Programme du dimanche de Pâques

Saint-Eugène, le dimanche 20 avril 2014, grand’messe de 11h.

Schola Sainte Cécile & ensemble de cuivres cuivres anciens.

  • Procession d’entrée : Salve festa dies – chant processionnel pascal des Églises des Gaules – Texte et mélodie de Saint Venance Fortunat, évêque de Poitiers (VIème siècle) – adaptation & harmonisation : Henri de Villiers & Touve Ratovondrahety
  • A l’aspersion : reprise de l’antienne Vidi aquam sur un faux-bourdon de Mgr Louis Lazare Perruchot (1852 † 1931), maître de chapelle de Saint-François-Xavier à Paris et de la cathédrale de Monaco
  • Kyriale : Missa Exsultate Deo (1659) de François Cosset (c. 1600 † c. 1664), maître de chapelle de Notre-Dame de Paris puis de la cathédrale de Reims
  • Hæc dies – polyphonie de Ludovico Grossi da Viadana (1564 † 1627), maître de chapelle de la cathédrale de Mantoue
  • Prose Victimæ paschali laudes : harmonisation du rythme traditionnel par Mgr Jehan Revert, maître de chapelle émérite de Notre-Dame de Paris
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Agnus redemit oves – motet de Charles de Courbes (1622) sur l’ancien texte de la prose de Pâques – traduction versifiée sur le même mètre que le texte latin par l’auteur
  • A l’élévation : Benedictus de la Missa Exsultate Deo de François Cosset
  • Pendant la communion : Dextera Domini – offertoire pour le jour de Pâques sur le texte de l’offertoire de l’ancien rit parisien – César Franck (1822 † 1890), organiste & maître de chapelle de la basilique Sainte-Clotilde – Psaume 117, 16-17
  • Ite missa est pascal
  • Au dernier Evangile : Regina cœli – mise en polyphonie d’après Charles de Courbes (1622)
  • Procession de sortie : Cantilène pascale O fílii et filiæ – mélodie du XIIIème siècle, paroles de Jehan Tisserant (XVème siècle), harmonisation : Henri de Villiers
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Enregistrement : sainte messe du IVème dimanche de Carême – dimanche de Lætare

    L’enregistrement complet de cette messe :

    Sermon de M. l’Abbé Pinilla :

    Croix dans la chapelle royale de Versailles

    Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Téléchargez les partitions de cette messe :

    Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

    François Cosset – Missa Exsultate Deo (1659)

    Missa Exsultate Deo de François Cosset - Frontispice de l'édition de 1659 par BallardFrançois Cosset (c. 1600 † c. 1664), maître de chapelle de la cathédrale de Reims.
    Missa Exsultate Deo.
    Sébastien de Brossard (1655 † 1730), maître de chapelle des cathédrales de Strasbourg, puis de Meaux (sous Bossuet).
    2 Domine, salvum fac Regem ajoutés à la Missa Exsultate Deo de François Cosset.
    4 voix mixtes (SATB).
    20 pages – La mineur.

    La biographie de François Cosset (le t final de son nom était vraisemblablement prononcé car on trouve la graphie Cossette ou Cozette) comporte de nombreuses zones d’ombre. En voici cependant les principaux faits connus. Probablement rémois d’orgine, François Cosset prend la direction de la musique de Notre-Dame de Paris à la mort de Jean Veillot en 1643, mais dû démissionner de ce poste prestigieux en 1646, ayant fortement déplu à la reine Anne d’Autriche à la suite d’une exécution malheureuse d’un Te Deum. Il retourne diriger la psallette de la cathédrale de Reims (au moins à partir de 1650), avant de prendre celle de la cathédrale d’Amiens après 1659. En 1664, on le retrouve une dernière fois se consacrant à la composition pour la psallette de Saint-Quentin.

    La musique de Cosset, en dépit de sa disgrâce parisienne de 1643, connu néanmoins un succès certain. En 1659, alors qu’il dirige la maîtrise de la cathédrale de Reims, quatre de ses messes sont imprimées chez Ballard, dont celle que nous publions – Exsultate Deo. Les messes de Cosset (on en possède huit) étaient fort goûtées de Louis XIV. On sait par Brossard que l’une d’entre elles – la missa Gaudeamus omnes – était la messe préférée du roi, qui la demandait souvent. Les manuscrits musicaux de Sébastien de Brossard contiennent les messes de Cosset et conservent du reste les traces des exécutions qu’il dirigea probablement à Meaux : il y ajoute des parties instrumentales tissées à partir des parties vocales écrites par Cosset, selon une pratique courante à l’époque. Sébastien de Brossard a également ajouté des Domine salvum fac Regem écrits pour les messes de Cosset. Nous avons mis à la suite de notre édition les deux qu’il a composés pour Exsultate Deo (avec un texte adapté à l’exécution liturgique actuelle).

    La messe Exsultate Deo témoigne à la fois de la permanence en France du style de la messe polyphonique a capella issue de l’école franco-flamande de la Renaissance, mais aussi des mutations stylistiques qui y sont apportées au cours du XVIIème siècle : un contrepoint moins sévère et moins fleuri, doté d’un langage harmonique plus moderne et plus lisible.

    Les premières mesures de cette partition :

    Kyrie de la messe Exsultate Deo de François Cosset

    Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur l’un des réseaux sociaux ci-dessous. Le lien apparaîtra ensuite.

    Messe en la basilique Saint-Remi de Reims le 21 septembre à 11h30

    La sortie paroissiale de rentrée de la paroisse Saint-Eugène – Sainte Cécile s’effectue à Reims le 21 septembre 2013 prochain, en la fête de l’apôtre saint Matthieu (mémoire du samedi des Quatre-Temps de septembre).

    Nous aurons la joie de chanter la sainte messe (rit traditionnel) dans la basilique Saint-Remi de Reims le 21 septembre 2013 à 11h30.

    La Schola Sainte Cécile interprètera à cette occasion la Missa Exsultate Deo de François Cosset, (c. 1610 † c. 1664), maître de chapelle de la cathédrale de Reims. Cette messe a été publiée en 1659 chez Robert Ballard.

    L’évènement sur Facebook.

    Programme de la fête de la Nativité de la Sainte Vierge

    Huile sur toile c. 1638-1639 pour servir de carton de tapisserie pour la Tenture de la vie de la Vierge - May de Notre-Dame de Paris conservé au musée d'Arras. Crédit photographique : Henri de Villiers ©Saint-Eugène, le dimanche 8 septembre 2013, grand’messe de 11h.

    La fête de la Nativité de la Sainte Vierge fut instituée par le pape saint Serge Ier (687 † 701), syrien de naissance. Ce pape la dota alors d’une procession avant la messe, à l’instar de celles qu’il avait instituées aux trois autres grandes fêtes de la Vierge : la Purification le 2 février, l’Annonciation le 25 mars, l’Assomption le 15 août.

    Télécharger le livret de cette messe au format PDF.