Pèlerinage à Turin pour l’ostension du Saint Suaire

Du 30 avril au 3 mai dernier, la paroisse Saint-Eugène – Sainte-Cécile ainsi que la Schola Sainte Cécile étaient à Turin en pèlerinage, à l’occasion de l’ostension extraordinaire du Saint Suaire. Cette ostension, la 12ème depuis 1578, se déroule de Pâques au 24 juin 2015 à l’occasion du bicentenaire de la naissance de saint Jean Bosco.

Voici un petit compte rendu photographique de ce pèlerinage.

Nous avons été aidés dans l’organisation de ce pèlerinage par l’Association Cardinal Saldarini, qui inlassablement conseille & aide les pèlerins attachés au rit traditionnel à l’occasion de cette ostension. Nous fûmes reçus à Turin en la très belle église de l’Archiconfrérie de la Miséricorde.

Arrivés le jeudi 30 avril, nous chantâmes la messe de la fête de sainte Catherine de Sienne, patronne de l’Italie, co-patronne de l’Europe (messe avec Credo, la fête étant de Ière classe en Italie.

Nous avons profité de ces 4 jours pour visiter les nombreuses & belles églises de Turin, en particulier la basilique de Superga, mausolée de la maison de Savoie, située sur un sommet un peu en dehors de la ville.

Le vendredi 1er mai, nous fumes rejoints par les paroissiens de Saint-Eugène, la messe célébrée fut celle de saint Joseph.

Le samedi 2 mai, nous eûmes la grande émotion de prier devant le Saint Suaire de Notre Seigneur Jésus-Christ, montré aux fidèles dans la cathédrale de Turin.

29 Le Saint Suaire offert à la vénération des fidèles dans la cathédrale de Turin

Après l’ostension du Saint Suaire, visite du Musée diocésain et du campanile de la cathédrale, puis messe votive du Saint Suaire, tirée des livres liturgiques propres au diocèse de Turin (la fête liturgique du Saint Suaire dans ce diocèse est au 4 mai). La chasuble que porte M. l’Abbé Iborra est du XVIIIème siècle.

Le dimanche, l’église de la Miséricorde fêtait l’anniversaire du rétablissement en ses murs de la messe traditionnelle. Pour cette occasion, la messe fut célébrée par Mgr Guido Pozzo, archevêque titulaire de Bagnoregio, secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei.

Omnipotens sempiterne Deus, nostrórum témporum vitæque dispósitor, fámulis tuis contínuæ tranquillitátis largíre subsídium : ut quos incólumes própriis sédibus reddidisti, tua semper fácias protectióne secúros : Per Dóminum nostrum Jesum Christum Fílium tuum, qui tecum vivit & regnat in unitáte Spíritus Sancti Deus, per ómnia sæcula sæculórum. R/. Amen.
(Bénédiction des pèlerins en retour de pèlerinage, tirée du Rituel parisien de Mgr de Quélen).

Programme du IVème dimanche après Pâques – Cantate Domino – Messe prélatice de Mgr Pozzo

Eglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le dimanche 3 mai 2015, messe prélatice en rit romain traditionnel de 11h, célébrée par Mgr Guido Pozzo, archevêque titulaire de Bagnoregio, secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei.

Nous terminons notre pèlerinage pour la vénération du Saint Suaire à Turin par la messe dominicale prélatice de Mgr Pozzo. La Schola Sainte Cécile avait eut l’honneur de chanter les vêpres solennelles célébrées par cet archevêque le 24 octobre 2013 en l’église de la Très-Sainte Trinité des Pèlerins à Rome lors du Pèlerinage international Populus Summorum Pontificum.

Eglise de la Miséricorde
Via Barbaroux 41
Turin.

Comme dimanche dernier, l’évangile de ce dimanche nous prépare au départ prochain du Christ à l’Ascension & à la venue du Paraclet de vérité à la Pentecôte. L’évangile est tiré de l’évangile de Jean, comme régulièrement durant le Temps Pascal ; la lecture de l’évangile de Jean pendant le Temps Pascal doit remonter à la plus haute antiquité, car c’est une constante que l’on retrouve dans les différents rits tant Orientaux qu’Occidentaux. Comme dimanche dernier, l’évangile de ce dimanche est extrait du dernier discours du Christ pendant la Cène (Jean 16, 5-14).

« Que veulent donc dire ces paroles : « Mais je ne vous ai pas dit ces choses dès le commencement, parce que j’étais avec vous », si ce n’est que les prédictions qu’il leur fait ici du Saint-Esprit, à savoir qu’il viendrait à eux et rendrait témoignage au moment où ils auraient à souffrir les maux qu’il leur annonçait, il ne les leur avait pas faites dès le commencement, parce qu’il était avec eux ? Ce consolateur ou cet avocat (car le mot grec Paraclet veut dire l’un et l’autre) n’était donc nécessaire qu’après le départ du Christ ; il ne leur en avait point parlé dès le commencement lorsqu’il était avec eux, parce qu’il les consolait lui-même par sa présence. »
Homélie de saint Augustin, évêque, IXème leçon des vigiles nocturnes de ce dimanche, au troisième nocturne.

  • Accueil de Mgr l’Archevêque : Ecce sacerdos magnus (H. 423) de Marc Antoine Charpentier (1643 † 1704), maître de la musique de Marie de Lorraine, duchesse de Guise, du Dauphin, fils de Louis XIV et de la Sainte Chapelle
  • Au début de la messe : Ad cœnam Agni providi – hymne du temps pascal à vêpres, texte de Saint Nicetas de Remesiana (Vème siècle), mise en musique de Charles de Courbes (1622)
  • Epître : Jacques I, 17-21 : Toute grâce excellente et tout don parfait vient d’en haut, et descend du Père des lumières, qui ne peut recevoir ni de changement, ni d’ombre, par aucune révolution.
  • Evangile : Jean XVI, 5-14 : Cependant je vous dis la vérité : Il vous est utile que je m’en aille : car si je ne m’en vais point, le Consolateur ne viendra point à vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
  • Pendant l’offertoire : Dextera Domini du Padre Giovanni Baptista Martini, o.f.m. (1704 † 1784), maître de chapelle et organiste du couvent franciscain de Bologne
  • Après la Consécration : O salutaris Hostia sur le Salve festa dies de saint Venance Fortunat – harmonisation : Touve Ratovondrahety
  • Pendant la communion : Christus resurgens (Ier répons du samedi in Albis) – Jean Richafort (c. 1480 † après 1547) – texte tiré de l’épître aux Romains VI, 9-10 & IV, 25
  • Au dernier Evangile : Regina cœli – mise en polyphonie d’après Charles de Courbes (1622)
  • Procession de sortie : Cantilène pascale O fílii et filiæ – mélodie du XIIIème siècle, paroles de Jehan Tisserant (XVème siècle), harmonisation Henri de Villiers

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

L’évènement sur Facebook.

Sindone2015

Programme de la messe votive du Saint Suaire

Représentation du saint SuaireEglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le samedi 2 mai 2015, grand’messe en rit romain traditionnel de 19h.

Le diocèse de Turin possède dans son propre une messe du Saint Suaire, dont la fête est célébrée le 4 mai. Dans le cadre de notre pèlerinage, après la vénération du Saint Suaire ce samedi matin, nous aurons la joie de chanter cette messe ce soir à Turin.

Eglise de la Miséricorde
Via Barbaroux 41
Turin.

  • Procession d’entrée : Vexilla Regis prodeunt – hymne de la sainte Croix, composée au VIème siècle par saint Venance Fortunat lors de la susception à Poitiers des reliques de la vraie Croix par la reine de France Sainte Radegonde – mise en polyphonie d’Anthoine de Bertrand (1530 † 1581)
  • Propre de la messe du Saint-Suaire en plain-chant piémontais du XVIIème siècle
  • Ordinaire : Messe Ad Majorem Dei Gloriam (1699) d’André Campra (1660 † 1744), maître de chapelle de Notre-Dame de Paris & de Louis XV à Versailles
  • Epître : Isaïe LXII, 11; LXIII, 1-7 : Pourquoi donc votre robe est-elle toute rouge ? et pourquoi vos vêtements sont-ils comme les habits de ceux qui foulent le vin dans le pressoir ?
  • Evangile : Marc XV, 42-46 : Joseph ayant acheté un linceul, descendit Jésus de la croix, l’enveloppa dans le linceul, le mit dans un sépulcre, qui était taillé dans le roc, et roula une pierre jusqu’à l’entrée du sépulcre.
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Crucem tuam adorarmus – Frantisek Picka (1873 † 1918), organiste, chef d’orchestre et compositeur à Prague
  • Pendant la communion : Adoramus Te, Christe – Ludovico Grossi da Viadana (1564 † 1627), maître de chapelle de la cathédrale de Mantoue
  • Ite, missa est : de la Messe royale du Ier ton d’Henry du Mont
  • Au dernier Evangile : Regina cœli – mise en polyphonie d’après Charles de Courbes (1622)
  • Procession de sortie : Vere languores – Thomas Luis de Victoria (1540 † 1611), maître de chapelle de l’impératrice Marie

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

L’évènement sur Facebook.

Sindone2015

Programme de la fête de saint Joseph artisan

ef= »https://schola-sainte-cecile.com/wp-content/2015/05/Saint-Joseph.png »>Saint JosephEglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le vendredi 1er mai 2015, grand’messe en rit romain traditionnel de 19h.

Fête instituée en 1955 à la place de la fête des Apôtres Philippe & Jacques, remplaçant la fête du Patronage de St Joseph.[1]

Eglise de la Miséricorde
Via Barbaroux 41
Turin.

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

L’évènement sur Facebook.

Sindone2015

Notes :    (↵ reviens au texte)

  1. ef= »https://schola-sainte-cecile.com/wp-content/2015/05/Saint-Joseph.png »>Saint JosephEglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le vendredi 1er mai 2015, grand’messe en rit romain traditionnel de 19h.

    Fête instituée en 1955 à la place de la fête des Apôtres Philippe & Jacques, remplaçant la fête du Patronage de St Joseph.{{1}}

    Eglise de la Miséricorde
    Via Barbaroux 41
    Turin.

    Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    L’évènement sur Facebook.

    Sindone2015

Programme de la fête de sainte Catherine de Sienne

Sainte Catherine de SienneEglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le jeudi 30 mai 2015, grand’messe en rit romain traditionnel de 20h.

C’est une joie pour nous de commencer notre pèlerinage à Turin pour la vénération du Saint-Suaire par le chant de la messe de la fête de sainte Catherine de Sienne, vierge & docteur de l’Eglise, patronne de l’Italie, co-patronne de l’Europe.

Nous sommes reçus par l’Archiconfrérie de la Miséricorde, fondée en 1578 sous la protection du duc Emmanuel-Philibert de Savoie.

Eglise de la Miséricorde
Via Barbaroux 41
Turin.

Quatrième leçon. Catherine, vierge de Sienne, née de parents pieux, obtint l’habit du bienheureux Dominique, que portent les sœurs de la Pénitence. Son abstinence fut extrême et l’austérité de sa vie admirable. Il lui arriva de prolonger son jeûne depuis le jour des Cendres jusqu’à l’Ascension du Seigneur, soutenue seulement par la communion eucharistique. Elle avait à lutter très fréquemment contre les démons, et à souffrir de leur part beaucoup de mauvais traitements ; elle était affligée par des fièvres ardentes et diverses autres maladies. Le nom de Catherine était si célèbre, et la réputation de sa sainteté si grande, qu’on lui amenait de tous côtés des malades et des personnes tourmentées par le malin esprit ; elle commandait au nom du Christ aux maladies et aux fièvres, et contraignait les démons à sortir des corps des possédés.

Cinquième leçon. Pendant son séjour à Pise, un dimanche, après avoir reçu la nourriture céleste, elle fut ravie en extase et vit le Seigneur crucifié venant à elle environné d’une grande lumière, et cinq rayons, sortis des cicatrices de ses plaies divines, se dirigeant sur cinq endroits de son corps. Elle comprit le mystère et pria le Seigneur de ne pas laisser paraître les stigmates. Aussitôt les rayons changèrent leur couleur de sang en une splendeur éclatante, et sous la forme d’une lumière très pure, ils atteignirent ses mains, ses pieds et son cœur. La douleur qu’elle éprouva dans son corps était si grande qu’elle croyait que, si Dieu ne l’eût diminuée, elle eût bientôt succombé. Le Seigneur, dont l’amour est sans bornes, ajouta à cette grâce une faveur nouvelle, en accordant à la Sainte que, tout en ressentant la douleur des plaies, il n’en paraîtrait pas de marques sanglantes. La servante de Dieu ayant rapporté à Raymond, son confesseur, ce qui s’était passé, la pieuse industrie des fidèles, pour représenter visiblement ce miracle, a peint sur les images de la bienheureuse Catherine des rayons lumineux tombant sur ses pieds, ses mains et son côté.

Sixième leçon. Sa science était infuse et non acquise : elle sut résoudre par ses réponses des questions théologiques très difficiles, que lui proposaient des professeurs d’Écriture sainte. Personne n’approcha d’elle sans devenir meilleur ; elle éteignit beaucoup de haines, et fit cesser des inimitiés mortelles. Elle se rendit à Avignon auprès du souverain Pontife Grégoire XI, pour obtenir la paix aux Florentins, qui avaient un différend avec l’Église et qui, pour ce sujet, se trouvaient sous le coup d’un interdit. Elle montra au Pape qu’elle savait par révélation le vœu qu’il avait fait de se rendre à Rome, vœu qu’il croyait connu de Dieu seul. Ce fut à sa persuasion que ce Pontife se décida, après mûre délibération, à revenir personnellement prendre possession de son siège de Rome. Grégoire et Urbain VI, son successeur, eurent Catherine en telle estime, qu’ils la chargèrent de diverses missions. Enfin, après s’être distinguée par toutes les vertus, par le don de prophétie, et illustrée par un grand nombre de miracles, elle s’en alla vers son Époux, âgée d’environ trente-trois ans. Le souverain Pontife Pie II l’a inscrite au nombre des saintes Vierges.
Vie de sainte Thérèse, IVème, Vème & VIème leçon des vigiles nocturnes de sa fête, au second nocturne.

  • Procession d’entrée : orgue
  • Propre grégorien du jour
  • Ordinaire : Missa Secunda de Hans Leo Hassler (1564 † 1612), organiste & maître de chapelle de l’électeur de Saxe
  • Epître : II Corinthiens X, 17-18 ; XI, 1-2 : Car j’ai pour vous un amour de jalousie, et d’une jalousie de Dieu ; parce que je vous ai fiancés à cet unique époux, qui est le Christ, pour vous présenter à lui comme une vierge toute pure.
  • Evangile : Matthieu XXV, 1-13 : Mais sur le minuit on entendit un grand cri : Voici l’époux qui vient ; allez au-devant de lui.
  • Pendant les encensements de l’offertoire : orgue
  • Pendant la communion : orgue
  • Ite missa est VIII
  • Au dernier Evangile : Regina cœli – mise en polyphonie d’après Charles de Courbes (1622)
  • Procession de sortie : orgue

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

L’évènement sur Facebook.

Sindone2015

Ostension du Saint Suaire en 2015 : communiqué à l’attention des fidèles attachés à la liturgie traditionnelle

SINDONE

C’est bien volontiers que nous relayons le communiqué de nos amis de l’association Cardinal Saldarini de Turin, qui se propose d’aider l’organisation de pèlerinages traditionnels l’an prochain :

« Comme vous le savez peut-être, S.E. l’Archevêque de Turin a décidé une ostension du Saint Suaire, du 19 avril au 24 juin 2015 (informations et possibilité de s’inscrire à la visite sur le site http://www.sindone.org).

Parmi les nombreux pèlerins du monde entier qui se rendront à Turin pour vénérer la Sainte relique se trouveront, comme c’était le cas lors des précédentes ostensions, de nombreux prêtres et fidèles attachés à la célébration de la sainte liturgie dans la forme extraordinaire du rite romain.

L’association Cardinal G. Saldarini, fondée en 2013 pour promouvoir dans la province de Turin la célébration de la forme extraordinaire du rite romain selon les dispositions du motu proprio Summorum Pontificum, se met à disposition de ces prêtres et fidèles pour les aider à l’organisation du pèlerinage et au service de messe.

L’association souhaite également participer et faire participer les fidèles turinois aux évènements organisés par ces pèlerinages.

Pour ces raisons, si la communauté dont vous avez la charge ou à laquelle vous faites partie souhaite réaliser un pèlerinage à Turin pour vénérer le Saint Suaire et célébrer la forme extraordinaire du rite, nous vous remercions de nous le faire savoir par mail.

Par ailleurs, si vous souhaitez de plus amples informations sur nos activités, nous vous conseillons de visiter notre page facebook (accès libre):

http://facebook.com/cardinalsaldarini« 

Qu’il nous soit ici permis de témoigner du talent de l’Association Cardinal Saldarini, qui nous a très aimablement reçus lors du pèlerinage des grands clercs de la paroisse Saint-Eugène – Sainte-Cécile (Paris IX) au mois d’août 2014. Voici quelques photos – qui parlent d’elles mêmes – des cérémonies alors organisées par cette association de fidèles à Turin et dans ses environs :

Le Saint Suaire dans les arts :

Photos anciennes d’une ostension du Saint Suaire :