Programme : confirmations & solennité du Sacré Cœur

Saint-Eugène, le dimanche 10 juin 2018, sacrement de confirmation puis grand’messe en rit romain traditionnel de 11h. Secondes vêpres & salut du Très-Saint Sacrement à 17h45.

Cette année une quanrantaine de fidèles recevront dans notre paroisse le sacrement de la confirmation dans la forme traditionnelle.

Ce sacrement fait, entre autres effets, du chrétien un soldat du Christ (le cérémonial latin ayant incorporé en effet depuis le Moyen-Age certains aspects de la cérémonie de l’adoubement des chevaliers).

Le sacrement de la confirmation

Une disposition de Dieu permit à un des soldats d’ouvrir d’un coup de lance le cœur sacré de Jésus. Ainsi, l’Église serait tirée du côté du Christ endormi sur la croix. En même temps, serait réalisée la parole de l’Écriture : « Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé ». Le sang et l’eau, prix de notre salut, s’écoulèrent de cette blessure du cœur, comme d’une source mystérieuse, pour donner aux sacrements de l’Église la puissance de conférer la vie de la grâce et pour être le breuvage de « cette source d’eau vive jaillissant en vie éternelle » que goûteraient les âmes qui vivent dans le Christ. Lève-toi donc, ô amie du Christ, ne cesse pas de veiller, applique ici tes lèvres pour « puiser l’eau aux sources du salut ».
Homélie de saint Bonaventure, évêque, VIIème leçon des vigiles nocturnes de cette fête, au troisième nocturne.

IIndes vêpres de la solennité du Sacré Cœur. Au salut du Très-Saint Sacrement :

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des secondes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement au format PDF.

Programme de la solennité du Sacré Cœur

Saint-Eugène, le dimanche 25 juin 2017, grand’messe de 11h. Secondes vêpres & salut du Très-Saint Sacrement à 17h45.

Une disposition de Dieu permit à un des soldats d’ouvrir d’un coup de lance le cœur sacré de Jésus. Ainsi, l’Église serait tirée du côté du Christ endormi sur la croix. En même temps, serait réalisée la parole de l’Écriture : « Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé ». Le sang et l’eau, prix de notre salut, s’écoulèrent de cette blessure du cœur, comme d’une source mystérieuse, pour donner aux sacrements de l’Église la puissance de conférer la vie de la grâce et pour être le breuvage de « cette source d’eau vive jaillissant en vie éternelle » que goûteraient les âmes qui vivent dans le Christ. Lève-toi donc, ô amie du Christ, ne cesse pas de veiller, applique ici tes lèvres pour « puiser l’eau aux sources du salut ».
Homélie de saint Bonaventure, évêque, VIIème leçon des vigiles nocturnes de cette fête, au troisième nocturne.

IIndes vêpres de la solennité du Sacré Cœur. Au salut du Très-Saint Sacrement :

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des secondes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement au format PDF.

Enregistrement : solennité du Sacré Cœur

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des secondes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

IIndes vêpres de la solennité du Sacré Cœur. Au salut du Très-Saint Sacrement :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Le Sacré Cœur adoré par saint Ignace et par saint Louis de Gonzague - peinture de José de Páez

Vidéos YouTube de ce dimanche :

Programme de la solennité du Sacré Cœur

Saint-Eugène, le dimanche 5 juin 2016, grand’messe de 11h. Secondes vêpres & salut du Très-Saint Sacrement à 17h30.

Une disposition de Dieu permit à un des soldats d’ouvrir d’un coup de lance le cœur sacré de Jésus. Ainsi, l’Église serait tirée du côté du Christ endormi sur la croix. En même temps, serait réalisée la parole de l’Écriture : « Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé ». Le sang et l’eau, prix de notre salut, s’écoulèrent de cette blessure du cœur, comme d’une source mystérieuse, pour donner aux sacrements de l’Église la puissance de conférer la vie de la grâce et pour être le breuvage de « cette source d’eau vive jaillissant en vie éternelle » que goûteraient les âmes qui vivent dans le Christ. Lève-toi donc, ô amie du Christ, ne cesse pas de veiller, applique ici tes lèvres pour « puiser l’eau aux sources du salut ».
Homélie de saint Bonaventure, évêque, VIIème leçon des vigiles nocturnes de cette fête, au troisième nocturne.

IIndes vêpres de la solennité du Sacré Cœur. Au salut du Très-Saint Sacrement :

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des secondes vêpres et du salut du Très-Saint Sacrement au format PDF.

Cor, arca legens continens – Hymne du Sacré Cœur

Les trois hymnes de la fête du Sacré Cœur (Auctor beate sæculi à vêpres, En, ut superba criminum à matines & Cor, arca legens continens à laudes) furent écrites par le piariste Filippo Bruni († 1771) pour être intégrées dans l’office du Sacré Cœur décrété par le pape Clément XIII en 1765.

Voici l’hymne des laudes sur un plain-chant français du XIXème siècle qui pourra être facilement chanté par une assemblée.

Cor arca legens continens - Hymne du Sacré Cœur

Cor, arca legem cóntinens,
Non servitis véteris,
Sed grátiæ sed niæ,
Sed & misericórdiæ.
Cœur, arche contenant la Loi,
Non de l’antique servitude,
Mais celle de la grâce, celle du pardon,
Celle de la miséricorde.
Cor sanctuárium novi
Intemetum fœderis,
Templum vetústo sánctius
Velúmque scíss(o) utílius.
Cœur, sanctuaire inviolé
De la nouvelle alliance,
Temple plus saint que l’ancien,
Voile plus utile que celui qui fut déchiré.
Te vulnerátum ritas
Ictu paténti vóluit,
Amóris invibilis
Ut venemur vúlnera.
Ton amour a voulu que tu fusses blessé
Par un coup visible,
Pour que d’un amour invisible
Nous vénérions les blessures.
Quis non amántem damet ?
Quis non redémptus díligat,
Et cord(e) in isto ligat
Ætérna tabernácula ?
A celui qui nous aime qui ne rendrait son amour ?
Quel racheté ne le chérirait pas
Et dans ce Cœur ne se choisirait pas
Une demeure éternelle.
Decus Parént(i) et lio,
Sanctóque sit Spirítui,
Quibus potéstas, glória,
Regnúmqu(e) in omne sæculum.
Amen.
Louange au Père & au Fils,
Ainsi qu’au Saint-Esprit,
Puissance, gloire
Et règne dans tous les siècles.
Amen.

Télécharger une partition imprimable au format PDF.