Vous êtes chanteurs ou instrumentistes et vous souhaitez vous engager au service de la liturgie traditionnelle, n’hésitez pas à nous rejoindre !

La Schola Sainte Cécile chante dans la basilique Saint-Pierre de Rome au Vatican

Nous offrons des cours de chant gratuits chaque samedi de 16h30 à 17h30 : travail du souffle, pose de voix, vocalises, découverte du chant grégorien et du chant polyphonique.

Les Petits Chantres de Sainte Cécile - maîtrise d'enfants

Votre enfant a entre 8 et 15 ans et souhaite chanter ? Inscrivez-le aux Petits Chantres de Sainte Cécile (filles et garçons). Répétitions le mercredi à 18h30 et le dimanche à 10h30.

Retrouvez les partitions que nous éditons, classées par temps liturgique ou par compositeur. Elles sont téléchargeables gracieusement.

Programme du XXIVème dimanche après la Pentecôte – saints Marcien & Martyrius – ton 7

Saints martyrs Marcien et MartyriusParoisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 7 novembre 2010 du calendrier grégorien – 25 octobre du calendrier julien, tierce & sexte à 8h55, divine liturgie de saint Jean Chrysostome à 9h15.

Dimanche du ton VII de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour les saints Marcien & Martyrius, notaires, martyrisés l’an 358. Marcien était chantre (psalte) et lecteur, Martyrius lui était sous-diacre. Tous deux étaient notaires (i.e. secrétaires) auprès de saint Paul, archevêque de Constantinople, sous l’empereur arien Constance. Quand saint Paul fut exilé en Arménie, où il mourut étranglé par les ariens, ces saints martyrs furent décapités pour la même cause à Constantinople en 358. Leur tombeau fut élevé devant les murs de Constantinople par saint Jean Chrysostome et achevé par Sisinnius, et devint rapidement un lieu de pèlerinages et de prière.
Le martyrologe romain les fête à la même date du 25 octobre : “A Constantinople, la passion des saints Martyre, sous-diacre, et Marcien, chantre, que les hérétiques massacrèrent sous l’empereur Constance.”

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 7 : Par ta Croix, Seigneur, tu as détruit la mort, * tu as ouvert au Larron le Paradis ; * tu as changé en joie le deuil des saintes Femmes * et tu as donné l’ordre à tes Apôtres de proclamer que tu es ressuscité, Christ Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.
2. Tropaire des saints martyrs, ton 4 : Tes Martyrs, Seigneur, * pour le combat qu’ils ont mené ont reçu la couronne d’immortalité de toi, notre Dieu ; * animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans * et réduit à l’impuissance l’audace des démons ; ** par leurs prières sauve nos âmes.
3. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
4. Kondakion de saint Marcien & saint Martyrius, ton 4 : Ayant mené, dès la jeunesse, le bon combat, * Marcien & Martyrius, vous avez renversé Arius le félon, * sans faille conservant la vraie fois, * suivant l’enseignement de votre maître, saint Paul ; * avec lui vous avez trouvé la vie, comme champions de la sainte Trinité.
6. Kondakion du dimanche, ton 7 : Désormais la force de la mort est impuissante à retenir les mortels, * car le Christ est descendu, brisant et détruisant les puissances de la mort ; * l’Enfer est enchaîné, * les Prophètes tous ensemble se réjouissent. * Le Sauveur, disent-ils, est apparu à ceux qui demeurent dans la foi ; * venez, fidèles, prendre part à la Résurrection.
Prokimen
Du dimanche, ton 7 :
℟. Le Seigneur donne la puissance à son peuple, le Seigneur bénit son peuple dans la paix (Psaume 28, 11).
℣. Rendez au Seigneur, fils de Dieu, rendez au Seigneur la puissance & la gloire (Psaume 28, 1).
Des saints martyrs, ton 4 :
℟. Dieu est admirable dans ses saints, lui le Dieu d’Israël (Psaume 67, 36).
Alleluia
Du dimanche, ton 7 :
℣. Il est bon de rendre grâce au Seigneur, de chanter pour ton Nom, ô Très-Haut, (Psaume 91, 1)
℣. de publier au matin ton amour, ta fidélité au long des nuits (Psaume 91, 2).
Des saints martyrs, ton 4
Verset de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1).
Des saints martyrs : Réjouissez-vous, justes, dans le Seigneur ; aux cœurs droits convient la louange (Psaume 32, 1). Alleluia, alleluia, alleluia.

Programme du XXIIIème dimanche après la Pentecôte – saint Luc – ton 6

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 31 octobre 2010 du calendrier grégorien – 18 octobre 2011 du calendrier julien, tierce & sexte à 8h55, divine liturgie de saint Jean Chrysostome à 9h15.

Dimanche du ton VI de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour l’Apôtre & Evangéliste Luc. Celui-ci fut médecin à Antioche. Après sa conversion, il devint le compagnon de saint Paul dans l’évangélisation. Cultivé & lettré tant en grec qu’en araméen, il rédigea le 3ème évangile ainsi que sa suite, les Actes des Apôtres. Après avoir accompagné Paul à Rome pour son ultime voyage, il mourut martyr à Thèbes en Béotie. Le 3 mars 357, l’empereur Constance, fils de Constantin, fit transporter le corps de saint Luc à Constantinople par l’intermédiaire de saint Artémios, duc d’Egypte, et la fit déposer sous l’autel de l’église des Saints-Apôtres, auprès des saintes reliques des Apôtres André et Timothée. Saint Grégoire le Grand, apocrisiaire à Constantinople, en apporta le chef à Rome.

A la divine liturgie

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 6 : Devant ton sépulcre les Puissances des cieux, * autant que les soldats furent frappés d’effroi ; * et Marie Madeleine se tenait près du tombeau, * cherchant ton corps immaculé ; * mais tu brisas l’Enfer sans te laisser vaincre par lui, * tu rencontras la Vierge et nous donnas la vie. * Ressuscité d’entre les morts, * Seigneur, gloire à toi.
2. Tropaire de saint Luc, ton 5 : Le chroniqueur des Actes des Apôtres * et le brillant rédacteur de l’Evangile du Christ, * Luc le très-loué, * qui pour l’Eglise, fut un intarissable écrivain, * par des hymnes sacrées louons-le * comme saint apôtre, * comme excellent médecin guérissant les humaines infirmités, * les naturelles douleurs & les spirituelles passions ** & sans cesse intercédant pour nos âmes.
3. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
4. Kondakion de saint Luc, ton 2 : Prédicateur de la piété véritable * et rhéteur du mystère ineffable, * étoile de l’Eglise, Luc fut la louange divine. * Le Verbe l’a élu avec Paul, le sage docteur des nations, ** lui l’Unique qui connaît les cœurs.
5. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
6. Kondakion du dimanche, ton 6 : De sa main vivifiante le Seigneur source-de-vie, * le Christ notre Dieu, * a fait surgir tous les morts des ténèbres de l’Enfer, * accordant la résurrection à tout le genre humain ; * il est vraiment notre Sauveur, * notre vie, notre résurrection et le Dieu de l’univers.
Prokimen
Du dimanche, ton 6 :
℟. Sauve, Seigneur ton peuple, et béni ton héritage (Psaume 27, 9).
℣. Vers Toi, Seigneur, j’appelle : mon Dieu, ne reste pas silencieux en face de moi (Psaume 27, 1).
De saint Luc, ton 8 :
℟. Par toute la terre a retenti leur message, & leur parole jusqu’aux limites du monde (Psaume 18, 5).
Alleluia
Du dimanche, ton 6 :
℣. Ton amour, Seigneur, à jamais je le chante, d’âge en âge ma parole annonce ta fidélité (Psaume 88, 2).
℣. Car j’ai dit : l’amour est bâti à jamais, aux cieux tu as fondé ta fidélité (Psaume 88, 3).
De saint Luc, ton 1 :
℣. Qui demeure à l’abri du Très-Haut, loge à l’ombre du Puissant (Psaume 90, 1),
Verset de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1).
Des Apôtres : Par toute la terre a retenti leur message, & leur parole jusqu’aux limites du monde (Psaume 18, 5). Alleluia, alleluia, alleluia.

Programme du XXIIème dimanche après la Pentecôte – Pères du concile de Nicée II – ton 5

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 24 octobre 2010 du calendrier grégorien – 11 octobre du calendrier julien, divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton V de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour les saints Pères du septième concile œcuménique, second de Nicée, tenu en 787, réuni par l’impératrice Irène en présence des légats du pape Adrien pour régler la crise iconoclaste. Les Pères de Nicée demandent la restauration des images du Christ, de la Vierge et des saints qui aident la prière et permettent de communiquer avec le divin. L’image n’est pas le modèle qui y est figuré, mais la vénération rendue à l’image renvoie au modèle. L’Eglise fait aussi mémoire en ce jour du diacre Philippe, l’un des sept choisis par les Apôtres (Actes 6, 5), qui baptisa l’eunuque de la reine Candace d’Ethiopie (Actes 8, 4-13) ; ce baptême constitua les prémices de la foi en Ethiopie. Le martyrologe romain le commémore au 6 juin.

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 5 : Verbe coéternel au Père & à l’Esprit, * toi qui es né de la Vierge pour notre salut, * nous te chantons, nous tes fidèles, et t’adorons, Seigneur, * car tu as bien voulu souffrir en montant sur la croix * pour y subir la mort en ta chair * et ressusciter les morts * en ta sainte & glorieuse Résurrection.
2. Tropaire des saints Pères de Nicée, ton 8 : Sois glorifié par-dessus tout, ô Christ notre Dieu * qui sur terre as établi nos Pères saints comme des flambeaux * et grace à eux nous as tous conduits vers la vraie foi: * Dieu de miséricorde, Seigneur, gloire à toi.
3. Tropaire de saint Philippe, ton 3 : Si le monde est en fête, l’Ethiopie exulte de joie, * elle qui fut illuminée grâce à toi ; * couronnée d’allégresse, elle célèbre festivement, * saint apôtre Philippe, ta mémoire sacrée ; * car à tous tu as enseigné la foi en Christ * & tu as mené ta course évangélique à bonne fin ; * tandis qu’avec confiance l’Ethiopie élève les mains vers Dieu, * prie-le de nous accorder la grâce du salut.
4. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
5. Kondakion des saints Pères, ton 8 : Le Fils qui s’est levé du Père comme un soleil * en deux natures est né d’une femme ineffablement ; * l’ayant connu, nous ne pouvons renier l’empreinte de ses traits, * mais la reproduisons pour la vénérer fidèlement; * c’est pourquoi l’Eglise, conservant la vraie foi, * baise l’icône du Christ incarné.
6. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
7. Kondakion du dimanche, ton 5 : Des enfers où tu descendis, mon Sauveur, * tu as brisé les portes, Tout-Puissant, * pour ressusciter les morts, ô Créateur ; * et tu brisas l’aiguillon de la mort, * Adam fut délivré de la malédiction ; * et nous, Seigneur, nous te crions : * sauve-nous, dans ton amour pour les hommes.
Prokimen
Du dimanche, ton 5 :
℟. Toi, Seigneur, tu nous prends en garde, tu nous protèges d’une telle engeance, à jamais (Psaume 11, 8).
℣. Sauve-moi, Seigneur, il n’est plus de saints (Psaume 11, 2).
Des saints Pères, ton 4 :
℟. Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, & vénérable, & que ton Nom soit glorifié éternellement (Daniel, 3, 26).
Alleluia
Du dimanche, ton 5 :
℣. Ton amour, Seigneur, à jamais je le chante, d’âge en âge ma parole annonce ta fidélité (Psaume 88, 2).
℣. Car j’ai dit : l’amour est bâti à jamais, aux cieux tu as fondé ta fidélité (Psaume 88, 3).
Des saints Pères, ton 1 :
℣. O Dieu, nous avons ouï de nos oreilles, nos pères nous ont raconté l’œuvre que tu fis de leur jours, aux jours d’autrefois (Psaume 43, 2).
Verset de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1).
Des saints Pères : Réjouissez-vous, justes, dans le Seigneur ; aux cœurs droits convient la louange. (Psaume 32, 1) Alleluia, alleluia, alleluia.

Programme du XXIème dimanche après la Pentecôte – Saint Hiérothée – ton 4

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 17 octobre 2010 du calendrier grégorien – 4 octobre 2010 du calendrier julien, divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton IV de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour la fête de saint Hiérothée, qui, comme saint Denis, fut l’un des Athéniens converti par saint Paul à la suite de son fameux discours sur l’Aréopage (cf. Actes des Apôtres, chapitre 17). Il devint premier évêque d’Athènes et mourut martyr. Le martyrologe romain le fête également au 4 octobre.

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 4 : Recevant de l’Ange la joyeuse nouvelle * de la Résurrection de leur Seigneur * et détournant l’ancestrale condamnation, * les saintes Femmes se firent gloire d’annoncer aux Apôtres : * le Christ a triomphé de la mort, * il est ressuscité, notre Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.
2. Tropaire de saint Hiérothée, ton 4 (tropaire commun aux disciples de Paul) : Maître en douceur, sobre en tout * et de noble conscience, comme prêtre revêtu, au Vase d’élection tu as puisé * les ineffables vérités ; * tu as gardé la foi, et comme lui, * mené ta course à bonne fin ; * pontife & martyr, saint Hierothée, * prie le Christ notre Dieu * de sauver nos âmes.
3. Premier kondakion de saint Hiérothée, ton 8 : Comme évêque d’Athènes nous te célébrons, * nous qui avons connu d’ineffables mystères grâce à toi, * théologien divinement inspiré, bienheureux Hiérothée ; * intercède pour que nous soyons sauvés de tout malheur, * afin que nous puissions te dire à haute voix : * réjouis-toi Père sage-en-Dieu.
4. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
5. Second kondakion de saint Hiérothée, ton 4 : Tel une colonne inébranlable, Hiérothée, * tu ne t’es pas épouvanté des menaces des démons, * mais tu as ruiné leur grande séduction, * tel un roc de gloire et de grand prix. * C’est pourquoi le Seigneur, de sa droite principe de vie et divine, * t’as couronné, courageux : * prie-le pour nous tous.
6. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
7. Kondakion du dimanche, ton 4 : Mon Sauveur & mon libérateur * a ressuscité tous les mortels, * les arrachant par sa force divine aux chaînes du tombeau ; * il a brisé les portes de l’Enfer * et en maître souverain il est ressuscité le troisième jour.
Prokimen
Du dimanche, ton 4 :
℟. Que tes œuvres sont grandes, Seigneur ! Toutes, avec sagesse tu les fis (Psaume 103, 24).
℣. Bénis le Seigneur, mon âme ! Seigneur, mon Dieu, tu es si grand ! (Psaume 103, 1).
Alleluia
Du dimanche, ton 4 :
℣. Va, chevauche pour la cause de la vérité, de la piété & de la justice (Psaume 44, 5).
℣. Tu aimes la justice, tu hais l’impiété (Psaume 44, 8).
Verset de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1). Alleluia, alleluia, alleluia.

Programme du XXème dimanche après la Pentecôte – Saint Callistrate – ton 3

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 10 octobre 2010 du calendrier grégorien – 27 septembre du calendrier julien, divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton III de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour la fête des saints Callistrate, Gymnasios et leurs 48 compagnons, tous soldats, qui reçurent la palme du martyre à Rome lors de la persécution de Dioclétien. Callistrate – dont le nom grec signifie “beau soldat” – est un soldat originaire de Carthage, chrétien & soldat comme son père. Un de leurs aïeuls avait été soldat en Palestine sous l’autorité du procurateur Ponce Pilate & avait assisté aux évènements de notre Rédemption. Dénoncé comme chrétien, Callistrate subit différents tourments avant d’être jeté à la mer cousu dans un sac en cuir, mais par le secours divin, il en sortit sain et sauf et fut ramené au rivage par des dauphins ; ce que voyant, 49 soldats de ses compagnons d’armes se convertirent à la foi chrétienne, et devinrent avec lui ses compagnons dans le martyre. Ils furent tous jetés en prison, Callistrate profita de ce temps pour les catéchiser. Les 50 furent plongés pieds et mains liés dans une piscine profonde. Les 49 néophytes considérèrent cette immersion comme leur baptême. Cependant des signes grandioses – une colonne de lumière et un tremblement de terre qui renversa l’idole la plus proche – accompagnèrent cette nouvelle épreuve et interrompirent le supplice. Les 50 soldats furent en définitive passés par le fil de l’épée dans leur prison & découpés en morceaux, mais – comme le sang des martyrs est semence de chrétiens – ce supplice inique entraîna la conversion de 135 autres soldats qui pieusement ensevelirent leur restes. Callistrate et ses compagnons sont des martyrs romains, mais leur culte se répandit à Byzance où une partie de leurs reliques avait était apportée et était vénérée au monastère de sainte Epicharite. Le martyrologe romain les fête le 26 septembre tandis que le synaxaire arménien les vénère le 28 juin.

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 3 : Que les cieux se réjouissent, * que la terre exulte d’allégresse, * car le Seigneur a fait merveille * par la force de son bras, * terrassant la mort par sa propre mort * et devenant d’entre les morts le premier-né : * du sein de l’Enfer il nous a tous sauvés, * accordant au monde la grâce du salut.
2. Tropaire des saints martyrs, ton 4 : Tes Martyrs, Seigneur, * pour le combat qu’ils ont mené ont reçu la couronne d’immortalité de toi, notre Dieu ; * animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans * et réduit à l’impuissance l’audace des démons ; ** par leurs prières sauve nos âmes.
3. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
4. Kondakion du saint martyr Callistrate & de ses compagnons, ton 4 : Vous avez enduré de multiples blessures, et vous avez clairement recherché les couronnes de Dieu, priez pour nous, ô Saints, le Christ ; par la mémoire que nous faisons de votre grande fête, nous glorifions votre passion, ô Callistrate et ses compagnons, parce que vous guidez votre troupeau & votre peuple, car vous êtes le soutien des croyants.
5. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
6. Kondakion du dimanche, ton 3 : Du tombeau tu es ressuscité * en ce jour, ô Dieu de miséricorde, * nous arrachant aux portes de la mort ; * en ce jour Adam tressaille d’allégresse et Eve danse de joie, * et tous ensemble les Patriarches & les Prophètes chantent inlassablement * la force & la puissance de ta divinité.
Prokimen
Du dimanche, ton 3 :
℟. Sonnez pour notre Dieu, sonnez ; sonnez pour notre Roi, sonnez ! (Psaume 46, 7).
℣. Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie ! (Psaume 46, 2).
Alleluia
Du dimanche, ton 3 :
℣. En toi, Seigneur, j’ai mon abris ; sur moi pas de honte à jamais (Psaume 30, 2).
℣. Sois pour moi un Dieu qui me défend, un lieu fort qui me sauve (Psaume 30, 3).
Verset de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1). Alleluia, alleluia, alleluia.

Programme du XIXème dimanche après la Pentecôte – Après-fête de l’Exaltation de la sainte Croix – Saint Eustathe – ton 2

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 3 octobre 2010 du calendrier grégorien – 20 septembre du calendrier julien, divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton II de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour :
– l’après-fête de l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix, laquelle célèbre la restitution de la vraie Croix et sa réinstallation à Jérusalem en 627, la précieuse relique étant rendue par les Perses à l’Empereur Héraclius à la suite de sa victoire de Ninive,
– la fête du saint mégalomartyr Eustathe, de son épouse Théopistè et de leurs fils Agapios & Théopistos, qui reçurent les palmes du martyre vers l’an 117.

A la divine liturgie

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 2 : Lorsque tu es descendu vers la mort, immortelle Vie, * l’Enfer fut renversé par la splendeur de ta divinité * et, lorsque tu ressuscitas les morts * qui gisaient au fond du tombeau, * tous les Anges dans les cieux se mirent à chanter : * Gloire à toi, Source de vie, ô Christ notre Dieu.
2. Tropaire de l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix, ton 1 : Sauve, Seigneur, ton peuple, * et bénis ton héritage, * accorde aux chrétiens orthodoxes * la victoire sur les ennemis, * et sauvegarde les tiens ** par ta Croix.
3. Tropaire du saint mégalomartyr Eustathe, de son épouse Théopistè et de leurs fils Agapios & Théopistos, ton 4 : Tes Martyrs, Seigneur, * pour le combat qu’ils ont mené ont reçu la couronne d’immortalité de toi, notre Dieu ; * animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans * et réduit à l’impuissance l’audace des démons ; ** par leurs prières sauve nos âmes.
4. Kondakion du dimanche, ton 2 : Lorsque tu es ressuscité du tombeau, Sauveur tout-puissant, * l’Enfer à la vue de ce miracle fut saisi de frayeur ; * les morts se sont levés et, te voyant, la création partage ta joie, * Adam s’unit à l’allégresse ; * et le monde, ô mon Sauveur, te chante pour toujours.
5. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
6. Kondakion du saint mégalomartyr Eustathe, de son épouse Théopistè et de leurs fils Agapios & Théopistos, ton 2 : Imitant les souffrances du Christ * et buvant son calice avec foi, * Eustathe, tu communias à sa gloire, dont tu devins l’héritier, ** ayant reçu du Dieu de tous la divine rémission.
8. Kondakion de l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix, ton 4 : Toi qui t’es volontairement élevé sur la Croix, * au nouveau peuple appelé de ton nom * accorde tes miséricordes ô Christ Dieu ; * donne ta force aux chrrétiens orthodoxes, * donne-leur la victoire sur l’Ennemi ; que ton alliance leur soit une arme de paix, ** une invincible victoire.

Prokimen
1. De l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix, ton 7 :
℟. Exaltez le Seigneur notre Dieu, prosternez-vous devant son marchepied, car il est saint (Psaume 98, 5).
℣. Le Seigneur règne, que les peuples tremblent ; il siège sur les Chérubins, que la terre vacille (Psaume 98, 1).
2. Des saints martyrs, ton 4 :
℟. Le Seigneur a rendu merveilleuses toutes ses volontés dans les saints qui sont sur sa terre (Psaume 15, 3).

Alleluia
1. De l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix, ton 1 :
℣. Rappelle-toi ton peuple, que tu as acquis dès l’origine, que tu rachetas, tribu de ton héritage (Psaume 73, 2).
℣. Dieu est notre roi dès l’origine, auteur du salut au cœur du monde (Psaume 73, 12).
2. Des saints martyrs, ton 4 :
℣. Les justes crient, le Seigneur les écoute, et de toutes leurs angoisses il les délivre (Psaume 33, 18).

Versets de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1)
De l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix : Sur nous s’est levée la lumière de ta face, Seigneur (Psaume 4, 7). Alleluia, alleluia, alleluia.

Programme du XVIIIème dimanche après la Pentecôte – Dédicace de l’Anastasis (Saint-Sépulcre) & avant-fête de l’Exaltation de la sainte Croix – ton 1


Dédicace de l’Anastasis par Maxime III
en présence de saint Constantin & sainte Hélène

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 26 septembre 2010 (13 septembre du calendrier julien), divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton I de l’Octoèque. Nous fêtons aussi en ce jour :
– la dédicace de la basilique de l’Anastasis (autrement dit le Saint-Sépulcre), construite par l’empereur Constantin, dédicace ayant eu lieu en l’an 335,
– l’avant-fête (vigile) de l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix,
– la fête du saint hiéromartyr Corneille le Centurion, premier gentil converti à la vraie foi, qui fut par la suite évêque.

A la divine liturgie

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 1 : Malgré les scellés posés sur le tombeau * et les soldats gardant ton corps immaculé, * tu es ressuscité le troisième jour, * donnant la vie au monde, Dieu sauveur, * et du haut des cieux les Anges te chantèrent comme à la Source de la vie : * « Gloire à ta Résurrection, ô Christ, * gloire à ta royauté, * gloire à ton œuvre de salut, Seigneur ami des hommes.
2. Tropaire de la dédicace de l’Anastasis, ton 4 : Semblable à la splendeur des fondements du ciel, * tu as rendu la beauté de la sainte demeure terrestre de ta gloire, Seigneur, * affermis-la pour les siècles des siècles * et reçois les prières que nous T’y adressons sans cesse par l’intercession de la Mère de Dieu, ** Toi la vie et la résurrection de tous.
3. Tropaire de l’avant-fête de l’universelle Exaltation de la précieuse & vivifiante Croix, ton 4 : Nous t’offrons, Seigneur le signe de la vivifiante Croix * que malgré notre indignité tu nous donnas, dans ta bonté ; * sauvegarde notre pays et tout le peuple chrétien * par les prières de la Mère de Dieu, seul Ami des hommes.
4. Tropaire du saint hiéromartyr Corneille le Centurion, ton 4 : Dans les œuvres de justice ayant d’abord excellé, * tu as accueilli la lumière de la foi ; * des Apôtres tu partageas les peines en vérité * et par tes exploits tu leur fus associé ; * à tous tu as prêché l’incarnation du Christ notre Dieu ; * bienheureux Corneille, implore-le * de nous sauver, nous qui vénérons ta mémoire en ce jour.
5. Kondakion du saint hiéromartyr Corneille le Centurion, ton 4 : L’Eglise du Christ t’a reçu * comme prémices des nations ; * de tes œuvres inspirées par la vertu * tu la fis briller splendidement, * saint Corneille, pontife & martyr.
6. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
7. Kondakion de la dédicace de l’Anastasis, ton 4 : L’Eglise s’est montrée comme un ciel aux mille feux * illuminant l’ensemble des croyants ; * nous y chantons : Seigneur, affermis ce temple saint.
8. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
9. Kondakion du dimanche, ton 1 : Ressuscité du tombeau dans la gloire divine, * tu as ressuscité le monde avec toi ; * la nature humaine te chante comme Dieu, * la mort s’évanouit, * Adam jubile, Seigneur, * & Eve, désormais libérée de ses liens, * proclame dans l’allégresse : * O Christ, c’est toi qui accordes à tous la résurrection.
Prokimen
1. Du dimanche, ton 1 :
℟. Que ta miséricorde soit sur nous, Seigneur, * selon l’espérance que nous avons mise en toi. (Psaume 32, 22).
℣. Justes, exultez dans le Seigneur, aux cœurs droits convient la louange (Psaume 32, 1).
2. De la dédicace de l’Anastasis, ton 4 :
℟. A ta demeure convient la sainteté, Seigneur, pour la suite des jours (Psaume 92, 5).
Versets de communion
Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1)
De la dédicace de l’Anastasis

Programme du XVIIème dimanche après la Pentecôte – Commémoraison du miracle à Colosses de l’Archange Michel – ton 8

Miracle de Colosses de l'Archange saint Michel
Le saint Archange Michel arrêtant les flots de son bâton, saint Archippe debout dans une attitude de prière, les mains levés vers le Ciel d’où l’Archistratège est venu manifester la puissance et la protection de Dieu. Icône de Novgorod du XVème siècle.
Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 19 septembre 2010 (6 septembre du calendrier julien), divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton VIII de l’Octoèque avec mémoire du miracle opéré au IVème siècle par une apparition de saint Michel Archange, qui, à la prière de saint Archippe, détourna dans un trou les flots de deux rivières que les païens avaient dévoyées pour engloutir la communauté chrétienne de Colosses en Asie Mineure. Dans la liturgie byzantine, l’archange saint Michel est appelé l’archistratège, i.e. le chef des milices célestes.

A la divine liturgie

A la petite entrée :
1. Tropaire du dimanche, ton 8 : Du ciel tu descendis, ô Dieu de miséricorde, * trois jours dans le tombeau tu souffris de demeurer * pour nous délivrer de nos péchés ; * notre Vie & notre Résurrection, Seigneur, gloire à toi.
2. Tropaire de saint Michel archange, ton 4 : Archistratège des célestes armées, * malgré notre indignité, nous te prions * de nous protéger par tes prières et nous garder * à l’ombre des ailes de ta gloire immatérielle, * nous qui nous prosternons devant toi & te supplions instamment : * délivre-nous de tout danger, * grand Prince des Puissances d’en-haut.
3. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
4. Kondakion de saint Michel archange, ton 2 : Archistratège de Dieu, serviteur de sa gloire, * guide des mortels et chef des Anges, obtiens-nous * ce qui est utile à nos âmes & la grâce du salut.
5. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
6. Kondakion du dimanche, ton 8 : Ressuscité du tombeau, * tu as éveillé les morts & ressuscité Adam, * Eve danse de joie en ta Résurrection, * les confins de la terre célèbrent ton éveil d’entre les morts, * ô Dieu de miséricorde.

Programme du XVIème dimanche après la Pentecôte – clôture de la fête de la Décollation de saint Jean Baptiste – ton 7

Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 12 septembre 2010, divine liturgie de 9h15.

Dimanche du ton VII de l’Octoèque avec mémoire :

  • de la clôture de la Décollation du vénérable chef du saint & glorieux prophète, le précurseur & Baptiste Jean,
  • de la translation de Vladimir à Saint-Pétersbourg, l’an 1724, des reliques du saint & grand prince Alexandre Nevski († 1263),
  • des saints illuminateurs et docteurs de la Serbie (les saints archevêques Sabbas I († 1237), Arsène I († 1266), Sabbas II († 1269), Eustache I († c. 1285), Jacques († 1292), Nicodème († 1325), Daniel († 1338), les saints patriarches Jean II († 1354), Ephraim († après 1395), Spiridon († 1388), Macaire († 1574), Gabriel I († 1659), et le saint évêque Grégoire).
  • *


    A LA PETITE ENTREE

  • I. Tropaire du dimanche Ton VII
    Par ta Croix, Seigneur, tu as détruit la mort, tu as ouvert au Larron le Paradis ; tu as changé en joie le deuil des saintes Femmes et tu as donné l’ordre à tes Apôtres de proclamer que tu es ressuscité, Christ Dieu, pour donner au monde la grâce du salut.
  • II. Tropaire de la Décollation de saint Jean-Baptiste Ton II
    La mémoire du juste s’accompagne d’éloges, * mais à toi, Précurseur, suffit le témoignage du Seigneur ; * vraiment tu t’es montré en effet * de tous les Prophètes le plus grand ; * aussi tu fus digne de baptiser dans les eaux * celui qu’ils avaient annoncé ; * sur terre ayant lutté pour le vrai, * jusqu’aux Enfers tu annonças, plein de joie, * le Dieu manifesté dans la chair, * qui du monde enlève le péché * et nous accorde la grâce du salut.
  • III. Tropaire de la Translation des reliques de saint Alexandre Nevski Ton IV
    Reconnais tes frères, nouveau Joseph, * toi qui ne règnes pas sur l’Egypte, mais au ciel avec le Christ, * bienheureux prince Alexandre, et multiplie le froment * à la prière des gens de ton pays ; * protège aussi ton héritage, le peuple chrétien, * et, dans les peines que leur inflige l’ennemi, * viens en aide aux fils de la sainte Russie.
  • IV. Tropaire des saints illuminateurs & docteurs de la Serbie Ton IV
    Saints archevêques et patriarches qui avez illuminé la Serbie, * Père théophores qui avez gardé fidèlement l’apostolique tradition, inébranlables piliers * et guides suprêmes de la vraie foi, * priez le Maître universel * de faire au monde le don de la paix * et d’accorder à nos âmes la grâce du salut.
  • V. Kondak de la Translation des reliques de saint Alexandre Nevski Ton IV
    De même que tes lointains parents Boris & Gleb * du ciel apparurent pour t’aider * lorsque vaillamment tu combattais * contre le régent de Suède et ses guerriers, * de même encore maintenant * viens au secours de ta nation en triomphant de l’ennemi, * qui veut asservir les fils de la sainte Russie.
  • VI. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
  • VII. Kondakion de la Décollation de saint Jean-Baptiste Ton V
    L’illustre décollation du Précurseur * fut un acte dans l’œuvre de salut, * puisqu’aux Enfers il annonça la venue du Sauveur. * Qu’Hérodiade gémisse à présent * qui réclama ce meurtre impie, * car ce n’est pas la loi de Dieu * ni la vie éternelle qu’elle aima, * mais les illusions qui ne durent qu’un moment.
  • VIII. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
  • IX. Kondakion du dimanche Ton VII
    Désormais la force de la mort est impuissante à retenir les mortels, car le Christ est descendu, brisant et détruisant les puissances de la mort ; l’Enfer est enchaîné, les Prophètes tous ensemble se réjouissent. Le Sauveur, disent-ils, est apparu à ceux qui demeurent dans la foi ; venez, fidèles, prendre part à la Résurrection.
  • PROKIMENON DU DIMANCHE TON VII
    ℟. Le Seigneur donne la puissance à son peuple, le Seigneur bénit son peuple dans la paix (Psaume 28, 11).
    ℣. Rendez au Seigneur, fils de Dieu, rendez au Seigneur la puissance & la gloire (Psaume 28, 1).

    ALLELUIA TON VII
    I. Verset du dimanche
    ℣. Il est bon de rendre grâce au Seigneur, de chanter pour ton Nom, ô Très-Haut, (Psaume 91, 1)
    ℣. de publier au matin ton amour, ta fidélité au long des nuits (Psaume 91, 2).

    MEGALYNAIRE A LA MERE DE DIEU DURANT L’ANAPHORE
    (sera chanté en vieux plain-chant Znamenny).

    KOINONIKA
    I. Verset de communion du dimanche
    Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1)