémonie se déroulait pour la première fois dans la magnifique cathédrale de Chartres, dont la restauration se poursuit (celle du chœur est désormais achevée).

01 Prosternation des ordinands pendant le chant des litanies des saints © François N

Prosternation des ordinands pendant le chant des litanies des saints.

02 Imposition des mains à l'Abbé Paris par le pontife © François N

Imposition des mains par le pontife.

03 Elévation du Précieux Sang de Notre Seigneur © Schola Sainte Cécile

Elévation du Précieux Sang de Notre Seigneur.

04 Communion par le pontife des 3 nouveaux prêtres © François N

Communion des 3 nouveaux prêtres par le pontife.

05 Sur le parvis de la cathédrale de Chartres, après la cérémonie © François N

Sur le parvis de la cathédrale de Chartres, après la cérémonie.

06 Sur le parvis de la cathédrale de Chartres, après la cérémonie © François N

La cathédrale de Chartres était un merveilleux écrin au déploiement des cérémonies de l’ordination dans le rit traditionnel.

07 Sur le parvis de la cathédrale de Chartres, après la cérémonie, ultime bénédiction par Mgr Aillet © François N

Sur le parvis de la cathédrale de Chartres, après la cérémonie, ultime bénédiction par Mgr Aillet.

Album photo (Crédits photographiques : François N. & Schola Sainte Cécile) :

Pèlerinage de Chartres 2013

20130521-002334.jpg

Messe de la vigile de la Pentecôte à Notre-Dame de Paris.

20130521-002413.jpg

Messe de la fête de la Pentecôte.

20130521-002432.jpg

Messe pontificale du lundi de Pentecôte à la cathédrale de Chartres.

20130521-002549.jpg

Messe pontificale du lundi de Pentecôte à la cathédrale de Chartres.

20130521-002603.jpg

Messe pontificale du lundi de Pentecôte à la cathédrale de Chartres.

Merci infiniment à François N. pour ses photos ! Son album sur Picasa.

Pèlerinages de Chartres d’hier & d’aujourd’hui

Fêtes Mariales de 1927 - Ostension du voile de la Vierge

Voilà mon bien-aimé qui me parle et qui me dit : Levez-vous, hâtez-vous, ma bien-aimée, ma colombe, mon unique beauté, et venez. Car l’hiver est déjà passé, les pluies se sont dissipées, et ont cessé entièrement. Les fleurs paraissent sur notre terre ; le temps de tailler la vigne est venu ; la voix de la tourterelle s’est fait entendre dans notre terre.
Cantique des Cantiques 2, 10-12.

Photo : Procession avec le voile de la Vierge, donné à la cathédrale de Chartres par l’empereur Charles-le-Chauve vers 876, lors des fêtes mariales de 1927.

Confessionnal portatif - pèlerinage de Chartres 1953

Regardez l’état si humilié et si pénible où je me trouve ; et remettez-moi tous mes péchés.
Psaume 24, 18.

Photo : 1953 – Pèlerinage de Chartres – confessionnaux portatifs (remarquez aussi les messes privées des prêtres en arrière-plan).

Religieuses perçant les ampoules des pèlerins au Pèlerinage Chartres-Paris

Si je disais, Mon pied a été ébranlé ; votre miséricorde, Seigneur ! me soutenait.
Psaume 93, 18.

Photo : Pèlerinage Chartres-Paris : des religieuses percent les ampoules des pèlerins. © Jean-Manuel Simoes.

Mauriac et Danielou au Pèlerinage de Chartres de 1953

La Sagesse enseigne au dehors ; elle fait entendre sa voix dans les places publiques.
Proverbes 1, 20.

Photo : François Mauriac et le futur cardinal Danielou au Pèlerinage de Chartres de 1953. © Marc Riboud.

Pèlerinage Chartres-Paris 2013

Heureux ceux dont la voie est pure et sans tache, et qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psaume 118, 1.

Photo : Pèlerinage Chartres-Paris 2013. Courtoisie de Donald J.

Découverte et restauration de peintures murales du XIIIème siècle à la Cathédrale de Chartres

La découverte en octobre 2010, de peintures murales gothiques datées du début du XIIIème siècle (entre 1200 et 1235) dans un monument aussi étudié et connu qu’est la Cathédrale de Chartres fut une surprise générale pour les services des Monuments Historiques.

Situées dans les roses murées des intrados donnant sur les tours Nord et Sud, ce sont en fait des trompe-l’œil destinés à simuler la présence de vitraux. Bénéficiant de leur situation inaccessible, ces peintures nous sont parvenues dans leur état d’origine, à peine occultées par un badigeon de recouvrement ancien et l’empoussièrement séculaire. Leur restauration est maintenant achevée et intéressera non seulement les historiens et les archéologues, mais également les spécialistes de la musique médiévale, puisque les deux peintures présentent des rois jouant d’instruments de musique.

On trouvera une présentation complète des peintures et des travaux de restauration dans cet article de la revue CeROArt.

Rose du roi David jouant du psaltérion.

Le Roi David est identifiable certes par son sceptre mais surtout par son instrument par excellence, le psaltérion décachorde, lyre à dix cordes, instrument à cordes pincées auquel les psaumes se réfèrent fréquemment, e.g. :

Bonum est confiteri Domino, et psallere nomini tuo, Altissime :
ad annuntiandum mane misericordiam tuam, et veritatem tuam per noctem,
in decachordo psalterio ; cum cantico, in cithara. (Psaume 91, 2-4)

Il est bon de louer le Seigneur et de psalmodier pour ton Nom, ô Très-Haut ;
d’annoncer au matin ta miséricorde, et ta vérité durant la nuit,
avec le psaltérion à dix corde, par un cantique avec la cithare.

Les spéculations sur la façon dont étaient accordées les dix cordes du roi David ont occupé les théoriciens de la musique jusqu’au XVIIème siècle – voyez par exemple L’Harmonie Universelle (1637) du Père Marin Mersenne (1588 † 1648). De ces spéculations découlent en grande part les différents systèmes d’accord des instruments de musique.

Rose d’un roi jouant du rebec.

Le rebec est un instrument à cordes frottées dérivé de la lyra grecque utilisée dans l’empire byzantin. Le rebec est ici encore joué sur les genoux, comme le décrit Jérôme de Moravie dans son Tractatus de Musica, vers 1280. C’est ultérieurement que le jeu à bras sera pratiqué. C’est bien sûr l’ancêtre des violes et des violons.