Guillaume Bouzignac – Ave, Maria

Guillaume Bouzignac (c. 1587 † ap. 1643), maître de chapelle des cathédrales d’Angoulême, de Bourges, de Rodez, de Clermont-Ferrand & de la collégiale Saint-André de Grenoble.
Ave, Maria
Scène sacrée sur l’Annonciation & l’Incarnation – 5 voix mixtes (SSATB).
2 pages – Ré mineur.

Comme il le fait souvent, Guillaume Bouzignac représente l’Incarnation par un dialogue musical, entre l’Archange Gabriel (représenté par un dessus) & la Vierge (représentée par le chœur à 4 voix, les deux protagonistes se rejoignant pour le chœur final à 5 voix). Il reprend pour ce faire le texte de l’Evangile de saint Luc, au premier chapitre. Cette courte page de Bouzignac, comme ses autres scènes sacrées, préfigure l’arrivée ultérieure de l’oratorio.

Le texte du motet :

Angelus :       Ave, María, grátia plena, Dóminus tecum. L’ange :         Je vous salue, Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous.
Chorus :         Quæ cum audísset, turbáta est in sermóne ejus, et cogitábat, qualis esset ista salutátio. Le chœur :     L’ayant entendu, elle fut troublée par ses paroles, et elle se demandait ce que pouvait être cette salutation.
Angelus :       Ne tímeas, María, ecce concípies in útero, et páries fílium, et vocábis nomen ejus Jesum. L’ange :         Ne craignez point, Marie, voici que vous concevrez en votre sein et enfanterez un fils et vous l’appellerez du nom de Jésus.
Chorus :         Quómodo, quómodo fiet istud, quóniam virum non cognósco ? Le chœur :     Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ?
Angelus :       Spíritus Sanctus supervéniet in te, et virtus Altíssimi obumbrábit tibi. L’ange :         L’Esprit Saint viendra en vous, et la puissance du Très-Haut vous couvrira de son ombre.
Chorus :         Ecce ancílla Dómini, fiat mihi secúndum verbum tuum. Le chœur :     Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole.

Les premières mesures de cette partition :

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur les réseaux sociaux, en cliquant sur l’un des 4 boutons ci-dessous. Le lien vers la partition apparaîtra ensuite.

Enregistrement : sainte messe du VIIIème dimanche après la Pentecôte – L’économe infidèle

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Luc 16 - Parabole du serviteur malhonnête

Enregistrement & photos : procession des reliques & sainte messe de la solennité de saint Eugène, évêque & martyr

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

Vidéo YouTube de ce dimanche :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Saint Eugène, disciple de saint Denis, martyrisé à Paris, premier évêque de Tolède

Enregistrement : sainte messe de la fête du Christ-Roi

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Viva Cristo Rey

Enregistrement : sainte messe du IVème dimanche de Carême – dimanche de Lætare

L’enregistrement complet de cette messe :

Sermon de M. l’Abbé Pinilla :

Croix dans la chapelle royale de Versailles

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Téléchargez les partitions de cette messe :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

Guillaume Bouzignac – Ecce homo

Guillaume Bouzignac (c. 1587 † ap. 1643), maître de chapelle des cathédrales d’Angoulème, de Bourges, de Rodez, de Clermont-Ferrand & de la collégiale Saint-André de Grenoble.
Ecce homo
Scène sacrée sur la Passion – 5 voix mixtes (SATBB).
4 pages – Ré mineur.

Avec son talent habituel, Guillaume Bouzignac dramatise un épisode du récit de la Passion de Notre Seigneur en instaurant un dialogue entre Pilate (représenté par une taille soliste) & la populace (le chœur à 5 voix à la française). Le contraste est saisissant entre les lentes déclamations désolées de Pilate et les invectives haletantes de la foule. Cette scène sacrée pour le temps de la Passion annonce l’arrivée postérieure de l’oratorio.

Le texte du motet :

V/. Ecce homo ! V/. Voici l’homme !
R/. Crucifíge eum ! R/. Crucifie-le !
V/. Regem vestrum crucifígam ? V/. Vais-je crucifier votre roi ?
R/. Tolle, crucifíge eum ! R/. Prends-le, crucifie-le !
V/. Quid enim mali fecit ? V/. Qu’a-t-il fait de mal ?
R/. Crucifíge eum ! R/. Crucifie-le !
V/. Ecce Rex vester ! V/. Voici votre Roi !
R/. Non habémus Regem nisi Cæsarem ! R/. Nous n’avons pas d’autre Roi que César !
V/. Dimíttam illum in Pascha ? V/. Dois-je le libérer pour Pâques ?
R/. Non hunc, sed Bárrabam ! R/. Pas lui, mais Barrabas !
V/. Quid fáciam de Jesu ? V/. Que vais-je faire de Jésus ?
R/. Tolle, crucifíge eum ! R/. Prends-le, crucifie-le !
V/. Quid enim mali fecit ? V/. Qu’a-t-il fait de mal ?
R/. Crucifíge eum ! R/. Crucifie-le !

Les premières mesures de cette partition :

Guillaume Bouzignac - Ecce homo

Téléchargez la partition moyennant un « Like » sur les réseaux sociaux, en cliquant sur l’un des 4 boutons ci-dessous. Le lien vers la partition apparaîtra ensuite.

Programme du troisième dimanche de l’Avent

Saint-Eugène, le dimanche 15 décembre 2013, grand’messe de 11h.

Ce dimanche est appelé dimanche de Gaudete en raison des premiers mots de l’introït, qui est aussi le premier verset de l’épître lue aujourd’hui (Philippiens 4, 4). Comme pour le dimanche de Lætare pendant le Carême, ce dimanche marque une pause pendant la pénitence de l’Avent, dont l’austérité est tempérée en ce jour par la liturgie : on orne de fleurs les autels, l’orgue peut se faire entendre seul, on peut user d’ornements roses au lieu des violets, le diacre et le sous-diacre déposent les chasubles pliées des temps de pénitence pour revêtir la dalmatique et la tunique qui sont des ornements de joie, de même les évêques usent de la mitre précieuse. Néanmoins, tant le Te Deum aux vigiles nocturnes que le Gloria à la messe restent supprimés jusqu’à Noël. Autrefois, au dimanche de Gaudete, on bénissait les fiançailles de ceux qui se devaient marier après Noël ainsi que les oriflammes et les bannières. A matines, on annonce par la leçon suivante tirée d’une homélie de saint Léon le Grand le jeûne solennel des Quatre-Temps du dixième mois (=décembre).

Nous vous avertissons publiquement, mes très chers frères, et avec une sollicitude pastorale d’observer le jeûne du dixième mois. Le temps où nous sommes et la coutume de notre dévotion nous y engagent. Par ce jeûne, qu’on célèbre lorsque la récolte de tous les fruits de la terre est terminée, on offre à Dieu, qui nous a donné ces fruits, un très juste sacrifice de continence. En effet, que peut-il y avoir de plus utile que le jeûne ? Par son observance, nous nous approchons de Dieu, et, résistant au démon, nous surmontons les attraits des vices.
Sermon de saint Léon, pape, IVème leçon des vigiles nocturnes de ce dimanche, au second nocturne.

Catéchisme de l’Avent

  • Procession d’entrée : orgue
  • Kyrie de la Messe Gaudete in Domino semper, du sacre de Louis XVI, par François Giroust (1739 † 1799), maître de chapelle du roi Louis XVI
  • Credo de la Messe Gaudete in Domino semper, du sacre de Louis XVI, par François Giroust (1739 † 1799), maître de chapelle du roi Louis XVI
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Tu quis es ? motet dramatique à deux chœurs sur le texte de l’évangile de ce jour, de Guillaume Bouzignac (c. 1587 † ap. 1643), maître de chapelle des cathédrales d’Angoulême, de Bourges, de Rodez et de Clermont-Ferrand
  • Préface de l’Avent au propre de l’archidiocèse de Paris
  • Sanctus de la Messe Gaudete in Domino semper, du sacre de Louis XVI, par François Giroust (1739 † 1799), maître de chapelle du roi Louis XVI
  • Après la Consécration : O salutaris Hostia de la veille des O (H. 36) – Marc-Antoine Charpentier (1643 † 1704), maître de la musique de Marie de Lorraine, duchesse de Guise, du Dauphin, fils de Louis XIV, des Jésuites & de la Sainte Chapelle
  • Agnus Dei de la Messe Gaudete in Domino semper, du sacre de Louis XVI, par François Giroust (1739 † 1799), maître de chapelle du roi Louis XVI
  • Prière pour la France, sur le VIème ton royal – harmonisation traditionnelle de Notre-Dame de Paris
  • Ite missa est XV
  • Au dernier Evangile : Alma Redemptoris Mater
  • Procession de sortie : Venez, divin Messie – texte (1701) de l’abbé Simon-Joseph Pellegrin (1663 + 1745), sur le vieux noël « Laissez paistre vos bestes » ; harmonisation de M. l’abbé Lambert (Versailles, 1845)
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
    Télécharger commun de l’Avent au format PDF.